« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

dimanche 4 mai 2008

Entraide et identification

Amis Bibliophiles Bonsoir,

Ce n'est pas parce qu'Olivier mériterait de se faire massicoter le bout des orteils pour avoir acheté un ouvrage sans page de titre qu'il ne faut pas essayer de l'aider...
Voilà ce que me dit notre ami: j'ai acquis ce matin aux puces une édition des "Hortulus Animae", assurément 16ème mais fort restaurée (oui je suis un pêcheur impénitent mais aussi un inconditionnel des 16ème illustrés avec de petits moyens et parmi les 90 bois il en est de réjouissants : les scènes de martyrs, un saint Antoine et une sainte Gertrude arrosant du lait de son sein un saint dont le nom m'échappe à l'instant [il faut que je retourne au catéchisme...]) et à laquelle il manque la page de titre (et 8 autres pages) et dont le colophon n'est pas indicatif. Aussi s'il s'en trouvait dans la salle virtuelle ayant des bibliographies ad hoc permettant de l'identifier, je serai preneur. Qu'en pensez-vous? Pouvons-nous l'aider?

De mon côté, j'ai également acquis a vil prix une huile sur toile dans un assez joli cadre. La voici. Ce personnage que l'on voit perché devant sa bibliothèque me dit quelque chose, ne serait-ce pas le bibliomane Boulard. Si ce n'est lui, où ai-je déjà croisé cette personne. Auriez-vous une idée de votre côté? Jean-Paul,

H

18 commentaires:

Bertrand a dit…

"Hortulus Animae" ??

C'est un peu court jeune homme, on aurait pu dire, en somme bien des choses... (sourire cyranesque).

Format du volume ? Nombre de pages (que le volume doit avoir - mieux encore, collation détaillée avec les préliminaires (non, pas ceux-là !!, les "pages préliminaires" (sourire) ?

Après, on doit pouvoir faire quelque chose pour vous brave bibliophile !

Amitiés, Bertrand

Pierre a dit…

Bonsoir,
J'ai ce personnage dans ma banque d'image... donc bien sûr emprunté au catalogue d'un libraire sur internet... J'essaie de le retrouver. Pierre

Intaglio a dit…

Bonsoir,

Le tableau est une copie de la célèbre -dans les pays germaniques- toile de Carl Spitzweg visible ici : http://de.wikipedia.org/wiki/Bild:Carl_Spitzweg_021.jpg
Intaglio

Bertrand a dit…

Ce tableau datant apparemment des années 1850 a été également reproduit en gravure à l'eau-forte en noir, dans les années 1882-1885, pour la revue bibliophilique, Le Livre, dirigée par Octave Uzanne, et aux fins d'illustrer un poème dédié et sur le célèbre bibliophile Boulard (plutôt bibliomane d'ailleurs).

Je n'ai pas encore retrouvé le numéro exact de la revue concerné (je vous l'indique seulement de mémoire) mais je vais bien finir par retrouver la gravure que je sais avoir.

Bonne soirée,

Bertrand

Bertrand a dit…

Dans le même goût de l'amour des livres, et du même Carl Spitzberg (d'après son tableau),

ici :

http://cgi.ebay.fr/Carl-Spitzweg-Der-Arme-Poet_W0QQitemZ350056030860QQihZ022QQcategoryZ26498QQssPageNameZWDVWQQrdZ1QQcmdZViewItem

Amitiés, Bertrand

Bertrand a dit…

et encore un autre d'après le même artiste qui décidément peignait bien les amateurs et les vendeurs de livres à l'époque romantique (et que je ne connaissais pas...)

http://cgi.ebay.fr/BILD-SCHONES-MOTIV-ANTIQUAR-VON-SPITZWEG-SPITSWECK_W0QQitemZ200221070985QQihZ010QQcategoryZ135696QQssPageNameZWDVWQQrdZ1QQcmdZViewItem

Encore moins bête ce soir qu'hier !

Merci le Blog !

Bertrand

Olivier a dit…

Promis, je réponds demain avec les infos idoines...
Mais là il est un peu tard... quand on quelque chose à surveiller dont le rapport taille/volume sonore se rapproche de la bombarde bretonne...

Olivier

Olivier a dit…

Bonjour à tous,
Chose promise chose due, voici les éléments dont je dispose (mais suis prêt à en apporter d’autres).

Je précise que l’exemplaire n’est pas bien beau (fortement restauré, avec des manques [mais je me suis rassuré en voyant que les exemplaires vendus (fort cher) sur Internet étaient eux-mêmes composites, voire complétés avec des fac-similés…]).

Restent les bois et un livre d’heures populaire. Ce qui en fait, pour moi, un livre attachant.

Il n’empêche c’est rageant de ne pouvoir l’identifier ni même le dater avec certitude.

Fatalitas ! Sans page de titre, que faire… ? Il y a bien un colophon mais il n’est pas indicatif… Je pourrai m’acheter le Bohatta (bibliographie des livres d’heures, 1924) mais il m’en coûterait plus cher que pour le livre lui-même…

Quant au massicot c’est plutôt un certain nombre des pages de l’ouvrage qui y sont passées…

Voici les informations :

A priori, c’est une édition de l’Hortulus Animae, ici repris sous le titre (présent en tête du verso des pages de « Der Seelen Garten »). Le texte est divisé en six partie (« Thail »).

Pour les préliminaires, il faudra repasser car l’exemplaire débute à la page 9… (j’entends déjà le bruit du massicot)

Pour le format, il est difficile de se prononcer la reliure étant postérieure et les pages ayant été recoupées (parfois fort recoupées…). A priori, je dirais que c’est un in-8 carré (les pages devant mesurer 13cm par 9 cm environ). C’est d’ailleurs le format habituel de ces petits livres d’heures populaires.

L’exemplaire comporte 344 feuillets soit 688 pages. Il n’est paginé qu’au recto. A priori par rapport aux exemplaires que l’ont peut trouver sur Internet, il manque une partie astrologique précédent le texte lui-même :
http://cgi.cafr.ebay.ca/1547-German-HORTULUS-ANIMAE-Virgil-Solis-HAND-COLOURED_W0QQitemZ260229515071QQihZ016QQcategoryZ2201QQcmdZViewItem

Un autre exemple à feuilleter :

http://mdz10.bib-bvb.de/~db/bsb00005695/images/index.html?id=00005695&fip=87.89.45.240&no=6&seite=36

Le texte est imprimé en allemand, en gothique et en noir et rouge. Toutes les pages sont encadrées de bordures.
90 bois de facture, de taille (de la pleine page à la petite vignette) et de qualité variables. Certains bois se retrouvent dans les exemplaires disponibles sur Internet.

Je peux apporter d’autres informations à la demande.
Merci à tous ceux qui se pencheront sur mon cas (désespéré).

bertrand a dit…

Cas assez difficile mon cher Watson !

Rien de probant au CCfr.

Le titre complet de l'ouvrage pourrait être le suivant :

Hortulus Animae - Der Seelen Garten mit sonderlichen fleiss zugericht und ernewert zu Geistlichem lust und trost allen liebhabern Christlicher Andacht... Gedruckt zu Dilingen durch Sebaldum Meyer.

il est ajouté entre parenthèses :

"Ohne Angabe des Jahres, doch fängt der Kalender mit dem Jahre 1560 an." et ensuite "Der Ruf steht a1 " Fol. 273. ???

C'est le n° XI de "Die Bearbeitungen des rufes an die fronica", p. 37 par Karl Pearson. 1887 (Strasbourg).

Il y a aussi un petit texte sur l'Hortulus Animae qui est ici :

http://superproxy.co.uk/cgi-bin/nph-superproxy_1100.pl/011110A/http/books.google.com/books=3fid=3dQVUsAAAAIAAJ&pg=3dPA472&dq=3dhortulus+animae+seelen+garten&lr=3d&as_brr=3d1&hl=3dfr

Ce ne sont que de bien maigres pistes... j'en conviens.

Arrivez-vous à dater la typographie, plutôt début XVIè ? fin XVIè ?

Je continue à chercher.

Amitiés, Bertrand

Hugues a dit…

Si Olivier m'envoie des photos, je les posterais.
Hugues

Montag a dit…

En tout cas, on a l'air de trouver de chouettes trucs aux puces de St-Sernin (c'est bien là, Olivier ?).

Il y avait déjà le fameux Lycosthènes qui serait annoté de la main de Montaigne.

http://www.lycosthenes.org/article.php3?id_article=4

Olivier a dit…

Montag,
Non ce n'était pas à St Sernin mais aux (beaucoup plus chics) Allées Jules Guesdes. Je pratique les deux et ne connaissais pas l'histoire de ce Lycosthènes (promis je me lèverai plus tôt dimanche prochain...)...
Quant aux photos, sans problème si Hugues veut bien donner mon adresse à Bertrand. J'avoue mon incompétence sur la typographie, l'impression me semble de qualité moyenne, les bois semblent usés, peu nets (mais le volume ayant visiblement eu son usage de piété,les pages sont frottées, aussi il est difficile de le dire : une chose est sûre, ce livre n'a pas dormi sur des étagères...;-)).
Je pense par ailleurs qu'il s'agit d'un fin 16ème compte-tenu du nombre de gravures (les éditions s'augmentant visiblement les années passant). Mais si vous me dîtes que c'est une édition inconnue de la fin du 15ème (la première, en latin, date de 1498) je suis preneur...!
Après 2 jours à chercher des informations sur ce livre deux choses sont sûres : Edgar Allan Poe détestait ce livre et si vous tombez sur une édition en polonais votre fortune est faite (il n'en existe qu'un exemplaire).
A suivre donc,
Olivier

PS : je n'ai pas réussi à accéder au texte indiqué par Bertrand...

Martin a dit…

Ressource
VD 16
Titel
HORTVLVS || ANIMAE.|| Der Seelen || Garten/ mit sonderlichem || fleiß zůgericht/ vnd ernewert/|| zů Geistlichem lust vnd trost al=||len Liebhabern Christlicher || andacht.|| ... ||
Ausgabebezeichnung
Gedruckt zů Dilingen/ durch || Johann Mayer.|| M.D.XCIII.||
Jahr
1593
Impressum
Dillingen : Mayer, Johann, 1593.
Beschreibung
[16], 344, [9] Bl. : RS, TH., TE., H., RL. ; 8
Erg. Bemerkung
Digitalisierung im BSB-DFG-Projekt 2007 bis 2009
VD16-Nummer
H 5120
Bestand
Bayerische Staatsbibliothek München (Sigel: 12)


Berlin, Staatsbibliothek Preußischer Kulturbesitz (Sigel: 1)


Wien, Österreichische Nationalbibliothek

Olivier a dit…

Merci Martin!
Amicalement,
Olivier

PS : quelle est la base de données qui permet ce genre de prouesses?

Martin a dit…

VD 16 - Répertoire des livres imprimés en allemand ou sur le territoire allemand au 16e siècle.
Il existe aussi un VD 17 pour le siècle suivant.
Dans la liste des liens à droite, il y'a le KVK, nommé le CCF allemand (???) par Hugues. A gauche, sous la rubrique Deutschland, on y trouve un lien direct vers le VD 16.

Anonyme a dit…

je suis pratiquement certain de posséder le volume des gravures des Oeuvres de Racine de 1801 édité par didot en 3 volume in-folio, mais comme j'ai des doutes, je sollicite votre aide.

Il a été tiré à 251 exemplaires numérotés et signé par didot mais mon exemplaire n'est pas signé et porte un nom de propriétaire et une date manuscrite (1841)

Les gravures sont reliées en un volume (57 superbes planches!), ma reliure me semble modeste pour une édition de cette valeur

Le papier est de bonne qualité, ce pourrait bien être du papier vélin.

Le format est un in folio de 49x35 cm.

Comment être certain qu'il s'agisse du même?
Y a-t-il eu une autre édition de ces gravures?

PS: un exemplaire de cette édition en 3 volumes in-folio (489 x 336 mm) est en vente chez Sotheby's , il est estimé 10.000/15.000 Euros (vente du 21 Mai à Paris)

Martin a dit…

Signature de Didot ou non, n'importe. Il y a quelques années que j'ai vendu un exemplaire sans signature, non rogné (51 x 36 cm), avec le frontispice en tirage avant la lettre, demi-maroquin de Durvand, à un célèbre libraire allemand, installé depuis longtemps à Ramsden, en Suisse. C'étaient les rousseurs qui le dérangeaient et non pas l'absence de la signature.

Aucun problème de reconnaître un papier velin: il n'y a pas de pontuseaux et de vergeures.

Olivier a dit…

Bonjour à tous,
Soleil sur Toulouse (malgré ce qu'en disait Météo France, pourtant installé à Toulouse...) et vide-greniers urbain. Point de livres mais une très belle copie de la liseuse de Henner, très bien réalisée, bien encadrée (un coin émoussé ;-)) pour (presque) rien.
Bibliophile bredouille on n'en reste pas moins chineur bibliophile.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas ce tableau envoutant (la photo ne "rend" pas le "bleuté" de la peau):
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_Jacques_Henner_-_La_liseuse.jpg
Le mieux est encore d'aller le voir au Louvre.
Amicalement,
Olivier

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...