« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

samedi 30 août 2008

Les moteurs de recherches de livres rares : comparaison entre addall, abebooks, livre rare, vialibri et marelibri

Amis Bibliophiles Bonjour,

La recherche est un élément essentiel de la bibliophilie: recherche bibliographique, recherche d'informations, recherche d'ouvrages ou comparaison de prix.

Depuis une dizaine d'années, les moteurs de recherches marchands consacrés spécifiquement aux livres connaissent le succès et je dois avouer que je les utilise très fréquemment. Quel est le plus rapide, le plus efficace, le plus simple, en un mot le meilleur, je vous propose aujourd'hui une comparaison de leurs divers mérites.

J'ai choisi les 5 moteurs/sites qui me semblent les plus importants pour un bibliophile français : addall.com (pour sa taille et son antériorité), abebooks.fr (pour son interaction active avec le monde du livre), livre-rare-book.com (parce qu'il est français), vialibiri.net et marelibri. J'ai été tenté d'ajouter celui du SLAM, que j'ai finalement écarté parce qu'il ne représente que les catalogues des libraires formant ce syndicat professionnel.
Au niveau des critères, la discussion reste ouverte, mais j'ai retenu les suivants :
1. Simplicité d'usage (langue, zones de recherche, nombre de clics pour arriver au bon résultat, etc.)
2. Qualité de service (par exemple : tris possibles, images possibles, rapidité, etc.)
3. Exhaustivité/nb de réponses
4. Esthétique, ergonomie

Pour chacun de ces quatre critères, j'affecte une note sur 5 (5 = note maximale), je les additionne pour obtenir une note finale sur 20.

Enfin, pour terminer j'ai sélectionné quelques ouvrages divers afin d'effectuer le test :
1. Mort à Crédit de Céline, EO de 1936.
2. Les Oeuvres d'Ambroise Paré, les éditions anciennes.
3. Les pensées ingénieuses des anciens et des modernes de Bouhours
4. Le Voiage du monde de Descartes
5. Le mot clef Bauzonnet (pour les amateurs de reliures)
Le test comparatif (subjectif, forcément, mais vous pouvez donner votre avis):


1. Simplicité d'usage (langue, zone de recherche, nb de clics, etc.):
Addall.com: l'interface est simple, voire rustique, et en anglais, ce qui n'arrange rien. La zone de recherche en revanche est très complète (Auteur, titre, mots clefs et possibilités d'effectuer immédiatement des tris). A partir de la page d'accueil, il faut deux clics pour obtenir son résultat, trié comme on le souhaite, un seul si on enregistre used.addall.com, qui est le moteur consacré aux livres anciens.
Note: 4/5

Abebooks.fr: belle interface, on se trouve ici devant un vrai portail du livre et pas seulement un moteur de recherche. Le site est en français. A partir de la page d'accueil, il faut deux clics pour obtenir un résultat trié à sa convenance. La zone de recherche principale est très sommaire (Auteur, titre, mots clefs)
Note: 3/5

livre-rare-book.com: interface moyenne, on voit bien que le site est plutôt dans une logique de séduction des libraires/partenaires, avec une page d'accueil dédiée à une liste des marchands référencés. Le site est en français. Il faut deux clics pour accéder à à un résultat trié. Le problème à mon sens est que la zone de recherche n'est pas disponible sur la page d'accueil... comme si un bibliophile venait sur ce site, plutôt que sur google, pour chercher un libraire.
Note: 2/5

vialibri.net: on se rapproche du portail façon abebooks, avec des informations qui vont au delà du simple moteur de recherche. La zone de recherche est très complète (c'est la seule qui propose de limiter la recherche à certaines années d'impression, par exemple, ou une zone de prix) et elle est disponible sur la page d'accueil: un seul clic est nécessaire pour obtenir un résultat trié. C'est un point très positif. Le site est en anglais.
Note: 5/5

marelibiri.com: portail simple, très épuré, disponible en plusieurs langue. Zone de recherche très simple. Deux clics pour obtenir un résultat trié.
Note : 4/5

2. Qualité de service (par exemple : tris possibles, images possibles, rapidité, etc.):
addall.com: les tris proposés sont possibles et nombreux, mais il n'est pas possible de voir des images des livres. Rapidité correcte.
Note: 2/5

abebooks.fr: les tris sont possibles sur la page des résultats, des images sont disponibles. Rapidité correcte.
Note: 4/5

livre-rare-book.com: photos et tris possibles, images disponibles. Rapidité moyenne (parfois écran intermédiaire sur l'envoi des cookies). A notre le problème quand on veut lancer une 2ème recherche, on ne sait plus ou cliquer.
Note: 2/5

vialibri.net: tris possibles dès la page d'accueil, quelques images, recherche plutôt lente. A noter un outil de traduction des descriptions de libraires, qui peut s'avérer utile.
Note: 3/5

marelibri.com: recherche générale en homepage, sans tris possibles. Images disponibles. On peut regretter le fait qu'une recherche avancée ne soit pas disponible dès le démarrage. rapidité correcte.
Note: 3/5

3. Exhaustivité/nb de réponses :
C'est vialibri qui arrive en tête, assez largement en termes de nombre de réponses obtenues par recherche, mais au final cela s'avère très décevant, car il y a de très nombreuses répétitions (même exemplaire, même libraire) dans les résultats), allant parfois jusqu'à 3 ou 4 fois. C'est un point très négatif à mon sens, qui fait perdre pas mal de temps et donne l'impression (fausse) que le moteur est très efficace. Ceci dit, même en divisant les résultats par 3, vialibri est encore devant livre-rare. Au final, c'est abebooks et marelibri qui tirent leurs épingles du jeu, avec un taux de répétition moindre, et de bons résultats en termes de quantité. Addal souffre aussi de la répétition, mais moins que vialibri. ici, le fait que livre-rare-book propose essentiellement des livres de libraires francophones est un inconvénient majeur.
Notes :
addall.com: 3/5
abebooks.fr: 4/5
livre-rare-book: 2/5
vialibri.net: 2/5
marelibri.com: 4/5
4. Esthétique, ergonomie, note subjective:
Abebooks qui fait payer de façon significative aux libraires leur référencement, propose avec vialibri les pages d'accueil les plus agréables. Elle sont agréables. On peut reprocher à abebooks de mélanger un peu livre rare, bouquin et livre neuf, ce que ne fait pas vialibri qui est définitivement tourné vers la bibliophilie. Addall est rustique mais efficace, Livre Rare est plutôt propre, mais l'ergonomie et la navigation sont problématiques pour un bibliophile.
Au niveau de la note subjective, j'attribue un très mauvais point à vialibri pour la répétition des résultats, et la lenteur à les obtenir. C'est dommage, parce que le site ets plutôt réussi.
Notes:
addall.com: 2/5
abebooks.fr: 4/5
livre-rare-book.com: 2/5
vialibiri.net: 3/5
marelibri: 3/5
TOTAL :
addall.com: 11/20
abebooks.fr: 15/20
livre-rare-book.com: 8/20
vialibiri.net: 13/20
marelibri: 14/20

C'est curieux, j'ai plutôt tendance à utiliser addall, mais avec cette petite étude (rapide, je le concède), il s'avère qu'abebooks, marelibri et vialibri sont meilleurs. Finalement, c'est compréhensible car ils sont les seuls à proposer (dans une moindre mesure pour marelbiri) à la fois un vrai contenu sur le livre, un moteur de recherche international et une ergonomie efficace. Addall reste trop rustique est un moteur plutôt brut. Livre-rare-book souffre à mon sens d'un problème de positionnement, et surtout du fait que l'offre est francophone, voire franco-française, sur un marché qui est aujourd'hui international. Le site français est donc très nettement distancé par ses concurrents, et encore, je n'ai fait que des recherches sur des mots/titres/ouvrages français. De plus, la navigation est assez peu intuitive. Marelibri, que je connaissais mal, m'a assez séduit, je dois aussi l'avouer.

En bref : n°1 abebooks, n°2 marelibri, n°3 vialibri (malgré un défaut majeur), n°4 addall, n°5 livre-rare-book.

Votre avis?
Hugues

jeudi 28 août 2008

Deux livres de Sebastien Le Clerc

Amis Bibliophiles Bonsoir,

Reprenons nos bonnes habitudes avec un article de Bernard, qui explore pour nous les mondes de la bibliophilie scientifique. Il vous propose aujourd'hui de découvrir deux ouvrages de Sébastien Le Clerc. Merci beaucoup Bernard. Pouvez-vous l'aider à identifier les armes?

Sébastien Le Clerc (1637-1714), graveur renommé, fut l'élève de Charles Lebrun célèbre peintre et décorateur auprès de Louis XIV. Attaché au service du roi, il enseigna à la manufacture des Gobelins. Féru de géométrie et des techniques de perspective qu'il enseigna à l'Académie de peinture, on lui doit un traité de géométrie (1699) et un traité d'architecture (1714).
Louis XIV reçu à l’Académie des Sciences par Sébastien Le Clerc (1667)

Je vous présente deux ouvrages peu courants dans lesquels Le Clerc aborde la physique.

Nouveau système du monde conforme à l’écriture sainte...
Paris, Giffart. 1706.
1 volume in-8 ; (16), 99, (3) pp, 29 gravures dont certaines recto-verso.

Qui peut me dire à qui appartiennent ces armes ?

Pour l’auteur, le soleil n’occupe pas le centre du « système solaire » ; il tourne circulairement avec les six planètes connues à l’époque, autour d’un même point, centre de notre monde. Le Journal des Sçavans du lundy 24 janvier 1707 consacre dix pages à cet ouvrage : « M. le Clerc, sans s’engager dans de profonds raisonnemens de physique, expose en peu de mots ses nouvelles idées, et les preuves dont il les appuye ; et comme il est excellent graveur, on s’imagine bien que le nouveau rôle de physicien qu’il veut jouer icy, se trouve soutenu de tous les secours qui se peuvent emprunter de l’Art, dont il fait son capital ; c’est à dire, que les figures ne sont point épargnées dans ce petit ouvrage, où l’on en rencontre presque à chaque feuillet. M. le Clerc établit d’abord, pour première hypothèse, que le firmament n’est autre chose, qu’une vaste étendue d’eau, qui environne de tous côtez notre tourbillon avec une infinité d’autres, dans chacun desquels est renfermée une étoile ou un corps lumineux, comme le soleil est contenu dans le nôtre. Il prouve cette supposition par l’autorité de la Genèse, où il est dit, que Dieu créa le Firmament au milieu des eaux ; ce qu’il a soin d’éclaircir par un exemple familier et à la portée des moins intelligens, en mettant sous nos yeux, par le moyen d’une figure, un petit enfant, qui en soufflant avec une paille dans de l’eau de savon, y produit quantité de petites bouteilles : image naïve de la naissance des tourbillons dans les eaux du Firmament, et qui est mise dans tout son jour, par une Vignette placée à la tête du livre, dans laquelle on nous représente Dieu le Père au milieu des Tourbillons, qu’il semble former par le soufle de sa bouche seule, au lieu que le petit enfant se sert d’un chalumeau pour enfler les siens ».

Système de la vision fondé sur de nouveaux principes.
Paris, Florentin Delaulne. 1712. EO.
1 volume in-8 ; (10), 151 pp.

Ce petit ouvrage est inspiré par les leçons de perspective que Le Clerc avait données . Les principes de la vision développés sont contaires à ceux de Descartes : « les principes de mes règles qui se tirent de la vision, se trouvant contraires et opposéz aux principes et aux maximes de M. Descartes, m’attiraient souvent des objections, qui m’étant faites par des personnes d’esprit, m’engagèrent insensiblement à faire une étude toute particulière de la manière dont on voit les objets ». Parmi les trente chapitres du livre : Que tout ce que l’on voit distinctement on ne le voit que d’un œil – Que l’œil gauche voit seulement ce que le droit ne peut voir – Qu’un point n’est vu que par un seul rayon, etc.

Merci beaucoup Bernard, une pensée amicale. H

mardi 26 août 2008

Miscelllanées de Monsieur H. : une rentrée en douceur

Amis Bibliophiles Bonjour,

Content de vous retrouver, j'espère que vous avez passé de bonnes vacances et que vous avez fait de belles trouvailles.

De mon côté, peu d'ouvrages sont venus rejoindre ma bibliothèque, deux seulement en fait, dont celui-ci, qui devrait normalement vous plaire :

Il s'agît de la Demonologie Ou Traitte Des Demons et Sorciers, de Perreaud, 1653, chez Pierre Aubert. L'Edition Originale reliée dans un joli maroquin 19ème (non signé, mais il est pardonné).



Caillet (Caillet 8529, 8530) en pense que c'est un "ouvrage curieux et rare, surtout en édition ancienne". Je l'ai déniché à un prix intéressant. Les deux ex-libris sont également intéressants.

J'ai reçu un grand nombre de messages et de questions sur ma boîte email, je vais essayer d'y répondre dans les jours prochains. C'est la rentrée, elle promet d'être chargée, aussi, une nouvelle fois, je fais appel à toutes les bonnes volontés pour m'aider à écrire ce blog, jour après jour : si vous avez envie d'écrire un message et de le diffuser, vraiment, n'hésitez pas, cela me sera d'une immense aide.

Pierre Bérès est mort au coeur de l'été. Qu'il repose en paix.
Je n'ai pas encore d'ex-libris, mon ego y survivra-t-il?
Les ventes en salle n'ont pas encore repris, c'est une belle année de bibliophilie qui s'annonce, vous ne trouvez pas, je la sens particulièrement bien.

Comment allez-vous?

Hugues

samedi 2 août 2008

Lecture de vacances

Amis Bibliophiles Bonsoir,

Quelques mots sur un livre moderne pris à la volée chez mon libraire préféré pour le lire sur la plage : Le Libraire d'Amsterdam, de Amineh Pakravan, au Nouveau Monde.
Je l'ai ouvert et suis tombé sur une comparaison entre Ortelius et Mercator, qui se passe chez Plantin : cela a suffit pour l'ajouter à mon déjà lourd panier.

Je ne l'ai pas enore lu, mais comme la lecture est subjective de toutes façons, cela ne doit pas vous empêcher de l'acquérir.

Bonne lecture,
H

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...