« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mardi 13 novembre 2007

Solution de l'énigme : René Kieffer

Amis Bibliophiles Bonsoir,

La solution de l'énigme d'hier soir était bien sûr René Kieffer. C'est Jean-Paul qui a été le premier (et le seul...) à trouver la bonne réponse.

René Kieffer, qui es-tu?

René Kieffer (1876-1963) est un relieur d'art qui a exercé au début du XXe siècle et jusqu'en 1950 environ. Comme Cretté, il fût élève de Marius-Michel, avant d'adopter un style résolument Art Déco dans les années vingt. De 1919 à 1923, il exécute les reliures que dessine Pierre Legrain pour Jacques Doucet.
Son atelier deviendra vite important, qui peut produire jusqu'à 2000 volumes par an, avec des reliures de toutes sortes, des plus luxueuses aux plus modestes.

En plus de la reliure René Kieffer se lance dès 1909 dans l'édition de livres de luxe illustrés. Il apprend le métier auprès de confrères : Georges Crès, mais aussi Auguste Blaizot qui joint son nom aux premières éditions de René Kieffer.
Le Mercure de France lui confiera d'ailleurs la direction de quelques volumes pour leurs propres éditions.

Sa librairie ouvrira en 1923, et ses trois activités sont alors réunies en un seul lieu. On retiendra une tendance générale dans les activité de Kieffer : retenir de grands textes, peu publiés, les faire illustrer par les grands noms de l'époque et quand cela est possible, les proposer dans des reliures de luxe (ou parfois des reliures éditeurs).
Les reliures de René Kieffer sont assez rares et souvent originales, notamment via l'utilisation de matières diverses, qui sortent du "tout maroquin" de ses prédécesseurs.

H

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...