« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

jeudi 19 juin 2008

Miscellanées de Monsieur H

Amis Bibliophiles Bonsoir,

1. Avant tout, pouvez-vous aider Martin à identifier ce chiffre :

2. Par ailleurs, de son côté, Bertrand est confronté à une énigme face au livre suivant. Qu'en pensez-vous?

Almanach des fous, rédigé par un extravagant. Dédié à tout le monde. Cet ouvrage contient : un Dialogue entre deux cochons sur les pommes de terre ; des mélanges saugrenus ; la Conspiration des betteraves ; des nouvelles des théâtres ; une tragédie pour rire ; un journal du Carnaval ; des chansons grivoises ; des énigmes ; des charades ; des annonces et des avis burlesques.

Edité à Paris, chez Caillot, libraire, rue St-André des Arts, au n°57 et chez les marchands de nouveautés, en 1819.

C'est un petit in-12 (13,5 x 9 cm) de 1 feuillet de faux-titre (avec au verso le nom de l'imprimeur : de l'imprimerie de Doublet) ; 1 frontispice gravé assez joli (avant la lettre - faut-il une légende ou non dans le cadre ?) ; 1 feuillet de titre ; 7 pages chiffrées en petit romain (vij) d'épître à "mes confrères en folie, c'est à dire tout le monde" et signée "Prudent le Sage, l'Extravagant" ; suivent 168 pages chiffrées contenant les différentes pièces annoncées ci-dessus.

L'exemplaire que j'ai en mains est relié en demi-basane marron de l'époque, reliure simple, en bon état, encore solide. L'intérieur imprimé sur papier vergé fin a quelques rousseurs. Le frontispice est curieux et assez joli.
Cet ouvrage est une véritable énigme. Seul Grand-Carteret dans ses Almanachs (bibliographie) le signale sous le n°1851 en écrivant : "Almanach dans le genre des Danäïdes, Etrennes malignes et des Etrennes grivoises (voir n°1830 et 1833). Grand-Carteret ne possédait pas cet ouvrage son immense bibliothèque d'Almanachs.

Je n'ai rien trouvé de plus. Google livres est muet comme une carpe sur cet ouvrage.

Avez-vous des idées sur l'auteur-compilateur ? Avez-vous déjà rencontré cet ouvrage ?

3. Par ailleurs, l'émission de Frédéric Ferney, Le Bateau Livre, diffusée sur France 5, semble menacée de disparition, si vous souhaitez vous joindre à ses défenseurs, vous pouvez vous rendre sur le blog d'Eric Poindron : http://blog.france3.fr/cabinet-de-curiosites/

H

14 commentaires:

Intaglio a dit…

Si l'auteur est inconnu, on sait désormais qui se cache sous le pseudonyme de "baron_pichon". Bel achat !

Jean-Paul a dit…

- Chiffre "LV".
- "Almanach des Fous" jamais vu...pas au Blavier non plus...
- Il faut défendre les émissions littéraires à la TV : c'est tout ce qu'il y reste de vraiment culturel.Les centaines d'interventions sur la toile en faveur de Ferney semblent faire tourner le vent...Continuons.

bertrand a dit…

intaglio, je croyais que le baron était démasqué ici depuis bien longtemps...

Je vous proposerai d'ailleurs très bientôt son portrait (celui du vrai baron Pichon), dans peu de temps sur ce blog.

PS : concernant les émissions littéraires à la télévision, il n'y avait bien encore que la cinq pour en proposer une valable... Mais que restera-t-il pour nos enfants ??? J'ai peur qu'entre Ruquier et Durand nos enfants ne sachent plus lire...


Amitiés, Bertrand

Jean-Paul a dit…

Malheureusement, le prénom de l'abbé Valart est Joseph.

Martin a dit…

C'est Raphael qui, encore une fois, a trouvé la solution: Victor Lagier

bertrand a dit…

Victor Lagier ? Le libraire et éditeur dijonnais qui a donné de nombreux ouvrages de Gabriel Peignot et notamment son excellent Manuel du bibliophile (1823, 2 vol. in-8, Dijon, Victor Lagier).

Je ne connaissais pas son chiffre. Raphaël peut-il nous donner ses sources ?

Merci, à bientôt,

Bertrand

Raphael a dit…

Hola, pas d'affolement braves gens !
C'est juste une hypothèse basée sur une recherche des prénoms possibles commençant par V (car j'ai tendance à croire que le monogramme se lit VL) croisée avec celle des noms des gens du monde du livre. Je n'ai rien pour étayer cette hypothèse. Coup de bluff.

Peut-être s'agit-il en fait du timbre de Vladimir Laflûte ou de Valentin Laturlute ...

bertrand a dit…

C'est la bonne hypothèse Raphaël,
malgré de légères variantes dans le dessins de la marque, il s'agit bien de la marque d'imprimeur de Victor Lagier, libraire dijonnais qui a édité de nombreux ouvrages de l'érudit bibliophile Gabriel Peignot.

Je viens d'ailleurs d'envoyer à Hugues une photo de la page de titre du PREDICATORIANA de Peignot, Dijon, Lagier, 1841. Il devrait la publier dans l'article.

Sinon on voit ici un autre titre du même avec la même marque.

http://www.superproxy.co.uk/cgi-bin/nph-superproxy_1100.pl/011110A/http/books.google.fr/books=3fid=3dRJstAAAAMAAJ&pg=3dPR3&dq=3dvictor+lagier&lr=3d&as_brr=3d1

Bien vu Raphaël !

Amitiés, Bertrand

bertrand a dit…

et un autre ici :

http://www.superproxy.co.uk/cgi-bin/nph-superproxy_1100.pl/011110A/http/books.google.fr/books=3fid=3dt10OAAAAQAAJ&printsec=3dtitlepage&dq=3dvictor+lagier&lr=3d&as_brr=3d1&source=3dgbs_summary_s&cad=3d0

Bertrand

bertrand a dit…

Merci Google Books !

http://www.superproxy.co.uk/cgi-bin/nph-superproxy_1100.pl/011110A/http/books.google.fr/books=3fid=3dXi8JAAAAQAAJ&pg=3dPR3&dq=3dvictor+lagier&lr=3d&as_brr=3d1

bertrand a dit…

http://www.superproxy.co.uk/cgi-bin/nph-superproxy_1100.pl/011110A/http/books.google.fr/books=3fid=3dZFwEAAAAYAAJ&pg=3dPA3&dq=3dvictor+lagier&lr=3d&as_brr=3d1

bertrand a dit…

une notice nécrologique du libraire Victor Lagier est disponible ici :

http://books.google.fr/books?id=6XsNAAAAQAAJ&pg=PA538&lpg=PA538&dq=victor+lagier+bibliophile&source=web&ots=6-WFMlBZ0Z&sig=0sSTpXOXr8oqu42AouhS5xR4ZiM&hl=fr&sa=X&oi=book_result&resnum=3&ct=result#PPA538,M1

Bertrand

Jean-Marc a dit…

Intéressant notice sur Victor Lagier, qui commence bien mal ! Victor Lagier est né à L'Aulagnier, hameau de Saint-Bonnet-en-Champsaur, dans les Hautes-Alpes (ancien Dauphiné). Rien à voir avec les Hautes-Pyrénées.

Sur Victor Lagier, il faut se référer à l'ouvrage de Clément-Janin : "Les Imprimeurs et les Libraires dans La Cote-d'or", qui donne une bonne notice sur sa vie et sa jeunesse. C'est un colporteur qui devient libraire, comme le père de Champollion.

Jean-Marc

Jean-Paul a dit…

Auguste Aubry, dans le n°27-1er février 1858 de son Bulletin du Bouquiniste, vend un exemplaire de l'"Almanach des fous", sans autre commentaire que trois lignes sur son contenu.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...