« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

samedi 29 décembre 2007

Le Magazine du Bibliophile Décembre - Janvier

Amis bibliophiles Bonsoir,

Quittons quelques jours le chemin de la reliure. Comme chaque mois, voici une petite analyse du Magazine du Bibliophile (numéro de décembre-janvier). C'est donc un numéro couplé, qui vaut pour deux mois, même si le nombre de pages lui, reste le même. Pour être plus objectif, j'ai consulté deux autres abonnés, mais il se trouve que nos avis étaient identiques!

Que vous dire? Et bien que finalement le blog peut servir à quelque chose puisque c'est l'image que j'avais eu tant de mal à dénicher sur le net qui illustre le portrait de Saint Wiborade, patronne des bibliophiles, dont Jean-Paul nous avait parlé sur le blog.

Vous trouverez également un bon article sur les "livres qui ouvrent l'appétit", de Brillat-Savarin à Comus, qui est plutôt intéressant.

Pour le reste, trois articles qui me laissent extrêmement dubitatifs :

- un article de 4 pages sur Saint-Nicolas, qui n'a aucun rapport avec la bibliophilie et trouverait mieux sa place dans le Figaro Magazine par exemple. Mais j'imagine que la rédaction s'en est rendue compte au bouclage et a ajouté un 1/6 de page d'informations bibliographiques (en dehors de cela, et encore, l'article est sans intérêt pour un bibliophile).

- une interview de 4 pages sur la Bande-Dessinée. Mais la bande-dessinée fait elle partie de la bibliophilie? Je n'ai pas la réponse, mais je doute que les abonnés au Magazine du Bibliophile s'abonnent pour ce type d'article.

- et enfin, le plus sidérant, un article d'une page sur la "Cathédrale d'Amiens en couleurs"... qui ne parle aucunement de livres, et qui se rattache difficilement à la bibliophilie par la phrase de conclusion : "ce qui retiendra l'attention des bibliophiles passionnés par le Moyen-Age, ce sont ces couleurs utilisées symboliquement, aussi bien dans les vitraux que sur les pierres des églises et dans les livres..." Mouais... Je ne nie pas l'intérêt culturel de la chose, mais au niveau de la bibliophilie en revanche, c'est plus mince... Ce n'est en tout cas pas pour cela que je m'abonne.

Pour le reste, un portrait d'un collectionneur d'ouvrages russes, l'agenda... et une déclaration d'intention ayant une vraie dimension stratégique dans l'édito : l'effort qui sera fait sur les coquilles, défaut parfois pointé du doigt par les lecteurs qui écrivent au magazine. Le rédacteur en chef secoue un peu les annonceurs, et conclue sur un projet pour 2008, le rétablissement d'un "Courrier des Lecteurs", qui pourra tenir lieu de forum... qui sait, des débats s'y tiendront même peut-être? Sourire.

Un numéro sauvé par Sainte-Wiborade et son apôtre rémois, que les lecteurs du blog connaissaient déjà, mais un numéro vraiment très moyen et fort peu axé sur la bibliophilie...

H

Qui aime bien châtie bien.

2 commentaires:

Etienne a dit…

Même avis que vous Hugues... On croirait lire un supplément culturel du Figaro (Tourisme à Amiens, recettes pour les fêtes, Saint-Nicolas, Bd, etc.), mais en rien un magazine pour bibliophiles.
Etienne

Jean-Paul a dit…

Si j'ai bien compris, il reste de la place pour un vrai mensuel pour et par les Bibliophiles Amateurs Exigeants !
Avis aux investisseurs....

Jean-Paul

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...