« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

lundi 15 octobre 2007

Sainte Wiborade

Voici une image de Sainte Wiborade, patronne des bibliophiles : elle mourut en tentant de sauver les livres du monastère de Saint-Gall envahi par les barbares.

Puisse Sainte Wiborade protéger aussi ceux qui ne signent pas leurs messages...

H

12 commentaires:

bertrand a dit…

il serait sympa que s'il en est un parmi vous qui possède une Vie des saints suffisamment complète pour trouver Sainte Wiborade, il nous en donne lecture...

à vos Vies des Saints !

Amitiés bibliophiliques, Bertrand

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Jean-Paul a dit…

Hugues,

D'où sort cette image de Ste Wiborade ?

Jean-Paul

Anonyme a dit…

Le Bulletin du bibliophile et du bibliothécaire - Page 1438
de J. Techener - 1860 via Google Livres (recherche : Wiborade)est trés disert sur cette sainte...
Que tient-elle, un coupe-papier...?

Montag

Pilou a dit…

Une symbolique assez particulière... Une sainte en arme, il y en a peu, non?

Jean-Paul a dit…

Montag,

Vous avez retrouvé l'article du baron Ernouf que j'avais gardé en mémoire. Bravo... et merci : relecture pour ce soir !

Jean-Paul

Anonyme a dit…

C'est à vous que revient tout le mérite.
On a toujours besoin d'un Bibliophile près de soi.

Montag

Jean-Paul a dit…

Hugues,

Me revient en mémoire une question de je ne sais plus qui ni au cours de quel débat, qui venait de faire réaliser un ex-libris et qui demandait une colle adéquate.
Plus de trente ans d'expérience, et donc de recul sur les avantages et les inconvénients des unes et des autres colles utilisées, que je ne pourrais détailler, m'ont appris que la seule colle, pour les ex-libris, bon marché, pratique à utiliser, sans danger pour l'ex-libris comme pour son support, qui permet le décollage de l'ex-libris proprement (car la ciolle ayant séché, tient encore la vignette, mais pas suffisamment pour pouvoir l'enlever)est la colle blanche en tube Uhu ... blague à part, c'est vrai !

Jean-Paul

A.A.A a dit…

C'était moi. Merci de l'info, c'est noté.

(En ce qui concerne Sainte Wiborade, je me suis aussi demandé d'où Hugues a tiré cette représentation, car lorsqu'on la recherche dans Google Images, ce n'est pas la sainte pucelle qui apparait...)

bertrand a dit…

euh non, pas vraiment, pour les curieux qui taperaient "Wiborade" dans Google images, la première réponse est plutôt.... réjouissante.... Ah le saints et les saintes, quel bonheur....

Avis aux curieux !

Amitiés bibliophiliques, Bertrand

Wall a dit…

Sur Sainte Wiborade, on ne trouve que cela sur le net:
Les chroniques de saint Gall nous ont conservé les noms des Wiborade, des Richilde, des Wildegarde. Sainte Wiborade, la plus connue, se réfugia près de l'abbaye où son frère Hitton s'était fait moine; elle apprenait le psautier, reliait les manuscrits et tissait les étoffes des bélamies et des robes.
tiré de l'Oblat de JK Huysmans


Même les petits bollandistes, de Mgr Guérin, 17volumes, n'en parlent pas. (Il est vrai qu'ils ne connaissent pas non plus Saint Wallerand)

Wall

Wall a dit…

Ca y est, j'ai trouvé une biographie.
Je transmets au chef :)

Wall

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...