« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

vendredi 4 décembre 2009

Ebayana

Amis Bibliophiles bonsoir,

Ma sélection du week-end je vous conseille d'aller jusqu'au bot, ça vaut le détour!!):

















Houra!Nous avons nous aussi notre Hampel... et lui a une url qui fait rêver... www.livre-luxe-book.com....


Bonne chance!

H

22 commentaires:

Olivier a dit…

Hugues, votre devoir est maintenant de vous y rendre... Vous devez être le plus proche d'entre-nous...

J'avais déjà dit que ce vendeur et son site était, comment dire, ébouriffant et que la vente munichoise donnerait des idées... ci-fait.

Quant à la Pompadour... C'est moi où ça n'a pas l'air kascher ces armes (c'est flou, c'est moche, etc.) ?

Mais c'est un point de vue de quelqu'un qui n'y connait rien...

Bonne soirée,
Olivier

Hugues a dit…

C'est en effet une idée Olivier, et il est vrai que je suis proche du vendeur, mais mettez-vous à ma place... comment réagiriez-vous face à au label VIB : "Le label V.I.B.(Very important book) une exclusivité pour des livres de haute bibliophilie livrés avec certificat d'expertise et de contrôle. Des placements sûrs, un plaisir certain".

Je ne suis pas haut-bibliophile, hélas, et je ne saurais quelle attitude adopter face aux VIBs... ni d'ailleurs face aux ouvrages 18ème en reliure "plein cuir" ou "plain maroquin".

Ou alors je devrais y aller un samedi matin, moment auquel je suis habituellement d'humeur taquine...

H

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Avec "une lunette non opérationnelle "quand même, Hugues !..et (parti)"priS de départ" !
Je vais peut-être téléphoner en urgence à Sofinco pour avoir la Pompadour...car bel ensemble tout de même, garanti par la référence au catalogue, avec un texte particulièrement intéressant. Dommage que la reliure ne soit pas en maroquin.
Par contre, dommage que "L'Ecclésiaste" soit un texte sans intérêt.
Dommage aussi pour "La lyre" et le Sacrobosco : reliures modernes rédibitoires (en outre, Massiquot a failli décapiter Sacrobosco ... il en a fait pipi sur le papier ! SOURIRES).

Hugues a dit…

Alors Fred (Gruel?), je vais vous répondre trois choses:

1. Ce qui me gêne dans cette vente d'une bibliothèque à 30000 euros, c'est comme toujours dans ce cas, le fait que les livres soient vendus "au kilo", "au nombre", et non pas pour ce qu'ils sont chacun. Ici comme chez Hampel, on achète une bibliothèque, et non des livres, et encore moins des ouvrages. (on notera au passage la mise en scène quasi identique à celle de nos amis allemands).
2. L'autre point, c'est que pour moi, vendre pour 30000 euros un lot d'ouvrages et les décrire ainsi: "synonyme aux armes, 1, 1765", "In folio velin blanc, 1,1663", "la berlue, 1,1759", n'est pas un travail de libraire, ni même celui d'une maison de ventes aux enchères qui se respecte... c'est manquer de respect aux acheteurs potentiels (dois-je oser dire bibliophiles dans le cas présent?) et même aux livres eux-mêmes.
Je peux comprendre la démarche, mais pas quand on demande 30000 euros et pas quand on prétend être libraire de VIB. Ce qui est d'autant plus dommage, c'est que ce libraire a de beaux livres dans son stocks, mais là encore, les descriptions sont sommaires.
Donc je donne mon avis. Vous pouvez avoir le vôtre, aimer les reliures de Gruel et les bibliothèques non décrites, et vendues au kilo. C'est votre droit.
3. Enfin, vous l'aurez sans doute remarqué, la NRLA n'est pas le blog, et le blog n'est pas la NRLA, même s'il existe des ponts entre les deux, et pour cause. L'interview de M. Sourget (qui connaît ses détracteurs mais a eu le courage de se prêter à l'exercice, et qui a ainsi soutenu notre effort et permis à la NRLA d'exister, au contraire de beaucoup d'autres, qui se sont défilés), n'exprime que son point de vue et sa vision des choses. M. Sourget, que je connaissais pas avant, et dont je n'ai hélas jamais été acheteur, a été très sympathique avec nous. Il défend sa conception de la bibliophilie, qui n'est pas la mienne, mais ce n'est pas pour cela que je ne suis pas capable de l'entendre. D'ailleurs, sa position, faisant écho à sa façon à celle de M. Galantaris, nous a semblé être digne d'être portée à la connaissance des lecteurs.

Enfin, pour revenir à notre bibliothèque à 30000 euros, M. Sourget, quand il inscrit un prix de plusieurs milliers d'euros sur un livre, comme MM Scheeler, ou Hugonard-Roche sur ebay, a la décence, le professionnalisme et la compétence de proposer à ses clients des fiches, que chacun jugera à l'aune de sa bibliophilie, mais qui ont au moins le mérite d'exister.

Ces trois libraires, pris au hasard, exercent différemment mais noblement leur art.

A mon sens, mais c'est très personnel (en même temps, c'est mon blog),ce n'est pas le cas de notre libraire de VOB, et c'est cela qui me navre.

Pas vous? Tant mieux.
H
P.S.: je ne ferai aucun commentaire sur l'orthographe, qui fait partie pour moi du minimum que j'attends de quelqu'un qui fait le commerce des livres.

Pierre a dit…

Le Hugo Grotius me plairait bien.

Non, moi ce qui me chiffonne, c'est que les livres ne sont mis en valeur individuellement comme ils le devraient (texte, reliure, intérêt) !

Et puis quand on a vu la vente Hampel, c'est vrai que cela fait un peu "Cheap". Le carrelage émaillé blanc, les "façon bois" de la bibliothèque et de la mezzanine qui ne concordent pas, les deux petits tableaux aux murs qui (je cherche les mots)...

C'est un peu comme aller dans un restaurant, manger sur une table de "formica" sans nappe et être servi par une serveuse qui vous tutoie. Moi je préfère rester à la maison.

Mais je suis plein d'aprioris. Pour 30.000€, j'aime bien que l'on me chouchoute.

Pierre

Hugues a dit…

Merci Pierre, c'est ce que j'essayais maladroitement de dire, aucun information sur le texte, la reliure, l'édition, l'intérêt... Pour 30000 euros, on a envie/besoin de plus.
A l'instant où je poste ce commentaire, on me suggère pas email: et si c'était comme chez Hampel une vente montée de toutes pièces.
Possible.
Je ne sais pas.
H
PS: un "s" de trop au stock de mon précédent commentaire. Pardon.

Gonzalo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Gonzalo a dit…

D'accord avec Hugues dans sa réponse à Fred, et pourtant dieu sait si le charabia verbeux au sujet de la "Haute Bibliophilie" m'horripile.
Qu'on n'aime ou pas Sourget, ou Bertrand Hugonard-Roche, ou Sheeler, au moins ils décrivent les livres qu'ils vendent.

Ce n'est pas le prix qui me pose problème (après tout: si les vendeurs trouve des gens pour acheter leurs livres, c'est que leurs prix n'étaient pas si mal évalués que cela! même si c'est le prix qui créé la demande...), c'est le manque de décence consistant à ne pas même donner un titre et un nom d'éditeur à un livre...

Après, Sourget pose d'autres problèmes dans ses descriptions (les péremptoires "seul exemplaire en main privé", on sait ce que ça vaut...), mais au moins, il décrit et, avec un peu de jugeote, on sait ce qu'on achète (enfin... moi, pas: je n'en ai pas les moyens).

Olivier a dit…

(mètre linéaire x [nombre de volumes aux armes + nombre de maroquins]) + le fourbis destiné à "mettre en valeur") = la nouvelle manière de calculer la valeur des livres?
Je suis d'accord ça fait cheap mais c'est aussi 10 fois moins cher que chez Hampel.
A vrai dire qu'on vende au mètre des livres sans aucun intérêt cela ne me dérange pas et c'est moins cher que les trompe-l'œil. L'ennui, en l'occurrence, c'est qu'il y a quand même quelques ouvrages qui auraient (même s'il est difficile de s'en rendre compte) mérité d'atterrir chez quelqu'un qui ne s'achète pas de la décoration.
Bref il y a une erreur de positionnement du vendeur qui vend des livres qui auraient pu intéresser des amateurs de livres anciens(je n'ose plus dire bibliophiles)dans une rubrique où il s'attire les sarcasmes...
Olivier

Fred a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Fred a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Gonzalo a dit…

Fred, je fréquente les catalogues Sourget, je vous remercie pour votre conseil. On apprécie ou pas les notices de Sourget (moi je n'apprécie pas: ses notices ne correspondent pas à ce que j'attends d'un marchant qui pratique de tels prix), mais il consacre au moins une notice à chaque livre qu'il vend. C'est tout ce que je voulais dire.

Pour le reste c'est clair: Sourget n'est pas et ne sera jamais mon libraire, quand bien même mes moyens financiers me permettraient d'appartenir à sa clientèle... Comme vous le dites: ses notices n'inspirent jamais confiances.

Mais les photos sont belles :o) sourire...

Antoine a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Mike a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Fred a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Antoine a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Hugues a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Fred a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Hugues a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Fred a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Hugues a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...