« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

samedi 2 février 2008

Fréquentation du blog

Amis Bibliophiles Bonjour,

Comme promis, voici quelques chiffres sur la fréquentation du blog au mois de janvier 2008. Comme tous les mois depuis mars 2007 (mois de lancement du blog), la fréquentation du blog a augmenté par rapport au mois précédent.

En Janvier 2008, vous êtes environ 3100 lecteurs différents à être venus lire le Blog du Bibliophile, soit une augmentation de 15% par rapport au mois de décembre 2007.

Le temps moyen de connexion par visite est de 7 minutes et 2 secondes par lecteur et par jour.

Au total, depuis le lancement, environ 80 000 pages ont été vues, même si dans le cas du blog ce chiffre n'a aucun sens et est sous-évalué par rapport à la réalité, puisqu'une dizaine de jours de messages sont disponibles sur la page d'accueil.

Une analyse? Je n'ai pas les chiffres du site Bibliorare.com, plus axé sur les ventes aux enchères et les catalogues de libraire, et dont je pense qu'il est plus fréquenté que le blog mais, on peut quand même dire deux choses :

1. Le Blog du Bibliophile est le premier site français de contenu rédactionnel sur la Bibliophilie et le Livre Ancien.

2. Il dispose aujourd'hui d'une audience supérieure au Magazine du Bibliophile, qui compte environ 1500 abonnés, et une publication approximative de 3000 exemplaires par mois (mais pour seulement 10 numéros par an). Attention, cela ne signifie pas qu'il y a 3000 acheteurs par mois abonnés compris, mais que 3000 numéros sortent des presses. Et quand on sait combien il est difficile d'acheter ce magazine dans le commerce, on peut gager que le nombre de lecteurs n'excède pas 2500.
Concrètement, cela veut aussi dire que si vous écrivez un article pour le blog, vous aurez plus de lecteurs que si vous écrivez un article pour le Magazine du Bibliophile!

Si on compare les contenus, le magazine du bibliophile propose environ 4 articles de fond par mois (dont certains sur Hergé ou Saint-Nicolas...), soit 40 par an, puisqu'il y a 10 numéros.

Depuis mars 2007, le Blog du Bibliophile a proposé 380 articles et même si on considère que seuls 20% sont intéressants (restons modestes), cela fait encore environ 80 articles de fond, soit le double du Magazine du Bibliophile en 9 mois (et le triple sur une durée d'un an).

Enfin, l'abonnement au Magazine du Bibliophile est d'environ 60 euros, alors que le Blog, bien sûr est, et restera gratuit.

Ce succès est le nôtre, et surtout le vôtre, puisque depuis mars 2007, vous avez eu la gentillesse d'écrire plus de 2000 commentaires sur le blog (428 en janvier 2008 par exemple), ce qui est considérable et nous a permis de nous aider mutuellement, de débattre, etc.

Alors voilà, je ne dis pas que j'aurai toujours l'énergie de le porter ainsi et qu'il ne sera pas un jour nécessaire de migrer vers un site, mais pour l'instant, je suis là, et je vous remercie de répondre présents!

H

P.S. : je précise que je n'ai aucune animosité vis à vis du Magazine du Bibliophile. Je possède tous les numéros et je suis abonné depuis plusieurs années. Je reste d'ailleurs abonnné (notamment pour le plaisir de retrouver les articles de Jean-Paul ou d'autres visiteurs du blogs qui collaborent au magazine), malgré l'évidente et irrémédiable dérive éditoriale du magazine dont le seul objectif semble être devenu de publier un seul et unique numéro acceptable par an au moment du superbe salon du Slam (ce qui permet sans doute de recruter de nouveaux abonnés sur une promesse difficilement tenue ensuite)... voire de devenir le Magazine du Bibelot-phile.

Je précise d'ailleurs que répondant à l'invitation du rédacteur en chef du Magazine du Bibliophile qui souhaitait reprendre le courrier des lecteurs, je lui ai écrit, pour lui proposer une collaboration gratuite, lui permettant d'assurer sa promotion de façon importante sur le blog.... ce courrier est resté sans réponse. Mais sans doute est-ce mieux ainsi, ce qui me permet de conserver ma liberté de ton. Longue vie au blog donc, et bonne chance au Magazine du Bibliophile.

40 commentaires:

Jean-Marc a dit…

Un encouragement massif. Je suggère que les lecteurs, même les timides, profitent de ce message pour mettre une petit mot d'encouragement et fassent ainsi exploser le nombre de commentaires pour un message (le record doit tourner autour de la quarantaine, me semble-t-il)

Je ne sais pas s'il fallait pousser aussi loin la comparaison avec le Magazine de la Bibliophilie, même si je partage ton avis. La fréquentation du site parle d'elle-même sur la qualité du blog. Pour ma part, j'en apprécie le ton, tant dans les messages que dans les commentaires postés. Le net ne nous habitue pas toujours à ce mélange d'érudition, de courtoisie et de retenue.

Je renouvèle mes encouragements et mes remerciements pour ce travail.

Jean-Marc

Je signale au passage une très bonne revue "Arts et métiers du Livre", qui me semble indispensable pour ceux qui aiment les livres.

Jean-Paul a dit…

La comparaison du blog et d'un magazine (quel qu'il soit) n'est pas judicieuse.Le support n'est pas le même, et si nous savons tous ici que le livre imprimé existe depuis plus de cinq siècles, nous ne savons pas aujourd'hui ce qu'il adviendra du contenu des blogs dans les siècles à venir.Je ne vois pas mes 400 pages du "Cazin" sur le blog, et ceux qui me connaissent peuvent témoigner que ce n'est pas à cause des droits d'auteur (qui sont si faibles!) : l'idée de voir l'objet rejoindre les autres volumes sur les rayonnages des bibliothèques me plaît.Comment mettre en rayon les excellents textes de Hugues et les non moins passionnants commentaires du blog ?
Je crois qu'il y a de la place pour tout le monde, même pour "Art & Métiers du Livre".La passion qui nous rassemble n'a pas de frontières, ni géographiques, ni intellectuelles, ni matérielles. L'idéal serait peut-être même de trouver une formule de consensus qui pourrait à la fois être gratuite sur le blog et payante sur papier, intitulée tout simplement "Livres Anciens" et dont le contenu ne traiterait que des quatre fondamentaux du Livre qui intéressent les vrais bibliophiles : le papier, la typographie, l'illustration et la reliure (côté matériel), les textes (côté littérature), les bibliothèques (côté références patrimoniales) et les bibliophiles (nos modèles). En laissant les autres sujets (BD, salons, catalogues etc) pour les autres...il en faut pour tous les goûts et pour tout le monde.
Tu sais combien je suis attaché au blog, Hugues : je te renouvelle publiquement mes félicitations et mes encouragements à poursuivre dans la même voie.
Avec toute mon amitié.

Etienne a dit…

Je ne suis pas d'accord avec vous Jean-Paul. Internet est un media, et un magazine est un media. Votre discours (avec tout l'immense et sincère respect que je vous dois) me rappelle celui des titres de presse quand internet est apparu : ça ne marchera pas, cela ne vaudra jamais nos numéros papier. Et aujourd'hui, un titre de presse qui n'aurait pas de site internet serait condamné à un déclin extrêmement rapide.

Je suis abonné au Magazine du Bibliophile, à Arts et Métiers du Livre, et je viens plusieurs fois par semaine sur le blog.

Pour moi, Arts et Métiers du Livre est à part, très orienté reliure contemporaine, etc. Il n'empêche que sur ce segment, et pour ceux qui aiment, Arts et Métiers est vraiment un magazine de qualité, y compris au niveau du papier.

Ensuite, le Magazine du Bibliophile et le Blog proposent des informations générales sur le Livre Ancien.

Bien sûr, et vous avez raison, rien ne dit ce qu'il adviendra du blog ou des sites internet en général (mais je vous parie qu'il survivront largement à l'édition de presse papier). Mais si l'on élargit un peu le débat :

D'une part, le Magazine du Bbliophile a déjà vécu des jours tragiques et si l'on en croit les bruits évoqués ici cela va recommencer. Donc rien ne garanti son avenir. D'autre part, il est n'est pas normal que le Magazine n'ait pas de site internet et je confirme de mon côté la lente dérive rédactionnelle qu'évoque Hugues (j'ai choisi de ne pas me réabonner à la fin de mon abonnement actuel). Et enfin, que je sache, vous n'allez pas mettre vos 400 pages sur Cazin dans le Magazine...

A vous écouter, on dirait que le dernier atout du magazine est d'être un objet physique. Finalement, son achat ne se justifierait que par fétichisme. Et vous avez raison. J'ai pris conscience récemment que je m'abonnais par habitude, alors que je n'apprécie plus le magazine. Pour info, comme l'un d'entre nous l'a écrit dans un commentaire, j'imprime souvent les articles du blog. Et il est beaucoup facile de retrouver l'article de Bertrand sur Uzanne sur le blog que de se farcir tous les numéros du Mag un par un... Vous constaterez d'ailleurs que les grandes encyclopédies papier (Universalis par exemple), ont disparu et n'existent plus désormais que sur le net.

Je trouve que la proposition d'Hugues de lier le Magazine et le blog était intelligente, elle serait bénéfique pour les deux.

Ceci dit, j'ai également des remarques à faire sur le blog : quand on sait que c'est quasiment la tâche d'une seule personne, il est difficile d'en demander plus mais je crois que le passage d'un blog à un vrai site va bientôt s'avérer nécessaire. Cela permettra de passer d'un mode "chronique" à un mode "encyclopédique".

Pour conclure, bien sûr qu'il faut comparer Magazine et Blog, c'est évident. Ce sont tous les deux des medias, et l'un ne tire pas sa jutisification du fait "que le livre imprimé existe depuis cinq siècles", ça n'a rien à voir. On a tiré des charettes avec des chevaux pendant 15 siècles, heureusement qu'on a su aussi, passer à autre chose.

Enfin, poit à ne pas négliger, et je pense aux jeunes bibliophiles ou à ceux qui ont moins les moyens... l'un est gratuit, l'autre est payant...

Etienne.

Anonyme a dit…

Mon premier commentaire posté sur le blog. Merci pour le blog. Je ne suis pas lecteur du Magazine du Bibliophile que l'on ne trouve pas dans mon petit village de 200 habitants, ni à proximité d'ailleurs, et de fait je vis ma bibliophilie sur internet.
Le blog est donc devenu un passage obligé pour moi, et au combien utile et agréable, longue vie à lui.
Loïc

Jean-Claude a dit…

Bravo pour ce succès, d'autant plus qu'on voit bien que plus il y a de visiteurs et de participants au blog, plus son contenu devient intéressant, notamment dans les "enquêtes" menées en commun, sur une claie ou sur une inscription manuscrite en tête d'un livre par exemple.
Moi, ce que j'aime justement dans le blog, c'est la variété et le nombre de thèmes abordés, le fait qu'il y ait chaque jour de nouvelles lignes (à se mettre sous mon nez de bibliophile addicted...) et surtout les débats.
En fait, sans ces débats, la bibliophilie me fait souvent l'impression d'un groupe d'individus qui n'échangent jamais entre, notamment parce que les seuls moments où ils retrouvent, ce sont dans des lieux marchands, comme les salons et les marchés... plus dédiés à la chasse aux nouveaux livres qu'à l'échange!
Bravo donc!
Jean-Claude.
Je ne connais pas le Magazine du Bibliophile, et ce que j'en lis ici ne me donne ps envie de m'abonner, mais je crois qu'on doit pouvoir comparer les deux, pourquoi pas d'ailleurs?

Tristan a dit…

Bravo pour ces beaux chiffres. Il y a donc beaucoup plus de bibliophiles qu'on ne pense (combien au fait en France?).
J'aime aussi les débats, même s'ils s'enflament parfois, mais c'est le seul défaut que je vois à internet.
La comparaison entre le magazine du bibliophile (auquel j'ai été abonné même si je ne le suis plus aujourd'hui) et le blog me semble au contraire intéressante : c'est bien la même chose que le lecteur va chercher dans les deux, et surtout, on ne peut plus dire que la qualité des articles du magazine est meilleure que celle du blog.
Mais soyons constructifs, ne serait-il pas intelligent que l'équipe du magazine vienne débattre sur le blog, y expliquer son point de vue, nous présenter sa politique éditoriale?
Et ne serait-il pas intelligent, et bénéfique pour le livre ancien en général, que ces deux supports collaborent?
Bravo encore une fois, et merci!
Tristan

bertrand a dit…

Un petit commentaire supplémentaire pour les statistiques !

Ce blog est sans aucun doute la meilleure chose qui soit arriver aux bibliophiles de France, de Navarre et d'ailleurs, en 2007 !

Il a réussi le tour de force de prouver s'il en était besoin (et c'est bien possible), que le Bibliophile se plaisait à communiquer, qu'il n'était pas ce vil hermite grincheux comme certains voudraient le faire croire encore.

Non ! Le Bibliophile d'aujourd'hui est un communiquant. Il veut apprendre, comprendre et échanger.

Le Blog permet tout cela. Gratuitement !

C'est certain que derrière les claviers se cachent des contributeurs de qualité qui s'ignorent. Timides ? Pudiques ? Humbles ? Avant tout un manque cruel pour encore améliorer la qualité de ce Blog.

Alors, si vous avez un sujet de prédilection en Bibliophilie, les incunables, les illustrés modernes, un auteur, un relieur, une histoire à nous conter, une simple anecdote à nous faire partager, n'hésitez pas, n'hésitez plus. Ce Blog est certainement le plus bel espace qui vous est offert pour vous y exprimer. Ne ratez pas cette occasion.

Longue vie au Blog, auquel j'assure à nouveau mon entière collaboration pour cette nouvelle année 2008.

Amitiés bibliophiliques, Bertrand

camillou a dit…

Bonjour à tous !
Toutes mes félicitations pour ce blog hautement instructif que je visite à chaque fois que j'en ai l'occasion. Je m'excuse de ne pas poster de commentaires plus souvent mais je n'ai que de ridicules moyens financier d'étudiant boursier et ma bibliothèque ne compte que très peu d'incunables... :D
Mais c'est un vrai plaisir que de retrouver ici des gens dévoués à une belle passion.
amicalement,
Camille

Max a dit…

Bonjour,
Bravo pour les chiffres, je me réjouis pour le blog, dont j'apprécie le ton (simple et non pédant) et le contenu, et je me réjouis encore plus pour la bibliophilie!
C'est génial de voir que nous sommes aussi nombreux à venir ici, et que nous puissions y apprendre autant!
Max

Antoine a dit…

J'avoue qu'après l'avoir longtemps acheté et lu, je ne lis plus Le Monde, mais que je me "contente" d'aller sur le site internet du journal.
L'avenir serait-il là? Probablement en grande partie. Dans tous les cas, bravo pour votre blog!
Antoine

Intaglio a dit…

Je confirme l'avis de Jean-Marc concernant "Arts et métiers du Livre" même s'il est encore plus difficile -voire impossible- à trouver dans les kiosques que le Magazine du bibliophile. Je rajoute "Les Nouvelles de l'estampe" même si l'on s'éloigne du livre.
Pour ce qui est de la notoriété du Magazine du bibliophile, vous oubliez tous les abonnements souscrits par les bibliothèques publiques, ce qui réduit d'autant le nombre d'abonnements souscrits par des particuliers même si cela peut signifier un plus grand nombre de lecteurs finaux.
Pour ce qui est de l'avenir des sites web, sachez que le dépôt légal du web est entré dans la loi. La BnF effectue des captures ciblées venant compléter la capture systématique du .fr
Pour ce qui est de la concurrence entre l'imprimé et l'électronique, les grands éditeurs de périodiques académiques (Elsevier, Wolter Kluwers, Ingenta, etc.) ont tranché : le papier disparaît lentement ce qui ne manque pas de poser des cas de conscience à ceux qui étaient attachés au papier, les bibliothécaires qui doivent renoncer de facto à l'acquisition de documents qu'ils possèdent pour louer un accès en ligne. La révolution est là : on achetait un support, on achète désormais un accès.
Bravo au blog et bonne continuation pour les plus grand plaisir et l'instruction des internautes bibliophiles (avec ou sans livres).

Bergamote a dit…

Je consulte ton blog chaque jour, je ne crois pas qu'il faille le comparer au magazine du bibliophile, ce sont deux choses différentes.
(soit dit en passant, je préfère Arts et Métiers du Livre au Magazine du Bibliophile : j'adore les reliures contemporaines ou récentes :)
Ton blog est intrinsèquement de qualité (tant pis si cela ne veut rien dire), bravo.

pascal a dit…

bonsoir à tous.
Ca fait plaisir de savoir que le blog est apprécié et bien fréquenté.(à double sens : beaucoup et par des personnes de qualité...)
je suis le blog depuis le début grace à l'annonce sur ebay.
je me sens moins seul dans mon petit village entre Soissons et Chateau Thierry
J'apprécie la richesse des sujets abordés, les commentaires publiés et surtout la courtoisie qui regne sur le site.
J'avoue que le ton du message de ce soir m'a un peu surpris, j'ai eu l'impression d'une attaque en regle du magazine du bibliophile.
L'une des différence que je vois entre le blog et le magazine reside dans la proximité de la "rédaction" du blog avec ses lecteurs, le magazine quant à lui me donne l'impression de s'éloigner des ses lecteurs.
J'apprecie la sollicitation de Hugues pour que les lecteurs participent à l'enrichissement des sujets.
A mon avis il ne faut pas opposer les supports de diffusion, ils sont complémentaires.
L'un permet une réactivé instantannée, l'autre demande plus de temps et ne peut donc réagir immédiatement.
LONGUE VIE AU BLOG et souhaitons que le magazine se redresse et réponde mieux aux attentes de ses lecteurs.
Pascal

Gonzalo a dit…

>J'avoue que le ton du message de ce soir m'a un peu surpris, j'ai eu l'impression d'une attaque en regle du magazine du bibliophile.

Absolument d'accord avec Pascal. Comparons ce qui est comparable. Et, comme l'a expliqué le bibliophile (contesté) Claude Gouffier à Jarnac après son duel: un triomphe, pour être valable, doit savoir rester modeste!

A part ça, longue vie au blog!

Hugues a dit…

J'ajoute quelques mots pour que mes propos ne soient pas mal interprêtés :
1. J'ai comparé le blog au Magazine du Bibliophile, pour 2 raisons : la première est que leur contenu est proche, et ce sont les plus proches que l'on puisse trouver sur le marché (généraliste vis à vis du Livre Ancien et de la bibliophilie). La seconde est que parce que le Magazine, étant comparable au blog en matière de "positionnement" ,est dans le même temps le seul sur lequel je disposais de chiffres. Cela faisait donc complètement sens.

2. Je me permets de dire ce que je pense sur le Magazine du Bibliophile pour plusieurs raisons :
- J'ai follement aimé ce magazine qui a accompagné mes premiers pas en bibliophilie. Après quelques années de bons et loyaux services d'abonné fidèle, silencieux et payant sans barguigner son écôt, j'estime avoir le droit de dire ce que je pense de ce magazine, comme je dis ce que je pense d'un film que j'ai aimé ou pas, ou d'un livre, etc.
- Ce magazine me déçoit terriblement aujourd'hui, et je "refuse" ce déclin, il m'attriste, notamment en raison de l'affection profonde que j'ai pour le titre (mais pas pour ce qu'il est devenu). Je suis d'ailleurs toujours abonné, et je me réabonnerai.
- Soulever ce lièvre est aussi pour moi une façon de faire avancer les choses et je m'aperçois que tous les lecteurs du blog ont désormais un avis quasi identique sur le magazine.
- Vous allez me dire, "c'est peu constructif"... et je répondrai que vous avez tort (c'est mon côté bagarreur): j'ai proposé 3 fois en un an au magazine mes maigres services pour assurer sa promotion sur le blog, ou faire tout ce qui pourrait l'aider. Mes propositions n'ont pas reçu de réponse, même négative. Ce n'est pas un problème d'ego, je m'en fiche et encore plus quand je vois les résultats actuels du blog... mais j'estime qu'étant client, ayant fait ce que je pouvais, proposé ce dont je disposais, j'ai fait suffisamment de chemin pour pouvoir aussi critiquer le magazine tel qu'il est aujourd'hui.

Alors oui, je souhaite de tout coeur que le Magazine aille mieux, même si je ne suis pas convaincu par la direction prise.

Mais oui aussi, j'ai un avis, et le défendrai. Je pense que l'existence d'un magazine ou d'une revue est vital pour la bibliophilie, ne serait-ce que parce que tout le monde n'est pas internaute, mais ne comptez pas sur moi pour faire du béni oui-oui...

:)
H
p.s. : bien sûr, je serai ravi d'ouvrir encore une fois les colonnes du blog au Magazine (ça c'est mon côté trop gentil...) mais d'ailleurs vouas savez tous mieux que quiconque que chacun peut librement s'exprimer sur le blog.

bertrand a dit…

Pour parler franco,
deux solutions :

- soit le rédacteur en chef du Magazine du bibliophile ne possède pas d'e-mail (ce qui est bien possible après tout, le magazine n'ayant pas même un site internet dédié).

- soit il ne souhaite absolument pas rentrer en communication avec le blog, ce qui est son droit le plus strict.

Dans les deux cas, comme il est impossible qu'un quelquonque lien s'établisse de manière courtoise et constructive.

Que conclure de tout ceci ?

Eh bien que le Blog suive son chemin et que le Magazine suive le sien.

Tout va très bien ainsi.

PS : J'étais abonné depuis le premier jour à cette revue unique en son genre. Je ne le suis plus depuis 6 mois. Comme Hugues je regrette la dérive qui s'est installée. La Magazine n'a plus guère de Bibliophile que le nom. C'est tout à fait dommage et tout le monde ici ne peut que le regretter.

Amitiés, Bertrand

Tristan a dit…

Personnellement, je trouve cela bien que Hugues ait pris une position et qu'il l'assume.
Après tout quand je regarde certains commentaires, je constate que tout le monde est plutôt d'accord sur l'état actuel du Magazine du Bibliophile, mas que tout le monde se garde bien de le dire... C'est ce genre de comportement qui a sans doute contribué au déclin des magazines...

On a là des lecteurs tout gentils et tout mignons, qui achètent le magazine et s'abonnent, qui ne l'aiment plus... mais qui ne disent rien, ou alors avec des gants et qui continuent à payer... Des pigeons quoi...

En tant que client, on a toujours le droit de dire ce qu'on pense du produit qu'on achète. Et je me mets au même niveau que les autres, j'ai constaté le déclin sans rien dire... et voilà le résultat. Se faire entendre, dire ce qu'on pense, instaurer un débat, c'est déjà faire progresser les choses.

En plus Hugues a proposé plusieurs une collaboration au Magazine! Continuez Hugues!
Tristan.

Hugues a dit…

Je vais faire comme Bertrand, je vais parler franco:
- je dis et je redis que j'ai fait une comparaison avec le Magazine du Bibliophile parce que c'est le meilleur élément de comparaison. Cela n'aurait eu aucun sens de donner des chiffres bruts. Un élément de comparaison est toujours utile. S'il y avait eu une autre revue de ce type et qu'elle tenait la route, croyez moi, j'aurais préféré la comparer au blog.
- Je suis abonné, et je vais me réabonner au Magazine du Bibliophile.
- Je suis client du Magazine du Bibliophile et je pense aujourd'hui qu'il n'a plus que rarement d'intérêt bibliophilique. Un client insatisfait et dans la mesure où mes courriers envoyés au courrier des lecteurs sont négligés, je me sers du blog pour exprimer mon avis et vous êtes plusieurs à vous ranger à cet avis... même si on le voit bien le bibliophile préfère souvent ne rien dire et "souffrir" en silence que de montrer son désaccord.
- Enfin, et je le redis : j'ai proposé plusieurs fois au magazine de discuter, de lui faire une promotion gratuite, etc. Alors ne me taxez pas de triomphateur, s'il vous plaît. J'ai tendu maintes et maintes fois la main. Et je la tends encore comme je le disais hier.
H

Anonyme a dit…

Merci à Hugues !(hugueso sur Ebay ? cf :l'Iliade)

Je suis un vil grincheux atrabilaire (donc bibliophile), provincial (donc esseulé), père de famille nombreuse (donc économe). Ce blog me convient ainsi parfaitement.

Etant par nature légitimiste, j'aimerai assez qu'il ne change pas trop. Quelle serait la différence si ce blog se transformait en site ? ( réponse réservée aux personnes de plus de 54 ans !)

Cordialement. Pierre

(Un magazine aussi excellent soit-il permet-il de lire une énigme tout en écoutant un concerto de Samuel Barber ?)

Hugues a dit…

Pierre! Vous avez tout pour plaire!

La différence entre un site (que je ne sais techniquement pas faire) et le blog, c'est que sur un site, je pourrais classer les messages dans des rubriques plus identifiables, plutôt que de les faire apparaître ainsi de façon chronologique. L'inconvénient, serait, je m'en rends compte en écrivant ces lignes, que la partie commentaires serait moins pratique, il faudrait créer en plus, une zone de forum.

Bien sûr, cela resterait gratuit.

En fait, ce qui est limitant sur l'outil blog, c'est la présentation.

Mais tout ceci ets à étudier. En attendant, il y aura une grande première la semaine prochaine, avec un message de petites annonces. Je vais vous expliquer tout ceci ce soir.

Hugues

bertrand a dit…

A mon humble avis il faut garder la présentation de type blog, la création d'un site internet enlèverait la spontanéité qui fait l'essence même de ce blog.

Amitiés, Bertrand

alain a dit…

Félicitations et continuez longtemps, mais on peut se dire que dans 50 où 100 ans nos successeurs bibliophiles rechercheront la collection des numéros du magazine alors que le blog aura rejoint les limbes du virtuel?

Pat a dit…

Les pauvres, ils risquent d'être déçus quand ils trouveront les numéros actuels, sur la légende de Saint-Nicolas!
Dans l'état actuel, je ne vois pas ce qui pourrait pousser quiconque à chercher les numéros de ce magazine! It's crap!
Rires!
Pat.

Jean-Paul a dit…

Pat, les injures, même en anglais, sont inacceptables.

Antoine a dit…

Il est amusant de voir que ce simple message est devenu un débat...
Ce qui peut être intéressant, c'est de prendre la question autrement, en faisant ce que nous faisons tous en achetant notre baguette, ou nos livres anciens.

La question qui se pose n'est pas vraiment de savoir si un support virtuel est plus ou moins intéressant/utile (je préfère de mon côté un bon site qu'un mauvais livre ou un mauvais journal), s'il est plus ou moins pérenne (étant donné qu'aucun d'entre nous n'a de boule de cristal), mais de savoir ce que vaut séparément chaque support:

1. Le blog est-il intéressant? Il est gratuit, donc se poser la question de son rapport qualité/prix est inutile.
2. Parallèlement, les magazines proposés (Arts et Métiers du Livre et le Magazine du Bibliophile) sont-ils intéressants? Leur rapport qualité/prix est-il justifié?

Arts et Métiers du Livre me semble d'un niveau constant, il est très ciblé, mais j'ai l'impression que même s'il est très cher pour un magazine (7,50... 50 francs!), il vaut encore à peu près ce prix compte de tenu de sa spécialisation.

Le Magazine du Bibliophile semble en effet se chercher sur le plan éditorial et pour moi, aujourd'hui, il ne vaut plus son prix (7 euros... malheureusement, je suis abonné). C'est là que tout se joue, le rapport qualité prix n'y est plus, et ce constat est d'autant plus cruel qu'en tant qu'amateurs et passionnés, nous attendons beaucoup du magazine à chaque numéro... et que nous sommes souvent déçus en ce moment.

Une valeur pour chaque chose donc... Si on faisait un peu de politique fiction, il serait intéressant de se poser les questions suivantes :
1. Combien vaut chaque support?
2. Si le blog était un magazine, seriez-vous prêts à payer pour son contenu actuel?
3. Si le magazine du Bibliophile était un site internet gratuit, iriez vous le lire?
4. Si les deux étaient des titres de presse proposés au même prix dans une librairie, lequel achèteriez-vous?

Ma position personnelle? Le rapport qualité/prix du Magazine n'est pas bon en ce moment, surtout pour un abonné, qui devrait pouvoir "exiger" un contenu de même qualité tout au long de l'année. Néanmoins, et c'est à porter au crédit du magazine, il a plusieurs années, et même si aujourd'hui, il est très décevant, il a prouvé au fil des années qu'il jouait un rôle important.
Le blog est jeune, même pas un an, les premiers succès sont impressionnants, mais il faut les confirmer pour que ceci ait un sens, ce genre d'entreprise doit se mesurer sur le long terme. Mais pour terminer sur une note positive et personnelle, c'est vrai que si on parle simplement de contenu, le blog est aujourd'hui meilleur (intéractivité, qualité des articles, échanges, etc.).

Alors, que répondez-vous à mes questions de politique fiction?

Antoine.

Pat a dit…

Désolé Jean-Paul, vous avez raison. Je vis à Londres et cette expression est passée dans le language courant. Si on la traduit, je m'aperçois que le sens est plus fort.
Acceptez-mes excuses (je commence mal pour un 1er commentaire sur le blog).
Ce que je voulais dire c'est qu'il ne suffit pas d'être imprimé sur du papier pour exister. Il faut aussi que ce contenu soit intéressant. Et aujourd'hui entre Saint-Nicolas et les livres russes du 20ème siècle... comment dire... C'est nul.
C'est un jugement strictement personnel.
Pour le reste, dans le monde anglo-saxon je lis rarebooks review et même fine books 1 collections magazine...et franchement, ils ont leurs défauts, mais sont un cran au dessus.
Ce qui est intéressant, d'ailleurs, c'est que ces deux magazines ont des sites assez complets, et complémentaires de leur édition papier.
Pat
P.S. : si vous le souhaitez, je peux vous donner des précisions sur ces deux magazines.

Pierre a dit…

Je suis abonné j'ai même distribué le magazine dans ma librairie
On n'attend pas la même chose d'un blog que d'un mag
Le vrai problème c'est quand le blog devient plus intéressant (largement) que le mgazine
Le Magazine a un budget des rédacteurs un rédacteur en chef tout ce petit monde est payé et travaille On attend donc du travail de professionnels du livre et pas des papiers sur la légende de Saint Nicolas ou la Cathédrale d'AMiens comme vous citiez Hugues
c est du grand n'importe quoi pour 7 euros par mois

Anonyme a dit…

J'ai souvent acheté des numéros de la revue lorsque j'en trouvais, en me disant : "si ce numéro est bien, je m'abonne..." et je ne me suis jamais abonné. Et pourtant, qu'est-ce-que j'aurais aimé trouver un magazine qui me corresponde, qui réponde à mes attentes, m'intéresse, m'apprenne une foule de choses nouvelles...
Bref, tout ce que le blog fait à présent. Je pense toutefois qu'il y a la place pour plusieurs media et si le Magazine se recentre, je m'y abonnerais avec plaisir.
En attendant, merci à Hugues, Bertrand, Jean-Paul et tous les contributeurs pour la richesse de vos échanges.
Philippem

Hugues a dit…

Message à Anonyme, qui a laissé un message sans le signer. Comme c'est la règle depuis des mois, j'efface les messages non signés (2 en 6 mois). En effet, cela complique les échanges, et ce n'est pas respectueux pour les autres intervenants.
Vous pouvez reposter votre message en le signant et il sera diffusé sans problème.
Sur le fond, si vous suiviez le blog depuis longtemps, vous auriez constaté que vos remarques étaient erronnées.
Hugues

Anonyme a dit…

Surprenante attitude.
Il me semble qu'il y a d'autres "anonyme" sur ce fil...
Je ne suis pas sur que cela change grand chose sur le fond d'avoir une signature...
Puisqu'il faut une signature : Laurent.
Donc, je disais dans le message "supprimé"....

Hugues a dit…

Absolument pas, encore une fois, vous avez mal lu, tous les messages de ce fil ont été signés, si ce n'est en utilisant l'applet blogger, au moins en fin de message. Je vous invite à mieux regarder.
1. C'est la règle depuis des mois, cela n'a rien de personnel.
2. Si vous le souhaitez, j'ai conservé le texte de votre premier message, je peux l'ajouter.
3. Si vous avez besoin de plus précisions ou si vous souhaitez un contact direct, vous pouvez me contacter à blog.bibliophile@gmail.com
Merci.
H

Anonyme a dit…

Ah l'esprit et la règle, vaste débat....
Que vaut un signature anonyme ou non sur le Web ?
La publication ou non de ce message de ce message n'étant pas dans mes ressorts techniques...
Quand même, il ne me semblait pas franchement polémique ou alors certaines choses m'echappent...
Signé : Laurent.

Hugues a dit…

Laurent, nulle polémique. J'ai mis en place cette règle pour qu'on s'y retrouve dans les débats et les fils de commentaires un peu longs.
Voici le message que vous aviez posté :
"Ah les gueguerres de clochers !!!
C'est terrible de se braquer sur un magazine qui est certainement loin d'être parfait.
Mais de là à penser que l'un serait très bon et l'autre mauvais est certainement un peu fort quand même.
Il y a au contraire besoin de plus de supports parlant des livres anciens et modernes (XXième et XXIième siècles)...
Bref, il y a de la place pour beaucoup de monde.
Et puis un blog de bibliophiles se doit au contraire de défendre une revue "papier" qui doit avoir un équilibre économique assez fragile.
Enfin un peu d'humilité ne fait jamais de mal, ce qui compte aussi est le travail sur la durée...
Bonne continuation au blog et aux revues...
Avec leurs qualités et leurs défauts."
Sachez que l'humilité est ma règle en ce qui concerne le blog, et que la comparaison était destinée à rendre intelligible les chiffres.
En ce qui concerne le Magazine, je le défends, et ce depuis longtemps, mais cela n'empêche pas de conserver un esprit critique.
Je vous invite à lire mon article du 5 juin, le premier sur le magazine :
http://bibliophilie.blogspot.com/2007/06/magazine-du-bibliophile-juin-2007.html
Il résume bien ma position
H

Anonyme a dit…

Merci d'avoir reposté mon message.

Hugues a dit…

Je vous en prie Laurent, le blog n'use jamais de la censure (sauf en cas d'insultes directes et de commercialisation de chemises hawaïennes via spamm).
Hugues

Anonyme a dit…

Je n'ai pas parlé de censure...
Je ne galvaude pas ce terme plus adéquat dans d'autres pays.
Parenthèse fermée pour moi.
Mon propos était d'être indulgent avec les uns et les autres.
Bonne continuation pour ce blog (pas assez nombreux) et aux revues (pas assez nombreuses). Il n'y a rien de trop comme espace pour parler des livres.
Laurent.

Mitch a dit…

Hugues,
Avez-vous déjà songé à une version papier de votre blog.
Mitch

Montag a dit…

...éditée par Dominique Autié ?

Montag

Hugues a dit…

Eclats de rires!
Hugues

Jean-Paul a dit…

Pat, comme de nombreux lecteurs ne lisent pas l'anglais couramment, pourriez vous nous rendre compte périodiquement, et d'une façon très courte, des contenus des revues de "book collectors" que vous lisez au Royaume Uni ?

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...