« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

lundi 3 décembre 2007

Un petit tour sur ebay

Amis Bibliophiles Bonjour,

Je fais souvent un petit tour sur ebay le dimanche, voici quelques ouvrages repérés. Si vous en connaissez certains, n'hésitez pas à commenter :

Pour Jean-Paul et autres amateurs de format Cazin :

Un Cazotte chez Cazin?

Le voyage utopique de Jacques Massé, qui est assez rare, et encore abordable (31€), avec une claie ou presque.

Voyages et Avantures de Jacques Massé

Une édition originale de "De L'esprit" de Helvétius, ouvrage important dont nous avons déjà beaucoup parlé sur le blog, dommage qu'il soit vraiment très abîmé :

Helvetius, de l'Esprit, 1758, EO

Si vous aimez l'art héraldique et l'identification des armes, voici quelques volumes de l'OHR (prévoir à terme une bibliothèque solide si vous décidez de vous lancer dans cette aventure):

5 Volumes du Manuel de l'Amateur de Reliures Armoriées

Le Livre que tous les amateurs de reliure surveillent en ce moment, surtout les fans de Thouvenin (je n'aime pas personnellement, mais à 52€, c'est intéressant):

Devauchelle et les reliures de Thouvenin

Le lot à 10 000 euros de la semaine.... Comment ça vous aimeriez une description plus précise? Ah la la, que vous êtes exigeants! Sourire

80 ouvrages pour 10000 euros.... Qu'en pensez vous?

L'art de former une bibliothèque, de Jules Richard, un garnd classique chez Rouveyre (6,50€) :

L'art de former une bibliothèque

Un des livres dont je rêve... Stultifera Navis, ou la Nef des Fous de Brandt, mais beaucoup trop cher pour moi (saviez-vous que l'un des "fous" de Brandt est justement un bibliomane?) :

Sébastien Brandt, La nef des Fous.... 1497, excusez du peu!

Comme dirait un ami, le moins rare des incunables, ici proposé en fac similé, mais bien beau quand même, pour les amateurs de la Chronique de Nuremberg (seulement 33€):

Hartmann Schedel Les Chroniques de Nuremberg en fac similé

Et un ouvrage de Courtilz de Sandras sur le "méchant" Rochefort :

Les Mémoires de Rochefort

Et pour terminer, l'attrape couillons de la semaine, avec ses belles photos et son prix "étudié" :

Petit Albert, à un très grand prix! Même la BNF en rêve!

H

16 commentaires:

Pilou a dit…

Malheureusement, la Chronique de Nuremberg a disparu... La vente a été annulée... Quel dommage!
Bon, bah pour la peine, j'irai à la BnF pour la regarder en détail et en originale! (le privilège du doctorant que de pouvoir prendre en main d'aussi beaux ouvrages!)

Jean-Paul a dit…

Détails donnés par un "tradi" :
- le Cazotte est au format dit "cazin" (faudrait encore vérifier si c'est bien un in-18), mais Hubert-Martin Cazin n'en est pas l'éditeur.
- l'un des fous de Sébastian Brant est un bibliomane et non pas un bibliophile.

Bonne pêche !
Jean-Paul

Hugues a dit…

Ah c'est beau la tradition...

Me sachant observé et n'ayant pas droit à la moindre erreur, c'est bien pour cela que j'avais précisé "format cazin" dans mon message.

Pour le reste, vous avez raison Jean-Paul, un "bibliomane".

Gageons que Brandt me pardonnera, tout bibliophile et bibliomane assumé que je sois (mais rassurez-vous, j'aime les bibliographies, l'honneur est sauf).

Amitiés,
Hugues

P.S. : Pilou, désolé, la Chronique a disparu entre le moment où j'ai posté et celui où vous êtes passé.

Etienne a dit…

L'un de vous aurait-il en mémoire la "tirade" qui accompagne le "bibliomane" de Brandt, je n'ai pu la retrouver?
Etienne

Anonyme a dit…

Moi, j'aime bien votre sélection sur Ebay même si le prix au final dépasse largement l'enchère de base ! Pendant quelques heures, je peux être l'heureux possesseur d'un ouvrage de référence. Et puis qui sait ! La chance sourit quelquefois au connaisseur ou au bibliophile amateur qui peut pour un prix raisonnable et sans grever le budget de sa famille (connaissez vous l'incontournable dilemme de la priorité ?) se retrouver possesseur d'un bon livre, agréablement illustré et présenté dans une reliure de qualité... J'ai toujours en mémoire la tragique histoire de ce bibliophile incompris de sa famille qui pour cacher le prix prohibitif de ses ouvrages enlevait un zéro au prix noté en marge des livres. Il meurt subitement. Ses héritiers se débarrassent de sa bibliothèque au prix mentionné au plat de la première page des livres ! A vous ôter toute envie de mourir !
Cordialement. Pierre

bertrand a dit…

Joli message Pierre,

merci à vous,

Amitiés, Bertrand

Gonzalo a dit…

Le fou de livre est le premier à figurer dans le tableau de Brandt.

Dans la traduction de Madeleine Horst (la Nuée Bleue), ça donne:

Des fous j'ouvre la danse
Car tout autour de moi
J'accumule des livres
que je ne comprends pas
et jamais je ne lis.

Ce n'est pas sans raison
que je sois le premier
à monter en bateau:
pour moi le livre est tout
et vaut plus que de l'or;
j'en ai de grands trésors
sans en comprendre un mot,
je leur rends des honneurs
en en chassant les mouches.
Au milieu des savants
qui discutent de science,
je tranche de mon haut:
"j'ai tout cela chez moi!"
Mon esprit se nourrit
d'être entouré de livres.
Le vieux roi Ptolémée
avait accumulé
tous les livres du monde
qui étaient sa richesse,
ils prenaient de la place
sans lui apprendre rien.
Comme lui, j'en ai plein,
mais n'y lis pas grand'chose
A quoi me servirait
de me casser la tête
et d'encombrer mon crâne?
Trop étudier rend sot.
J'ai tout d'un grand seigneur
qui peut payer comptant
la fatigue de ceux
qui apprennent pour moi.
Malgré mon esprit lourd,
entouré de savants,
je place mon "ita"
et sais que "c'est cela"
mais suis heureux qu'ici
l'allemand fasse loi,
car mon latin à moi
ne sort de la cuisine.
Mais je sui trs certain
que vinum, c'est du vin,
cuculus, un grand niais
stultus, un imbécile
et que c'est moi qui suis
le "domine doctor!"
J'ai caché mes oreilles
pour qu'on ne pense pas,
en me voyant de loin,
à l'âne du moulin.

bertrand a dit…

Merci Gonzalo pour la mise en ligne sur le blog de cette traduction du Bibliomane de la nef des fous...

Une chose est sûre : la possession des vieux livres peut rendre fou !

Il serait d'ailleurs intéressant d'aller creuser dans les annales criminelles et autres causes célèbres des siècles passés pour voir s'il n'existe pas quelques cas avérés de folie furieuse en lien directe avec la possession des livres ???

A creuser.

Amitiés follesques, Bertrand

Jean-Paul a dit…

Bonjour Bertrand,

Décidément,on a l'habitude de se croiser sur les plages..horaires !
Sur les fous, on peut lire en particulier :
- Dr Descuret : "La Médecine des passions".
- Blavier : "Les fous littéraires".
- Nodier : "Bibliographie (tiens, un mot bien connu ?) des fous".
- Blain et Sénécal : "Comment les livres les ont rendus fous" ("Lire", septembre 1998).
- Fontaine : "Le cas Boulard" ("magazine du Bibliophile", n° 44-février 2005).

Bonne journée de bibliofolie !
Jean-Paul

bertrand a dit…

Merci Jean-Paul pour ces pistes bibliographiques, mais pour une fois, ce qui m'intéresserait c'est de lire des "histoires vraies" du type de celles que l'on trouve dans les "Causes célèbres" décrites ci-dessous :

Causes Celebres, Curieuses et Interessantes, de Toutes les Cours Souvraines du Royaume: avec les Jugemens qui les ont Décidées. Paris, n.p: 1773-1789. 22 volumes.

Causes Celebres et Interessants: avec les Jugemens qui le ont Décidées. Recuielles par Francois Gayot de Pitaval. La Haye: Chez Jean Neaulme, 1735-1745. 3 volumes.

Causes Celebres et Interessants: avec les Jugemens qui le ont Décidées. Rev. ed. Recuielles par Francois Gayot de Pitaval. Paris: Chez Durand, 1739-1750. 5 volumes.

Causes Celebres et Interessants: avec les Jugemens qui le ont Décidées. Rev. ed. Recuielles par Francois Gayot de Pitaval; Rédigées de nouveau par M. Richer. Amsterdam: Chez Michel Rhey, 1772-1788. 3 volumes.

J'en ai parcouru quelques uns mais n'ai pas tout lu exhaustivement, si quelqu'un par hasard, féru de ce genre de littérature peut nous indiquer s'il existe des affaires de "crimes" ou de "moeurs" liés aux livres, à la bibliomanie, ce serait intéressant.

Imaginez 5 minutes qu'il existe un Lacenaire bibliophile !

Amitiés, Bertrand

bertrand a dit…

Voici un article du net qui intéressera tout le monde ici :

http://www.lire.fr/enquete.asp/idC=34873&idTC=15&idR=200&idG=8

Toujours au sujet des livres qui rendent fous...

Amitiés, Bertrand

Hugues a dit…

Merci pour cet article, j'ai déjà traité de la plupart de ces cas personnels sur le blog.
Le plus marquant pour moi reste quand même celui du libraire assassin de Barcelone, qui ne pouvait se résoudre à vendre un livre et assassinait ses acheteurs après la vente, pour récupérer son bien.
Vous pouvez retrouver cette histoire ici :
http://bibliophilie.blogspot.com/2007/07/vicente-moine-libraire-et-assassin-une.html

En ce qui concerne les Causes Célèbres, il n'y a pas d'histoire liée aux livres dans les "causes" présentées.

H

Pilou a dit…

Une question qui n'a (absolument) rien à voir avec tout ça... Il y a quelques mois de cela, nous parlions de l'entretien des livres. Savez-vous où je puis trouver le savon qui permet de "décrotter" les cuirs? Est-ce qu'il est d'ailleurs applicable à tout type de surface ou uniquement sur les cuirs.
Merci d'avance pour vos réponses!

bertrand a dit…

Bonjour Pilou,
j'avais donné des détails sur ce savon qui nettoie les cuirs et les dorures dans un précédent commentaire (que je ne retrouve plus),
pour faire court, il s'agit du Brecknell (c'est la marque) qui est utilisé pour nettoyer notamment les selles des chevaux. Cela nettoie bien le cuir des livres et désencrasse les dorures des dos mais ATTENTION ! n'en abusez pas. Ce savon fortement basique et à forte teneur en produits de type "soude" est idéal pour éliminer toutes les matières organiques en surface de vos cuirs mais il pénètre aussi sous les dorures et détruit (si vous en utilisez trop ou trop longtemps) le collagène (blanc d'oeuf qui servait à faire adhérer la dorure au cuir), ce qui a pour effet dans certains cas de décoller la dorure du support et donc de créer des éclats dans la dorure de vos plus beaux livres. J'ai lu il y a peu une étude par le CNRS / BNF qui ont mis à l'étude le produit avec des procédés de vieillissement accélérés (pour simuler le passage des siècles sur des reliures ainsi nettoyées... cela n'a pas l'air très TOP TOP si vous voyez ce que je veux dire...).
Donc bien, mais à utiliser le moins possible, en faisant un essai avant, et sans abuser (surtout bien rincer avec une éponge propre et légèrement humide après le passage du savon).
Vous trouverez ce Brecknell dans toutes les bonnes cliniques vétérinaires ou bien dans les animaleries qui vendent des produites équins.

Bonne journée,

Amitiés savonneuses, Bertrand

Pilou a dit…

Merci beaucoup Bertrand! Moi non plus je ne retrouvais plus les messages concernant l'entretien des livres, d'où ma question.
Si j'ai bien compris, il vaut mieux utiliser ce savon avec des livres à reliure anglaise, avec un minimum de dorures? Bon, je vais voir ce que je peux trouver à côté de chez moi.
Merci encore

elian a dit…

Sans faire de pub, pour trouver du Brecknell au meilleur prix, le rayon Equitation de Décathlon !!

Bonne soirée les biblio -philes - manes -pathes

elian

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...