« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

samedi 13 septembre 2008

Ebayana

Amis Bibliophiles Bonjour,

Cela faisait un petit moment que je n'étais pas allé faire un petit tour du côté d'ebay. Voici une petite sélection d'ouvrages qui me semblent intéressants... En avez-vous vu d'autres de votre côté?

Un voyage célèbre, celui du chevalier de Chardin - 1687 - 2 volumes

Le Vice Puni, ou Cartouche - Joli ouvrage de 1760 avec ses 17 gravures

Un des rares ouvrages entièrement consacré à la Flibuste - Archenhotlz - 1804

L'EO des Lettres Persanes chez Brunel, 1721 - 2 volumes

L'EO des Cents Contes Drolatiques de Balzac. Très joliment reliée par Bernasconi en veau framboise

L'EO de la Cuisinière Bourgeoise de Menon, 1746

La Magie dévoilée, le célèbre ouvrage de Decremps, 1784

Une Bibliographie qui m'était inconnue: Bibliographie des livres de luxe de 1900 à 1928 de Mahé
Le Livre Français, des origines au second Empire, 1923

L'Amour des Livres, de Jules Janin

Le Code de la Bibliophilie Moderne, 1950

Quelques livrets A, au cas où vous auriez envie de vous mettre à la spéculation...

Un catalogue Sourget

Un autre...

L'un des catalogues de la Vente Sickles

Le Jardin du Bibliophile, Le Crapouillot, Noël 1930

Bonne chine,

H

18 commentaires:

Martin a dit…

L'EO des Lettres Persanes? Intéressant:)

Hugues a dit…

Au moins il y en a qui suivent! :)

Jean-Paul Fontaine a dit…

L'exemplaire du Mahé est sur Abebooks à 340 €

Jean-Paul Fontaine a dit…

L'EO des "Lettres Persanes" est parue en mai 1721 à Cologne (i.e. Amsterdam), chez Pierre Marteau (i.e. Suzanne de Caux, veuve de Jacques Desbordes): c'est "l'édition A", qui contient 150 lettres. (70 440 € en 2004)

L'édition sortie chez le même éditeur, en octobre 1721, porte la mention "seconde édition revue" au titre et ne contient que 140 lettres : c'est "l'édition B".

Entre-temps, la veuve Desbordes a vendu à Pierre Brunel, d'Amsterdam (originaire de Montpellier), son privilège.

On a dénombré au moins 16 contrefaçons parues en 1721 et portant de faux noms.

Anonyme a dit…

je posséde un édition de 1721 ( étét moyen ) chez Pierre Marteau à Cologne 2 volumes en 1 seul tome et je ne me suis jamais préoccupé de savoir si c'était l'original! quelqu'un peut il me renseigner?
Alain

bertrand a dit…

Pour quelques heures encore...

Un vrai "faux" dessin de Jean Cocteau avec un vrai "faux" envoi...

http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&ssPageName=STRK:MEWAX:IT&item=320294998201

Tout de même à plus de 200 euros pour le moment...
C'est tentant de se relever la nuit pour faire du "faux" Cocteau non ?

Décidément les ebayeurs sont d'incorrigibles galopins !

Bonne nuit,

B.

Martin a dit…

Voici un article de Philip Stewart sur les Lettres persanes:
http://dictionnaire-montesquieu.ens-lsh.fr/index.php?id=385

Martin a dit…

L'article de Jean Dufour "Recherches sur les éditions originales des Lettres persanes", Bulletin du bibliophile, 1939, pourrait aider.

xavier a dit…

Le Mahé est en 4 volumes, le dernier étant la table des artistes et un complément.
Xavier

Anonyme a dit…

Selon Rochebilière, les éditions clandestines des Lettres Persanes par Brunel à la date de l'originale auraient été imprimées à Rouen.
Lauverjat

Jean-Paul Fontaine a dit…

Quels sont les arguments de Rochebillière ?
Rouen paraît étonnant, sachant que Pierre Brunel, né à Montpellier en 1658, gendre du libraire protestant parisien Etienne Lucas, actif à Amstedam dès 1687, naturalisé dès 1709, décédé à Amsterdam en 1740, avait tous les imprimeurs clandestins spécialsés dans la contrefaçon sous la main aux Pays-Bas.

Martin a dit…

Les arguments sont faibles, effectivement:
"L'édition que nous catalogons, quoique portant la rubrique d'Amsterdam, et bien que le nom de P. Brunel soit un nom réel, n'a jamais vu le jour en Hollande. Elle a été imprimé en France, sans la participation de l'auteur, et nous croyons que le groupe d'éditions, portant le nom de Brunel, a été imprimé pour la majeure partie à Rouen.
Cette édition, qui est imprimée en gros caractères, rappelant la première des éditions de Madame de Sévigné, sortie des presses de Rouen (voir le n° 671), nous paraît être la plus ancienne en date de publication."

pierre a dit…

Bertrand,
Vous me bluffez. Je viens de lire la présentation de la plaquette autographe de Cocteau et je vois pas à partir de quels éléments vous déterminez qu'un faux est caché dedans...
On explique ?
Merci. Pierre

Jean-Paul Fontaine a dit…

Antoine Rochebilière (1811-1881), bibliothécaire à Sainte-Geneviève, a tout faux ! Depuis ses affirmations sans preuve, des études plus rigoureuses ont donné les résultats que j'ai rapportés très succinctement.

Hugues a dit…

Pierre,
Le faux Cocteau : un expert est intervenu, voyez dans les questions/réponses au bas de l'annonce.
Hugues

pierre a dit…

Je viens, en effet, de le voir.

A ce propos, qu'est-ce qu'un expert dans le domaine du livre ancien ? Par comparaison, je suis expert judiciaire dans mon domaine. Ce titre me procure une activité intellectuellement satisfaisante et rémunératrice... Elle nécessite néanmoins des mises à jour régulières, des stages de formation obligatoires et un encadrement administratif tatillon...
Quid de l'expert en livre ancien ?
Cordialement. Pierre

Anonyme a dit…

Merci Jean-Paul, c'est pour ça que j'aime ce blog mais hélas vos précisions convaincantes n'ont semble-il pas atteint tous les rédacteurs de notices des catalogues très actuels!
Amitiés
Lauverjat

Jean-Paul Fontaine a dit…

Hélas, Lauverjat ! Mais vous savez qu'aujourd'hui nombreux sont ceux qui croient encore aux OVNI, que la terre est plate, que l'attentat du 11/09 est un coup monté, ou que, pour rester dans le domaine qui nous intéresse, que Cazin était imprimeur !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...