« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

vendredi 8 février 2008

L'Utopie de More et Les Entretiens des Voyageurs sur la Mer

Amis Bibliophilles Re-re-bonsoir,

J'ai réalisé que j'avais mis beaucoup de textes pour peu de photos...

Pour me rattraper, voici quelques images des deux derniers ouvrages qui viennent de rejoindre mon doux logis. Et sans prétention, je les ai eus à vil prix. :)

H

15 commentaires:

bertrand a dit…

"vil prix ne veut rien dire puisque le mot prix est déjà vil en lui-même"

ne cherchez pas l'auteur (de moi),

Amitiés, Bertrand

Pilou a dit…

Question de chercheur (...): est-ce que le livre sur les entretiens des voyageurs sur la mer est la dernière édition de ladite oeuvre? Merki d'avance au grand patron!

Jean-Paul a dit…

L'important c'est...quel est le libraire qui pratique de vils prix ?

Hugues a dit…

Les Entretiens des Voyageurs sur la Mer est en 4 volumes in-12. Je crois que mon édition est la deuxième et l'avant dernière (1ère en 1683, dernière en 1740).
L'ouvrage est bigrement rare, j'essaierai de vous faire un article.
Mes sources : il vient d'un sympathique libraire américain qui en sous-estimait la valeur et que l'aimable cours du dollar a encore plus sympathique.

Pour l'Utopie... Plus simple, il était sur ebay : j'ai passé un petit coup de fil à Nico, et il a fait stopper la vente pour moi... et j'ai pu l'avoir à bon prix : 150 euros.
Peut-on être plus transparent, je vous le demande?
H

Jean-Paul a dit…

Je ne demandais pas cette transparence là...En tous cas, très bon choix, Hugues !

Hugues a dit…

Tu voulais des noms?

Jean-Paul a dit…

Non, je ne voulais pas être indiscret..je ne voulais que l'indication de l'existence de vendeurs raisonnables

Hugues a dit…

Dieu Merci il y en a encore, mais il faut parfois aller les chercher loin!!
Cela faisait longtemps que je rêvais de ces deux ouvrages... mais ils étaient trop chers.

Je crois que je suis entrain de faire prendre un virage à ma bibliothèque : Bordelon, More, Flournois....

H

Pilou a dit…

Eh bien, moi je n'ai qu'à dire très bon choix! J'essaierai de trouver la version 1740 de ton ouvrage. C'est un peu en dehors de la période que je couvre, mais le titre est assez alléchant. J'espère qu'ils l'ont à la BnF!

Jean-Paul a dit…

Elle doit être bien belle et intéressante, ta bibliothèque! Cela demande passion, érudition et instinct de chasseur...
La nuit dernière, c'est cet instinct qui m'a ramené place Saint-André-des-Arts : il n'y avait plus personne, d'aujourd'hui.... La lumière diffuse dans une espèce de brouillard qui commençait à descendre, éclairait l'espace comme dans une légende des landes bretonnes..Cazin m'apparut près des restes de la maison capitulaire.. il semblait s'entretenir avec Jacques-Auguste de Thou qui lui tendait un in-quarto revêtu de ses armes..Le Père de l'Histoire de France s'approchait souriant au magistrat, comme heureux de le rencontrer :je suis André Duchesne, dit-il..A ce nom,une troisième silhouette diaphane, Pierre d'Hozier,s'approcha, tenant déroulée une immense généalogie de la princesse de Conti..C'est alors que Cazin, reconnaissant Robert Nanteuil, un "pays", rejoignit le célèbre graveur ..Frigorifié, j'admirais le ballet, assis sur le bord de la fontaine StMichel : je me levais alors, prenant la direction de la rue St-André-des-Arts, m'avançant vers eux...je n'avais pas fait trois pas qu'ils disparurent dans le noir profond des premiers immeubles voisins. Resté seul, je réalisais enfin que tous ceux qui avaient voulu me saluer cette nuit là s'étaient retrouvés, au cours des générations passées,couchés les uns à côté des autres en cet endroit,pour leur dernier voyage...Dieu merci, ils nous ont laissé leurs mémoires, leurs livres et leurs gravures..

bertrand a dit…

Quelle évocation sublime Jean-Paul ! Mais quel talent !

Euh... à y réfléchir je me dis que tu nous réserve finalement tes plus belles pages et le Blog peut en être fier et heureux.

Merci pour tout.

Amitiés, Bertrand

Anonyme a dit…

Ou vous en avez trop dit ou pas assez à propos d'Ebay ! Le quidam qui surenchérit sans succès face aux enchères automatiques peut-il savoir comment fait-on pour stopper une vente à son profit ?

Hugues a dit…

Ah, j'aurais aimé vous répondre, mais comme vous êtes "anonyme", cela m'est difficile... Sourire.
Vous avez sans doute un prénom, ou un pseudo?
H

Intaglio a dit…

C'est moi l'anonyme qui trouvait ironique la transparence vantée par Jean-Paul.
Intaglio

Hugues a dit…

Pour vous répondre, le vendeur sur ebay est également un libraire avec un pas de porte auquel j'ai déjà acheté d'autres livres.
Je lui ai simplement passé un coup de téléphone, et je lui ai demandé s'il pouvait me vendre directement l'ouvrage. Il a stoppé la vente, et m'a proposé un prix, que j'ai accepté.
H

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...