« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

samedi 17 novembre 2007

Identification d’un ouvrage du 16ème…

Amis Bibliophiles Bonjour,

Chopin ou pas chopin… Et puis d’abord, c’est quoi ce livre ?
Cet ouvrage du 16ème siècle vient de trouver asile dans ma bibliothèque, où il va pouvoir couler des jours paisibles pendant mettons, une petite centaine d’années… Je n’ai malheureusement que peu d’indications sur lui.

Pourriez-vous m’aider ? C’est une période que je connais vraiment très mal.

Le titre est : Angelus De Maleficis, repertorium primi viluminis Maleficiorum in quo coinetur tractat Angeli de Aretio.
Apparemment, à la suite sont reliés « Alberti de Gaudino, Libellus Maleficis » puis de « Bonifacii de Vitellinis, Super Malaficis… ».
Le décor de la page de titre est répété trois fois, mais le texte diffère et deux seulement sont datées (1532). Il semblerait qu’on y voit des diables et deux hérétiques, dont l’un est pendu, l’autre en pleine séance de torture, le tout devant leurs juges.

In fine, on trouve : Lugd. (Lyon, j’imagine); in editibus de Guinta et sociarum Florétini anno 1532.
J’ai peu d’informations sur le livre, si ce n’est une annotation manuscrite sur l’une des gardes « Gambillionibus, le tout premier traité de Sorcellerie ».

Hélas, je n’ai pas le Caillet, et je ne connais pas grand-chose aux impressions 16ème.

Le tout est relié dans un vélin à rabat de l’époque.

Qu’en dites-vous ?

Merci

H

11 commentaires:

Anonyme a dit…

http://www.ilab.org/db/search.php?Author=&Title=angelus+maleficiis

Hugues a dit…

Merci pour ces premières informations, il semble donc bien que je possède donc les 2 parties (mon volume fait environ 800 ff), et non seulement la première partie, comme ce libraire américain.
H

bertrand a dit…

Un exemplaire de l'édition de 1530 :

Gambellionibus, Angelus de. Angelus de maleficiis, repertorium primi voluminis aleficiorum quo continentur tractatus clarissimi j u docto domini Angeli de Aretio, domini Alberti de Gandino, ac do Bonifacii de vitellinis de Mantua per ordinem numeri et alphabeti fabricatum superaddutur de novo pluresalie utilissime additio do Hieronymi Chuchalon Hispani [...]. [Comprenant] maleficiorum opus noviter castigatum [suivis de] opus utile ac preclarum do Alberti de Gandino super maleficiis [et] preclarum ac utile op domini Bonifacij de Vitellinis de matua super maleficijs. / [Angelus de Aretio ; Albertus de Gandinus ; Bonifacius de Vitellinis]. [Lyon] : Antoine du Ry , 1530 [24], ccxxxviii, [8], lxxxiiii, [16], lxxxv, [1] f. 3 parties en 1 vol.. in-4° Reliure d'époque en vélin, dos à trois nerfs. Coins émoussés, taches dues à l'humidité plus importantes dans la première partie, petites piqûres de vers éparses, galeries affectant ff. xlii à xlvii (2ème partie) et xxiii à xlviii (3ème partie). Ex-libris manuscrit en regard de la page de titre. Ex-libris (cachet) de Parrochia di S.spirito Castelsaraceno (AT00001077) (RS19) (RS B 5) 20006,69 FF 3050 EUR Très rare recueil de trois ouvrages sur les maléfices d' Angelus de Gambellionibus, dit Angelus de Aretio, Albertus de Gandinus et Bonifacius de Vitellinis. Quatre titres à encadrement dont le premier en rouge, trois vignettes in-texte, impression en gothique, quelques annotations marginales. Erreur de foliotation dans la première partie: le ff. cxxix porte le numéro cxxx (au catalogue de la librairie Touzot, sans date ?)

A comparer.

Amitiés, Bertrand

Jean-Paul a dit…

Il est certainement répertorié dans la "Bibliographie lyonnaise" de Baudrier : s'il le faut, je fais un saut à la B.M. de Reims, car je ne l'ai pas chez moi.
Bertrand ne l'a pas ?

Jean-Paul

Hugues a dit…

Ne bougez pas pour cela Jean-Paul, un autre lecteur m'a envoyé des infos par email.
Merci beaucoup!
H

Jean-Paul a dit…

Info ebay du jour : "Bibliophilie cazinophile le petit format 1879" 250 € en "achat immédiat" ....40 € ce jour au SAlon du Livre de Lille, et bien plus propre !

Jean-Paul

dede155 a dit…

Guaita ( bibliotheque occulte ) N°1401 avec notice et commentaire . Je peux vois faire des photos si nécessaire pour demain. (en ce moment trop de feuilles à ramasser dans le jardin après ces gelées)

Cordialement

Hugues a dit…

Magique, merci Dédé... Merci aussi à celui d'entre vous qui m'a fait envoyer des notices des bibliothèques de Lyon et Nationale.
H

Jean-Paul a dit…

Ce n'est plus un blog, c'est une Université !
Alors, pendant que nous y sommes : qui possède les 5 volumes in-18 de "Tom Jones ou l'Enfant trouvé", Reims, Cazin, 1784 ? (Ne me parlez pas de l'exemplaire de la BnF)C'est pour résoudre un petit problème bibliographique. Merci de passer par Hugues pour me joindre directement.

Jean-Paul

Pilou a dit…

Je vois que tout le monde passe ses messages personnels aujourd'hui! Alors, c'est mon tour.
Je recherche 3 volumes d'une éditions des Vies de Plutarque, en 9 volumes (annoncées dans le titre en 8 volumes), traduites par Dryden, et éditées par Tonson & Draper à Londres en 1749. Il me manque actuellement les volumes 4, 6 et 7.

Je cherche également le 6e tome d'une édition clandestine amstellodamoise de l'Histoire Philosophique et Politique des Deux Indes de Raynal, éditée entre 1773 et 1774.

"Au secours, Blog du Bibliophile, vous êtes mon seul espoir..."

Rémy Cordonnier a dit…

Angelo Gambiglioni (13..-1446) ou Angelus Aretinus, est un fameux criminaliste de la Renaissance. Il fait ses études à Pérouse et Bologne où il obtient le grade de docteur. Il occupe plusieurs charges importantes à Pérouse, Rome et Nursia. Il est alors accusé de plusieurs crimes graves qui lui valent une année d’emprisonnement. Sa réputation lui permet d’échapper de Justesse à la condamnation à mort. Il rejoint alors la ville d’Aoste où il fonde une brillante école de droit et où il compose ses ouvrages dont son célèbre De la manière de rechercher les crimes et de les punir, souvent abrégé en Des crimes (De maleficiis).
Ce traité est un registre de procédures pénales, essentiellement destiné aux procès inquisitoriaux. Il est conçu comme un dialogue entre l’auteur et deux autres juges fameux, Augustin de Rimini et Jérôme de Chuchalon. Il connait une grande fortune, la bibliothèque d’agglomération en possède deux exemplaires de l’édition de 1532, et un autre de celle de 1530.
Les crimes de sorcellerie n’y sont pas plus présents que les autres mais on y comprend la nature du châtiment réservé à ces derniers. Le bûcher, puni les crimes « où l'infraction par rapport aux mœurs de la collectivité se caractérisait par des pratiques contre nature, susceptibles de déchaîner la colère divine » (hérésie, sorcellerie ou la sodomie). « L'élément expiatoire était représenté par le feu, qui dégage ses forces purificatrices en dispersant les membres souillés de l'individu considéré comme différent et contagieux en tant que virtuel corrupteur des autres membres du corps social » (Andrea Zorzi, « La politique criminelle en Italie (XIIIe-XVIIe siècles) », Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies [En ligne], Vol. 2, n°2 | 1998, mis en ligne le 03 avril 2009, consulté le 12 décembre 2015. URL : http://chs.revues.org/972 ; DOI : 10.4000/chs.972).

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...