« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mercredi 24 juin 2009

Le blog d'un ami libraire

Amis Bibliophiles Bonsoir,

Je suis toujours très heureux d'évoquer ici la création d'un nouveau blog ou d'un nouveau site dédié à la bibliophilie et au livre ancien.

Le dernier né est celui de Pierre, que je vous invite à visiter. Vous le trouverez à l'adresse suivante: http://livresanciens-tarascon.blogspot.com/

Pierre me demande également de vous demander des conseils sur les attentes éventuelles que les lecteurs peuvent avoir. Je parlerai déjà pour moi: un ton simple, léger, quelque chose de vivant. Surtout un site qui ne reprend des informations que l'on peut retrouver ailleurs, ou des articles scannés. Puisque Pierre est libraire, j'avoue que je suis très intéressé par l'envers du décor, le journal de bord d'une librairie, les entrées et les sorties, de livres et de clients et de leurs particularismes; enfin toutes ces petites choses, ces petits riens qui font la vie du libraire, qui peuvent sembler sans intérêt mais qui passionneront sans doute tous ceux (dont je suis) qui ont un jour rêvé d'être libraire.

Et vous?

H

17 commentaires:

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Chouette !
J'y cours derechef !

Le Bibliophile Rhemus a dit…

ça ne fonctionne pas !?...

Olivier a dit…

Pierre,
Tout d'abord bravo (pour la librairie et le blog) par contre je n'arrive pas à enregistrer de commentaire... :-)
Sinon vous avez du souci à vous faire, un redoutable libraire aux prix défiant toute concurrence et aux notices aussi sobres qu'alléchantes vient d'arriver :
http://shop.ebay.fr/merchant/ordesroses_W0QQ_nkwZQQ_armrsZ1QQ_fromZ

Longue vie à votre librairie (et votre blog est dans mes signets)
Olivier

Anonyme a dit…

Bonjour,

A ce propos, auriez-vous d'autres blogs de bibliophiles a conseiller?

Denis.

Antoine a dit…

Ce qui est amusant avec ce nouveau libraire sur ebay (http://shop.ebay.fr/merchant/ordesroses_W0QQ_nkwZQQ_armrsZ1QQ_fromZ), c'est que ses prix sont inversement proportionnels à la longueur de ses notices. Ca donne envie!
qui a dit que les bibliophiles ne s'attrapent pas avec du vinaigre?
antoine

Bogdan Nemes a dit…

http://antiqbooks2000.blogspot.com/search/label/15th%20Century%20Incunabula

This is my library :) - I have 6 incunabulas.
You can check the "The Library" Label - that's my entire collection.
Wonderful blog!

Olivier a dit…

Parfois les descriptions sont lapidaires mais les bibliophiles sont curieux sur ebay et passent outre...:
http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&ssPageName=STRK:MEWAX:IT&item=180369999289
Désolé pour tous ceux qui comme moi ont cru au chopin...
Olivier

Anonyme a dit…

Olivier,
Je ne vous comprends pas: à 4.000€ une Encyclopédie avec ses "9 volumes reste très peu chère!!
Fred

Hugues a dit…

Je pense que ce veut dire Olivier, c'est que la description est très très courte... Certes c'est l'Encyclopédie... mais il pourrait fort bien manquer des pages, etc.
H

Anonyme a dit…

Hugues,
Croyez-vous que les vendeurs collationnent leurs ouvrages sur Ebay? Même ceux aux belles et longues fiches?
Personnellement je ne crois pas, ayant déjà eu la surprise de renvoyer des livres aux plus grands libraires (dont un interwievé dans la NRLA...) pour leur incomplétude (et sur un livre à XX.XXX€). Donc sur Ebay c'est au petit bonheur la chance...
Fred

Hugues a dit…

Tout à fait Fred, je ne faisais qu'essayer de préciser ce que disait Olivier. Je prends aussi parfois des risques sur ebay, mais ce n'est pas parce qu'une longue description peut être erronée, chez un libraire ou ailleurs (la perfection n'étant pas de ce monde), qu'il faut pour autant être rassuré par une courte description...
Dans ce cas précis, une ligne "etat surprenant pour l'epoque ! semble ne pas manquer de pages.36 volumes + 3 volumes de planches. 260 mm X 200 mm.traces", pour décrire une encyclopédie et ses 36 volumes, on est bien au delà de l'erreur de description... c'est beaucoup beaucoup beaucoup trop court.
H

Olivier a dit…

Merci à Hugues de préciser ma pensée ;-)
C'est tout à fait ce que je voulais dire. Visiblement la dame antiquaire, n'y comprenait goutte. Cela me rappelle une antiquaire à qui je demandais le prix d'un superbe maroquin 17ème "à la Duseuil" qui prît un air outré : "il n'est pas à vendre ce n'est que pour mettre en valeur la bibliothèque, il y a des libraires qui vous en vendront [le nez pincé], etc.".
En l'occurrence, je pense vraiment que le livre valait plus cher que la bibliothèque qu'il "mettait en valeur". ;-)
Je pense que cette dame a dû recevoir bien des questions auxquelles il est bien difficile de répondre en jetant juste un œil derrière une commode pour vérifier "qu'elle est bonne".
Oui la vente de livres anciens est exigeante. Et les acheteurs aussi. Mais n'a-t-elle pas promis "satisfait ou remboursé"?

Amicalement,
Olivier

Anonyme a dit…

Hugues,

Où avez-vous vu que je me disais rassuré par une courte description.
Je disais juste que mettre 4.000 euros sur 39 ouvrages in-4 ce n'est pas un gros risque, quitte à remettre ces ouvrages en salle des ventes si ils ne conviennent pas.

Et en plus cette brave dame reprend les ouvrages, alors que demander de plus.

Je ne suis pas d'accord avec vous sur les libraires et la perfection: quand vous achetez chez le libraire chartrain sur catalogue et sans remise un ouvrage à 20.000€ il se doit d'être complet, où alors c'est croire qu'à ce prix l'acheteur ne collationnera pas. Dans ce cas il manquait le feuillet a1 après le titre. Dur de le voir sans doute.

Croire que parce que la description est courte les ebayeurs n'enchériront pas est illusoire: cela montera moins c'est évident, mais il faut rester réaliste.
Et puis si c'est bien complet, 4.000 euros c'est bel et bien un chopin!

Fred

Anonyme a dit…

Hugues,

Où avez-vous vu que je me disais rassuré par une courte description.
Je disais juste que mettre 4.000 euros sur 39 ouvrages in-4 ce n'est pas un gros risque, quitte à remettre ces ouvrages en salle des ventes si ils ne conviennent pas.

Et en plus cette brave dame reprend les ouvrages, alors que demander de plus.

Je ne suis pas d'accord avec vous sur les libraires et la perfection: quand vous achetez chez le libraire chartrain sur catalogue et sans remise un ouvrage à 20.000€ il se doit d'être complet, où alors c'est croire qu'à ce prix l'acheteur ne collationnera pas. Dans ce cas il manquait le feuillet a1 après le titre. Dur de le voir sans doute.

Croire que parce que la description est courte les ebayeurs n'enchériront pas est illusoire: cela montera moins c'est évident, mais il faut rester réaliste.
Et puis si c'est bien complet, 4.000 euros c'est bel et bien un chopin!

Fred

André a dit…

Il est marrant Fred... Il veut réussir à nous faire accepter/croire le fait qu'on peut décrire une encyclopédie en 1 ligne sous prétexte qu'il a peut -être acheté un livre ailleurs, etc.

Je ne vois pas quel est le rapport, ce n'est pas parce qu'un libraire fait une erreur qu'on peut décrire une encyclopédie en une ligne... ne serait-ce que par respect pour elle.

Le prix n'a rien à voir la dedans. Ce serait pareil pour un livre qui vaut 30 euros. Nous ne sommes pas en train de parler de prix, mais de bon sens... même si pour Fred, lui, et c'est évident, le prix est au centre, ou pas loin.

André
PS: et je suis certain que le libraire vous l'a remboursé... ou dans le cas contraire, demandez à collationner avant d'acheter... et alors comment pouvez-vous justifier une description en une ligne? Au nom de l'argent?? Ah oui, l'argent!

Anonyme a dit…

A André.

L'argent a été la base même du désappointemennt d'Olivier qui croyait faire un "chopin".

Le nier ou faire semblant de ne pas l'avoir compris est aisé, mais c'est bel et bien le fonds du problème.

Je n'ai pas cautionné cette description (ou alors je ne sais plus ce que j'écrits), mais je dis simplement comprendre que des gens se soient battus pour 39 volumes de l'Encyclopédie et que même malgré la presque absence de description le prix final a été de 4.000€.

Ce qui n'est ni un prix ridicule (30.000 francs), ni un prix astronomique: ces ouvrages auraent fait bien plus bien décrits.

Et quant à l'argent (c'est toujours pour certains un gros mot, mais en bibliophilie ça compte) je comprends mieux ces 4.000€ "misés" à l'aveugle que les prix des maroquins dépareillés qu'un acheteur a acheté pour bien plus sur Ebay ces dernières semaines.

Voilà. Et toujours à André: je ne suis pas du tout certain qu'Olivier aurait parlé d'une description pour un ouvrage à 30€.

A bon entendeur salut.

Fred

Gonzalo a dit…

Ce qui est surprenant dans cette absence de description, c'est l'absence de bon sens. A quoi servent les longues descriptions que nous rédigeons sur ebay : à rassurer les acheteurs, à les renseigner, mais aussi à blinder notre annnonce de mots clefs (reliure, maroquin, typographie, gravures, etc.) qui la rendront visible!

On ne pouvait pas atteindre l'annonce en question en cherchant "encyclopédie" ou "lumières"... Ce qui explique sans doute aussi le prix relativement bas.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...