« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mercredi 23 janvier 2008

Miscellanées de Monsieur H

Amis Bibliophiles Bonsoir,

Je vous propose aujourd'hui un message protéiforme :

I. Côté ebay, je voulais vous signaler les livres suivants :

- Cet excellent ouvrage sur la Collection Barbier-Muller, que je possède déjà, et qui est un vraiment un délice. On y retrouve les plus beaux exemplaires 16ème de Barbier-Muller, décrits avec une extrême précision. C'est vraiment un ouvrage d'un grand intérêt (9,99€ au moment où j'écris ces lignes).

Mignonne, Allons voir...Les "fleurons de la bibliothèque poétique" de Barbier-Muller

- Pour les amateurs, ces trois jolis cartonnages romantiques, à tout petit prix :

Modèles des Enfants ou traits d'humanité...

Nouvelle Morale en Action...

L'art de se réjouir toujours...

II. Vous connaissez probablement tous le site abebooks, mais savez-vous quels ont été les ventes les plus importantes sur ce site en 2007? Les voici (Athanasius Kircher Superstar!), dans l'ordre croissant, pour le suspense :

9-10. Un lot de de deux livres par les Alcooliques Anonymes, 12 étapes et 12 traditions : $10,500.

8. Biologia Centrali -- Americana, par Godman and Salvin, un ouvrage sur les papillons d'Amérique Centrale avec 133 planches coloriées: $11,500.

7. Musurgia universalis, d'Athanasius Kircher, une encyclopédie de la musique du 17ème : $11,728.

6. Relativity: The Special And General Theory, par Albert Einstein, une EO signée :$12,500.

5. The Holy Land, Syria, Idumea, Arabia, Egypt and Nubia, par David Roberts, EO in-4 de 1838 : $13,000.

4. Ars Magna Lucis et Umbrae in X Libros Digesta, par Athanasius Kircher, sur l'Astronomie, 1671 : $14,375.

3. Navis stultifera a domino Sebastiano Brant primum, chez Jodocus Badius, 1497, La Nef des Fous avec les gravures d'Albrecht Durer: $16,028.

2. The Genera of Diurnal Lepidoptera, par Doubleday et Westwood, sur les papillons, à nouveau : $16,750.

1. Supplementum summae Pisanellae par Nikolaus de Osimo (Nicolaus De Ausmo), 1479 : $24,941.

Qu'en penser? Et bien, c'est à la fois beaucoup pour la plupart des bourses, mais en même temps très peu si l'on compare à beaucoup de catalogues de libraires français, ou aux ventes quotidiennement organisées à Drouot... signe que le site n'est pas encore un concurrent sérieux sur les livres très importants. On note par exemple que des livres se sont vendus bien plus chers sur ebay.fr ou ebay.com (de mémoire 65000 $ pour le dernier que j'ai suivi).

Pour information, les trois auteurs les plus recherchés sur abebooks sont : J.K. Rowling (Harry Potter), Nora Roberts (inconnue de moi), et William Shakespeare (quand même)!

III. Pour clore le débat sur les prix réalisés en 2007, voici les 3 plus hautes enchères de 2007 :

1. Une copie manuscrite de 1297 de la Magna Carta : $21,321,000 (oui 21 millions de dollars... Sacré Bill!).

2. The Tales of Beedle the Bard, le mansucrit autographe de cet épisode de Harry Potter par J. K. Rowling : $3,979,950 (ah! Sacré Nicolas?).

3. Vita Christi, un manuscrit latin de 1190-1200 : $3,470,721 (Ah, Sacré Benoît!).

Le premier livre en français est 7ème, il s'agît d'un Bestiaire en français de 1280 qui a atteint $910,490.

H

15 commentaires:

Bergamote a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
z1k a dit…

Bonjour, je trouve en effet le nombre de ventes sur Abebooks de plus de 10000$ particulièrement faible. Seulement 10 ventes conclues pour plusieurs milliers d'annonces à ce prix ! Cela revient à dire qu'un livre mis en vente à plus de 10000 $ sur Abebooks met plus d'un siècle à être vendu.
Je pense plutôt que pour des livres de ce prix, l'acheteur prend contact avec le libraire et que la vente se conclut hors Abebooks.
z1k

bertrand a dit…

Tu as totalement raison z1k, le nombre de commandes validées par abebooks ne reflète que très imparfaitement le nombre de ventes effectives. La plupart des ventes se négocient en dehors d'abebooks (90%), tout au moins pour les ouvrages d'un prix supérieur à 500 euros.

Concernant la mise en avant par Hugues du livre "Mignonne allons voir..." du fond Barbier-Mueller, je confirme pour l'avoir en mains, que c'est un très beau et bon livre de chevet pour tout bibliophile sensible au XVIè siècle et à ses poètes (Ronsard, Du Bellay, Desportes et autres Pleiade).

En vente à prix Fnac à 59 euros je crois me souvenir.

Attention ! ce livre est très lourd et si vous devez en faire l'acquisition par VPC je ne saurais vous conseiller de réclamer un emballage "blindé".

Mon exemplaire, commandé sur Fnac.com est arrivé endommagé aux coiffes et j'ai du l'échanger contre un neuf à ma Fnac locale (Dijon - très sympa par ailleurs).

Pour faire echo à l'article du TOP 3 et aux prix faramineux que génère Harry le magnifique. On est en droit de se demander si Harry Potter et JK Rollings ne sont pas les nouveaux Lewis Carroll et Alice's adventures in Wonderland (1865) ??

Qui vivra verra.

Amitiés, Bertrand

Anonyme a dit…

J'ai le souvenir que les frais sont élevés sur Abebook comparativement à d'autres sites de vente en ligne (cf comparaison sur viaLibri). Si l'on peut, il faut se mettre en relation directement avec le libraire, régler hors site et lui demander gentiment s'il accepte de défalquer les frais...
Ce faisant, j'ai l'impression que seul le paiement via le site enlève le livre de la liste, sinon il reste apparent.

Montag

bertrand a dit…

Bonsoir Montag,

concernant Abebooks, que je connais assez bien pour le pratiquer en tant que libraire-vendeur, je confirme que les frais prélevés par abebooks sur une vente sont assez élevés, de l'ordre de 15% tout compris (frais de gestion - on se demande lesquels?? - frais d'encaissement carte bancaire quand c'est le cas...), bref, l'acheteur à tout intérêt à contacter directement le vendeur pour lui demander des informations sur le livre dans un premier temps et négocier le prix si le libraire n'est pas fermé à la discussion.

Pour ma part je préfère faire 10 à 15% de remise à l'amateur plutôt que... vous m'aurez compris. Idem d'ailleurs avec Ebay et autres sites lorsque l'on peut directement contacter le vendeur.

A ce jour, à ma connaissance, un seul site de vente en ligne dédié aux libraires d'ancien reste totalement opaque aux vendeurs ET aux acheteurs, il s'agit de chapitre.com (que je viens de quitter d'ailleurs), qui prélève aussi 10 à 15% tout compris de frais sur les ventes réalisées, mais qui empêche toute communication entre acheteur et vendeur. Ce n'est pas sain. Ca manque totalement de souplesse et je ne veux plus participer à ce genre de système (mes livres y sont peut-être encore ?? j'en doute. Mais je ne fais plus aucune mise à jour et j'ai déjà reçu un avertissement comme quoi mon compte et ma base serait supprimée rapidement si je ne faisais rien. Qu'il fassent ! Le manque ne sera pas mortel.

Par ailleurs, concernant les mises à jours des libraires sur les sites (abebooks, LRB, Galaxidion, etc), c'est au bon vouloir du libraire, une fois un livre vendu, quelque soit le site sur lequel le livre a été vendu, de bien veiller à supprimer ledit livre, de toutes les bases "on line". Pour ma part j'essaye de le faire très rapidement mais un oubli reste toujours possible. Pour certains vendeurs, aucun livre n'est jamais supprimé, c'est un peu gênant pour ne pas dire plus, mais que faire... ??

Excusez-moi si j'ai parlé un peu "libraire" ce soir, mais je pense que c'est pour le bien et l'éclairage de tous.

Amitiés, Bertrand

bertrand a dit…

Encore un Jules Verne !

De derrière les fagots celui-là !!

OVNI parmi les OVNI !!

Que ceux des plus grands collectionneurs d'Hetzel frippés qui croyaient tout posséder se rassurent et surtout se rassoient !!

Ebay nous promet encore de belles surprises... Pas toujours du meilleur goût... Mais voyez plutôt celle-là :

http://cgi.ebay.fr/EXCEPTIONNEL-JULES-VERNE-HETZEL-1870-CARTONNAGE-RARE_W0QQitemZ300193296766QQihZ020QQcategoryZ120500QQssPageNameZWDVWQQrdZ1QQcmdZViewItem

Etonnant non ?

PS : Hetzel et Jules Verne me laissent sinon froid du moins très tiède.

Amitiés, Bertrand

bertrand a dit…

A signaler pour les puristes de la reliure :

http://cgi.ebay.fr/MENESTRIER-Methode-Blason-relie-1689-30-planches_W0QQitemZ170188242255QQihZ007QQcategoryZ34188QQssPageNameZWDVWQQrdZ1QQcmdZViewItem

Bel exemplaire, certes, signalé en reliure de l'époque.

Erreur. Reliure du XIXè siècle, pastiche XVIIè (et encore). Deux erreurs d'appréciation grossières par le relieur qui a exécuté ce pastiche.

1. la pièce de titre est en maroquin rouge à grain long. Type de maroquin qui n'a jamais été utilisé au XVIIè s.

2. le millésime doré "1689" en bas du dos. Chose qui n'était pour un ainsi dire jamais faite au XVIIè s. à ma connaissance, mais par contre, qui est une habitude très courante tout au long du XIXè siècle.

Difficile de dater ce pastiche tout de même, mais par l'application de la dorure du titre sur pièce de maroquin à grain long, le décor, je dirais entre 1850 et 1870.

Qu'en pensez-vous ?

Amitiés, Bertrand

Jean-Paul a dit…

Les Jules Verne, c'est mieux que la Bourse, ça ne baisse pas..plus de 800 €, et ce n'est pas fini !ça me laisse froid, mais quelque part, ça m'agace..il faudra un jour que je fasse un papier dans le magazine du Bibliophile pour tenter de remettre un peu de raison là-dedans !
Pour le Menestrier, d'accord avec toi Bertrand : pastiche XIXe pas trop moche : les fers à dorer sont eux-aussi XIXe.
Bonne nuit, il est minuit 46 !

Jean-Paul

Pilou a dit…

J'ai du mal également avec Jules Verne. Premièrement, je n'aime pas trop les histoires et l'écriture de bonhomme, et je ne comprends pas qu'un livre comme ça puisse atteindre des prix aussi élevés...
En regardant sur Abebooks, je trouve la 1e édition de 5 semaines en ballon pour 32000€... Soit (pour ma préférence livresque) le même prix qu'une édition allemande de 1496 de la Chronique de Nuremberg. Ou alors un peu plus cher qu'une édition princeps d'Euclide de 1533.

bertrand a dit…

Tu as raison Pilou, mais comparer les prix des très beaux livres entre eux reste un exercice délicat et difficile. C'est un peu comme comparer une bague avec un diamant de 20 carats de chez B. avec une ferrari dernier cri ou mieux un château hanté en Ecosse... Celui qui vaut le plus n'est ni le plus encombrant, ni forcément le plus clinquant, les choses bougent, c'est selon le goût "des autres". Alors que quelques uns puissent mettre plus de 10.000 euros dans un Jules Verne qui n'était qu'un simple cartonnage destiné aux enfants de la fin du XIXè s., soit, que ce soit un plaisir de bibliophile, je le conçois aisément, un luxe, certainement, un choix judicieux, c'est plus discutable. Mais en bibliophilie comme ailleurs la raison est souvent la dernière consultée...

Amitiés, Bertrand

Pilou a dit…

Je ne remets bien sûr pas en cause le goût des personnes. Tout le monde fait ses propres choix, surtout en matière de bibliophilie. Je trouve seulement démesuré le prix attribué à ces livres de Jules Verne.
Après, il est sûr que la comparaison est difficilement faisable. Du moment qu'un Jean de Bonnot ne se vend pas 30000€...

Pierre a dit…

D'habitude, Bertrand monte beaucoup plus vite dans les tours quand on évoque Jean de Bonnot !
A ce propos, quelle est la méthode la plus sure pour déterminer si une reliure est en bon skyvertex ou en cuir ? Chez l'Ormeraie, j'hésite à cuteriser les ouvrages pour le savoir...
Cordialement. Pierre

bertrand a dit…

Bonsoir Pierre,

mon calme s'explique sans doute par une prise en excès de tranquilisants...

Une solution simple pour le savoir :

Si vous avez en mains un livre dont le cuir sent le plastique, les ors des tranches qui virent au cuivré, un nom sur la page de titre qui vous rappelle phonétiquement la dernière publicité d'un entraîneur malheureux d'équipe nationale de rugby, alors jetez-le au feu...

Et comme dans les anciens procès de sorcelleries...

S'il brûle c'est un jambonneau
S'il ne brûle pas, torturez-le un peu il finira par l'avouer et vous pourrez le brûler sans scrupule...

(tout ceci n'étant qu'une blague biensur), quoique...

Amitiés jambonnesques, Bertrand

LUCA a dit…

Hallo,
Bertrand, le vendeur signal relieur d'epoque, pas de l'epoque(neammoins on peu tromper!!!!).
D'ailleures la reliure est surment un pastiche du XIX.
Il y a dans les pastiches toujours des elements qui nous declarent leurs origine: date au bas du dos, fers similaires mais pas egales, tomaisones tres regulieres et peau differente; a l'interieur les gardes et les tranchfilles sont des elementes pour les reconnetre.
En ce cas le maroquin a graine long peut etre de la premiere moité du XIX car ensuite la grain est differente.
Cependant une peau noucheté au XVII est rare car ils sont granitè; aussi pour ce qui concerne les gardes marbrés plus communes au XVIII que dans le XVII.
Salut LUCA

Pierre a dit…

Bertrand,

Merci pour le renseignement. C'est un peu court aurait dit Cyrano mais l'essentiel est dit : Le cuir sent le cuir et le plastique, le plastique...

Me voila donc dans ma bibliothèque le nez affuté et somme toute un peu dépité par mon manque de jugeote (candeur juvénile pardonnable, me direz-vous).
J'ai toujours aimé l'odeur des livres ,le suave parfum qui se dégage quand on ouvre les pages d'un ouvrage ancien (les ignorants diront que cela sent la moisissure) ,les vapeurs de colle des livres neufs ou les fragrances d'encaustique quand on passe la porte des bouquinistes (les petits malins oublient, à dessein, un chiffon imbibé d'essence de térébenthine dans leur poubelle de bureau !).

Voyons donc pour mes reliures :
Je teste mon odorat sur quelques ouvrages du 18eme siècle... Rien. Mais c'est du cuir car je reconnais l'aspect du veau. Je passe au 19eme siècle. Toujours pas d'odeur (les esprits les plus aiguisés ergoteront que les sylvertex du 19eme sont rares...). J'arrive au 20eme avec appréhension. Une légère odeur de térébenthine persiste sur certains plats de demi-cuir fraichement nettoyés. Après-guerre, le doute n'est plus permis. Certains livres sentent bien le cuir (c'est un jambonneau qui a gagné... non, je blague !) et certains autres sentent simplement bon ; mais la texture est trop ferme pour être animale.

Ma question n'était, en fait, pas si anodine que cela. Lorsqu'il m'a fallu faire une évaluation sur un ouvrage "plein cuir" acheté dernièrement, les tranches abimées m'ont fait découvrir une matière moins noble... Je n'ai pas osé le mentionner car je n'avais pas d'argument péremptoire à proposer. Maintenant, j'en ai !
Il va falloir que je pense à prendre des cours de reliure... Mon inexpérience vous aura au moins fait sourire !

Cordialement. Pierre

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...