« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

mardi 31 juillet 2007

Innovation... Le blog en allemand et en anglais

Pas de message de fonds aujourd'hui, par manque de temps.

Deux nouvelles cependant :

1. Vous pouvez désormais lire le blog dans la langue de David Beckham (anglais), ou dans celle de Tokio Hotel (allemand), en cliquant sur les petits drapeaux situés tout en bas de la page d'accueil.

2. J'ai créé une rubrique juillet-aout 2007 pour regrouper tous les messages que j'ai écrits pendant l'été. Si vous venez de rentrer ou si vous aller partir, vous pouvez tout relire à cet endroit.

H

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Rien à voir : j'ai fait un achat l'autre jour, un bouquin de 1688. Observant une planche, j'y découvris, par transparence, les trois lettres suivantes : A V M. Il semblerait que la queue du V soit décorée d'un oiseau mais je ne sais s'il s'agit du fruit de mon imagination ou pas (qlq forme ressemble à un oiseau stylisé mais cela pourrait être autre chose). Bref, puisque nous sommes désormais sur un site polyglote, ma question sur ces initiales (que l'on ne retrouve a priori nulle part ailleurs dans le livre) est la suivante : does it ring a bell ? Ou : est-ce que cela vous dit quelque chose ?
Merci (au cas où...)

TE

Philippe a dit…

Ce n'est pas le nom du papetier par hasard?

Hugues a dit…

Bonjour Thibault,

1. Peut-�tre pourriez vous nous donner davantage de d�tails sur le livre : titre, �dition, etc.

2. D'autre part, si vous le souhaitez, envoyez moi une image par email, et je la soumettrai aux lecteurs.

H

Titus a dit…

En réponse à anomyme (TE) il existe des sites qui proposent des filigranes comme celui-ci par exemple http://www.watermarks.info/catalogi.htm
, il y aussi une base de donnée internationale de filigranes (INTERNATIONAL DATABASE OF WATERMARKS AND PAPER USED FOR PRINTS AND DRAWINGS c. 1450-1800 http://www.wm-portal.net/niki/index.php ) malheureusement je n'ai rien pu en tirer. Celle de la Koninklijke Bibliotheek http://watermark.kb.nl/ est plus fourni mais elle concerne uniquement les filigranes qu'on trouve sur les papiers pré-imprimerie et dans le nord de l'Europe.

Anonyme a dit…

"Ce n'est pas le nom du papetier par hasard? "

J'imagine que si mais j'aurais aimé savoir lequel - car le papier est effectivement de belle facture (assez épais, doux et d'une chaude teinte ivoire). L'impression est d'ailleurs fort belle et le livre très bien conservé. Bref... J'ai aussi noté la mention : achevé d'imprimé en août 1687, sur la dernière page, une mention que je croyais bien plus moderne...

Merci pour vos réponses quoi qu'il en soit,

TE

Titus a dit…

Les filigranes servait justement au papetier de marquer son papier. C'est une invention des papetiers de Fabriano en Italie au XIII siecle. Quand on parle de filigrane pour le papier on évoque aussi les lignes qu'on voit par transparence, et qui elles, proviennent du procédé de fabrication du papier.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...