« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

jeudi 22 janvier 2009

La Nouvelle Revue des Livres Anciens et Bibliothèques

Amis Bibliophiles Bonsoir,

Je vous retrouve avec bonheur ce soir après quelques jours harassants de découverte de mon nouveau poste, dans une nouvelle ville, dans un nouveau logement... beaucoup de changements, et peu de temps...

Je vais faire assez court et vous vous proposer deux choses: quelques lignes sur La Nouvelle Revue des Livres Anciens et quelques photos de bibliothèques de lecteurs du blog suite au dernier article sur le sujet. Sur les 4 premières, vous retrouverez la patte de l'ami Pierre qui avant d'avoir une librairie de goût, avait déjà une bibliothèque très attachante.

« Le premier trait caractéristique du bibliophile est d'être celui qui conserve : c'est là sa mission primordiale. Cependant il ne conserve pas au hasard un énorme amas de livres ; le bibliophile véritable est celui qui choisit, mais il n'affecte pas, dans son choix, l'attitude passive de la plupart des lecteurs, qui se laissent conduire par les circonstances et l'opinion ; lui, ne peut se fier au succès momentané, c'est le durable qui l'intéresse. [...] C'est lui qui a recueilli, en dépit de l'opinion des siècles, les poésies de Ronsard, et nous les a conservées. C'est par lui qu'ont été devinés Stendhal, Gérard de Nerval, Baudelaire, Rimbaud, Claudel, Valéry et tant d'autres. Aussi est-ce dans tels ou tels catalogues de bibliophiles que se trouvent, mieux que partout ailleurs, les arrêts du goût littéraire. »

C'est en particulier parce que nous partageons, avec tant d'autres, cette analyse de Léon Delamarche, que nous nous sommes lancés dans cette belle et enivrante aventure éditoriale.

L'avancée de la souscription aux deux premiers numéros de la revue, à paraître en mai et en septembre prochains, est aujourd'hui rapidement favorable. 

De façon à ne pas freiner l'enthousiasme des souscripteurs, dont certains ont appris tardivement notre initiative, nous avons repoussé la date limite de souscription au 30 avril. Nous avons hâte, comme vous tous, de lire le premier numéro de La Nouvelle Revue des Livres Anciens : le sérieux et le niveau de cette publication, mais également son originalité, sont d'ores et déjà garantis par la cohabitation, chez les auteurs, de personnalités incontournables de « Bibliopolis » et d'amateurs avertis tout aussi compétents.

Une fois n'est pas coutume : souhaitons que le temps passe vite !
H

6 commentaires:

Léo Mabmacien a dit…

Merci Hugues pour ces quelques photos de bibliothèques... on aimerait bien en savoir plus sur leur contenu, leur accroissement... un peu comme les portraits des bibliophiles...

BC
Léo

Anonyme a dit…

En voila un qui lit le blog du bibliophile!!!

http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&rd=1&item=120366433741

Je cite:
Ensemble de fers des caissons :
étoiles, Lys couronné, tulipes stylisées, composés à la façon de Boyet

La reliure à la dentelle avec la reliure mosaïquée sont les

décorations des reliure de luxe du début du

XVIIIe siècle.

La paternité des Reliures à dentelles est attribué à Antoine-Michel Padeloup, relieur du Roy (1685-1758).
Notre Reliure est attribuable à ..... un relieur experimenté

Gonzalo a dit…

Un bel effort, effectivement!
:o)

Dommage que la description prenne pour un "romain du roi" une police qui n'est qu'une garalde classique. Le Romain du Roi, premier caractère "exclusif" de l'imprimerie royale qui possédait le monopole de son utilisation, ne saurait être utilisé à Grenoble par André Faure, quand bien même celui-ci aurait-il le titre d'imprimeur ordinaire du Roi.

On trouvera, parmi d'autres études, un court texte de Paul-Marie Grinevald sur l'utilisation du Romain du Roi du XVIIIe siècle à nos jours dans le catalogue de l'exposition que le Musée de l'imprimerie de Lyon a consacré à ce caractère. Le romain du Roi, Lyon, Musée de l'imprimerie, 2002.

Bergamote a dit…

La photo du "Promeneur Littéraire" donne bigrement envie d'y entrer :)

Frédérick a dit…

Bonjour.
Que penser de cet ouvrage?

Je n'en ai jamais entendu parler (cela n'est d'ailleurs pas le signe que c'est rare car mes connaissances bibliophiliques sont très limitées) mais après un petit détour sur internet, cela semble être une bonne chos.

http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&ssPageName=STRK:MESELX:IT&item=230343142884

Hugues a dit…

J'en pense que vous allez tous être gentils et me le laisser.
:)
Et je suis sérieux!
Hugues

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...