« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

jeudi 15 octobre 2009

Petit problème biblioarithmétique

Amis Bibliophiles Bonsoir,

De retour de voyage, épuisé, nos amis bibliophiles scientifiques me rendent bien service avec leurs échanges, en particulier René, qui vous propose ce petit clin d'oeil en forme de manuscrit.

Il faut lire attentivement l'énoncé du problème "bibliophilique" mais surtout admirer la calligraphie imagée des titres, tout cela réalisé sans ordinateur et à main levée.
"Un libraire veut faire relier 960 volumes dans le plus bref délai, et s'adresse à trois ateliers: le premier propose de faire l'ouvrage en 16 jours, le deuxième en 48 jours, et le troisième en 24 jours: si le libraire employait les 3 ateliers ensemble, combien de temps durerait le travail et combien de volumes relierait chaque atelier?"

Vos réponses?

H



11 commentaires:

Pierre a dit…

En 8 jours, tout sera terminé. A/480, B/160 et C/320. Où est le piège ? Pierre

Anonyme a dit…

"Un libraire - tarasconnais- veut faire relier 960 volumes dans le plus bref délai" ..;et s'étonne ensuite de ne plus dormir !

Montag

Pierre a dit…

J'aime quand les commentaires se croisent ; bonsoir Montag ! Merci à René de nous faire voir nos anciens cahiers de sciences avec des yeux neufs. J'en ai ressorti quelques uns que j'avais mis de côté pour m'émerveiller de leur travail d'écriture. Pierre

Pierre Bouillon a dit…

Il y a peut-être un piège mais j'y vais tout de même avec cette réponse :
960/3 = 320
Donc 320 livres pour chaque relieur. Un tiers à chacun.
16 jours/3 = 5,3333...
48 jours/3 = 16
24 jours/3 = 8

Total des jours de travail : 29 jours et un tiers. Donc : 29 jours et huit heures.

Au plaisir de lire la bonne réponse.

Pierre B.

Anonyme a dit…

Il n'y avait pas de piège.
Pierre à tout bon !
Je vous livre la réponse telle qu'elle figure dans le cahier :
En 1 jour le premier libraire relie 960/16 = 60 volumes
En 1 jour le deuxième libraire relie 960/48 = 20 volumes
En 1 jour le troisième libraire relie 960/24 = 40 volumes
Enesemble ils relieraient 180 volumes en 1 jour.
960/180 = 8 jours en travaillant ensemble.

On savait compter en 1866 et sans faire appel aux puces.

René de B l C

Bergamote a dit…

Je vais donner ce problème à mes élèves de troisième (ce sera leur devoir de vacances), je suis bien curieuse de lire leurs réponses... Il faudra déjà que je leur explique les mots "libraire", "relier" et "volume" *clin d'oeil*.

Lauverjat a dit…

cependant 60+20+40=120 (pas 180)mais la réponse est juste en 8 jours!
Tout de même Bergamote faire croire à de pauvres enfants que la reliure d'un livre peut prendre aussi peu de temps!
La bonne réponse est ... au bon vouloir du relieur.
Lauverjat

Anonyme a dit…

Cette pauvre Justine n'aurait certes jamais imaginé pouvoir susciter autant d'intérêt à 150 ans de distance.
Elle n'était pas Tarasconnaise mais Roubaisienne et ses parents étaient fabricants de tissus ... comme par hasard.
En effet la reliure est affaire de temps : celui d'étaler la colle et d'attendre qu'elle sèche. Blague à part, je m'adonne à ce noble art, en amateur, et ça demande beaucoup de temps et de soin.

René

Pierre Bouillon a dit…

Je suis encore sonné par mon échec à solutionner ce problème. Je me donne encore quelques semaines pour comprendre la bonne réponse !
J'ai fui avec avec mes '' (...) enfants vêtus de peaux de bête,
Échevelé, livide au milieu des tempêtes, (...) ''
Malgré ma fuite '' Ayant levé la tête, au fond des cieux funèbres "
je vois toujours '' un oeil, tout grand ouvert dans les ténèbres '' et qui me regarde dans l'ombre fixement.
Et malgré ma fuite cet oeil me regarde toujours et me rappelle
que je n'avais pas la bonne réponse.
Pierre B.

Anonyme a dit…

Pour apaiser Pierre et lui éviter une bronco-pneumonie double et purulente, voici une solution plus algébrique que celle de Justine.
Soit x la durée en jours nécessaire pour effectuer le travail par les 3 relieurs travaillant simultanément. Le premier relie 60 volumes par jour, le second 20 et le troisième 40.
D'où l'équation du premier degré à une seule inconnue :
60 x + 20 x + 40 x = 960
120 x = 960
x = 8 (jours)
Comme on disait jadis "ça tombe juste"

René

Bergamote a dit…

René, je dis encore à mes élèves "ça tombe juste" (sauf si un inspecteur ou une inspectrice se trouve dans la salle :-)

Lauverjat, je ne le sais que trop : au rythme où je vais actuellement, il me faudrait environ 1000 ans pour relier ces 960 livres...

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...