« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

dimanche 28 juin 2009

Comiques troupiers et almanach du Diable

Amis Bibliophiles Bonsoir,

700ème message posté sur le blog. Une fois n'est pas coutume, partageons ensemble deux achats récents: le premier de Gilles, deux livres illustrés du genre "comique troupier", le second est désormais dans ma bibliothèque, un joli manuscrit.

Les deux ouvrages de Gilles:

Tout d’abord de Jules Noriac, pseudonyme de Claude Antoine Jules Cairon, journaliste et littérateur né à limoges en 1827 et mort en 1882: “le 101e régiment”. Cette historiette comique militaire parut en 1858 à la Librairie Nouvelle. Elle fut rapidement l’objet de nombreuses rééditions qui ne sont pas rares.
Mon exemplaire, de format in-8, publié à Paris à la librairie Nouvelle en 1861, illustré par Armand-Demarescq, G. Janet, Pelcoq, Morin et Deuxétoiles, est orné d’un frontispice, de 13 planches sur bois et de nombreuses vignettes. Le premier tirage en 1860 avait bénéficié de 89 grands papiers dont 18 exemplaires sur chine.
Celui-ci est relié par Loisellier, ancien apprenti chez Gruel dès 1847, en demi-maroquin orangé à coins.
Le second est un grand album in-quarto du dessinateur-humoriste et peintre Albert Guillaume né à Paris en 1873 et mort en 1942 : “Mes Campagnes, album militaire inédit et en couleurs” édité par H. Simonis Empis, sans date [1896]. La préface est de Georges Courteline, ineffable auteur des “Gaîtés de l’Escadron”.
L’ouvrage comporte un minuscule tirage de tête de 25 exemplaires sur japon. Cet exemplaire est relié par Thierry successeur de Petit-Simier en demi- veau à coins, les plats sont couverts d’une toile grise. Un monogramme non identifié sur le premier plat.
Courteline (1869-1929) et ses “Gaîtés de l’Escadron” publiées en 1886 me paraît faire le lien sur ce siècle d’humour militaire, je ne peux que vous fournir l’illustration de la modeste édition à 2 francs de la Select-Collection de Flammarion de 1931.

Et pour finir, l'Almanach du Diable, charmant mansucrit du 18ème.
La page de titre porte la mention, "Aux enfers", 1738, et l'ouvrage invite à découvrir ses prédictions pour 1737, l'année précédente, qui sont donc qualifiées d'infaillibles. Il porte deux ex-libris, celui de du docteur Lucien-Graux et celui de Madame de Cailhavet. Il se termine par un feuillet dépliant portant sur trois colonnes des Conjectures historiques sur les Balivernes prophétiques.
Je n'ai pas encore entamé la lecture de l'ouvrage, ni cherché d'information sur lui. En tapant le titre dans Google, on apprend juste que Voltaire n'a pu en achever la lecture, que l'auteur pourrait être de Castres de Crancy.

La fiche stipule également que Barbier décrit longuement cet ouvrage et l'attribue suivant les continuateurs du P. Lelong à un des frères Quesnel de Dieppe, neveu du célèbre père Quesnel. Soupçonné d'être l'auteur de l'Almanach du Diable, il avait été arrêté et mis à la Bastille le 11 avril 1738 et trouvé pendu dans sa chambre le 1er juin suivant. L'almanachdu Diable contient des anecdotes et satires sur plusieurs personnages de la cour, des prélats et beaux-esprits.Il fut interdit et les exemplaires furent saisis avec le plus grand soin, ce qui en explique sa rareté.

C'est ma lecture de ce soir!

H

vendredi 26 juin 2009

Editeurs et apothicaires, le nouveau prix l'abonnement à La Nouvelle Revue des Livres Anciens

Amis Bibliophiles Bonsoir,

Après avoir fait, refait nos calculs, négocié et renégocié avec la Poste, et surtout grâce au succès rencontré par le premier numéro, qui génère déjà de très nombreux abonnements, nous avons établi un nouveau tarif pour La Nouvelle Revue des Livres Anciens.

Le tarif que nous avons annoncé dans la Revue est donc déjà obsolète. Nous avons perdu de l'argent sur le n°1 parce que nous n'avions aucune expérience en matière d'édition, nous avons ensuite fixé les tarifs à 49 euros pour la France et 61 euros pour l'étranger... en voulant équilibrer nos comptes. Le tirage accru nous permet de revoir ces prix à la baisse, puisque notre politique, vous le savez, n'est pas d'engranger des bénéfices mais d'investir chaque centime perçu dans la revue.

Le nouveau tarif est donc, pour deux numéros, de 42 euros pour la France et 50 euros pour l'étranger, frais de port inclus. Les abonnements reçus seront pour les numéros 1 et 2 dans la limite des stocks de numéro 1 disponibles.... sauf si le succès nous permet de réimprimer.

Si vous êtes souscripteur, vous avez bien fait, puisque vous avez payé bien moins! Et nous vous remercions encore une fois profondément pour votre soutien, puisque c'est vous, et personne d'autre, qui avez rendu cette aventure possible.

Pour les curieux, ce premier numéro a été distribué à 900 exemplaires (déclarés à l'ISSN) , un petit nombre a été distribué gratuitement à nos auteurs et amis, ainsi qu'une cinquantaine d'exemplaires aux libraires français du salon du Grand Palais qui n'étaient pas abonnés (même si nous avons eu le plaisir de compter un grand nombre d'entre eux comme souscripteurs). Et nous travaillons déjà au deuxième numéro.

Pour vous abonner, il y a deux moyens:
1. par chèque libellé au nom de la revue et adressé au 3 B rue des 16e et 22e Dragons, 51100 Reims,
2. ou par virement sur le compte de la revue (nous demander le RIB si nécessaire à nrlanciens@gmail.com),
(si vous souhaitez payer via paypal, vous pouvez également nous contacter).

H et JP

mercredi 24 juin 2009

Le blog d'un ami libraire

Amis Bibliophiles Bonsoir,

Je suis toujours très heureux d'évoquer ici la création d'un nouveau blog ou d'un nouveau site dédié à la bibliophilie et au livre ancien.

Le dernier né est celui de Pierre, que je vous invite à visiter. Vous le trouverez à l'adresse suivante: http://livresanciens-tarascon.blogspot.com/

Pierre me demande également de vous demander des conseils sur les attentes éventuelles que les lecteurs peuvent avoir. Je parlerai déjà pour moi: un ton simple, léger, quelque chose de vivant. Surtout un site qui ne reprend des informations que l'on peut retrouver ailleurs, ou des articles scannés. Puisque Pierre est libraire, j'avoue que je suis très intéressé par l'envers du décor, le journal de bord d'une librairie, les entrées et les sorties, de livres et de clients et de leurs particularismes; enfin toutes ces petites choses, ces petits riens qui font la vie du libraire, qui peuvent sembler sans intérêt mais qui passionneront sans doute tous ceux (dont je suis) qui ont un jour rêvé d'être libraire.

Et vous?

H

lundi 22 juin 2009

Identification - Entraide

Amis Bibliophiles Bonsoir,

J'ai une demande urgente à vous soumettre de la part d'une étudiante: Noémie est étudiante à Bruxelles en restauration de meuble. Pour terminer sa formation, elle doit restaurer un meuble, faire un dossier sur celui-ci et le présenter devant un jury. Son meuble est une bibliothèque tournante, et elle recherche des informations sur ce type de meuble: comment d'une bibliothèque classique, elle a pu évoluer vers ce type de meuble, depuis quand il en existe, etc. Cette bibliothèque tourne autour d'un axe vertical et non horizontal, comme la roue à livre.

Auriez-vous des informations à lui fournir, ou des sites qui pourrait la renseigner. Elle n'a plus avoir le temps d'aller en bibliothèque puisqu'elle doit finir son travail pour jeudi soir!!! Qu'en dites vous?

Par ailleurs, Pierre aimerait savoir si l'un d'entre vous est capable d'identifier ces 2 ex-libris qui sont, l'un sur l'édition originale des Lettres d'une Péruvienne (1747) et l'autre sur Supplement à la bibliothèque de campagne, Geneve, 1761. Un grand merci d'avance pour lui.

H

jeudi 18 juin 2009

La Nouvelle Revue des Livres Anciens

Amis Bibliophiles Bonjour,

Nous avons posté les exemplaires de la Nouvelle Revue des Livres Anciens hier et ils devraient donc vous parvenir entre aujourd'hui et samedi matin pour la France, selon les performances du bureau postal de votre domicile.

Nous attendons avec impatience vos commentaires et vos critiques éventuelles. Si vous n'aimez pas, merci de ne dire pourquoi, nous en tiendrons compte pour le second numéro.

H et JP.
nrlanciens@gmail.com

lundi 15 juin 2009

Une page de titre étonnante

Amis Bibliophiles Bonsoir,

Gilles vous propose une page de titre atypique, une vétille bibliophile.

Voici un livre bien ordinaire : “Recueil des édits, déclarations et arrests rendus en faveur des curez, vicaires perpétuels, vicaires amovibles, chanoines et autres bénéficiers...” A Paris, chez Guillaume Saugrain , 1700, in-8 plein vélin de l’époque. 4 ff. 176 pp.131 pp 5 pp. n.ch. Ce livre a connu plusieurs éditions.
Il présente cependant la particularité d’avoir un titre qui s’étale sur une double page. Il ne s’agit pas bien sûr d’un format in-4 plié et réduit, toutes les pages suivantes sont au format in-8 classique. Avez vous rencontré d’autres exemples, à quelles époques?

H

vendredi 12 juin 2009

Célébration

Amis Bibliophiles Bonsoir,

Pas de message ce soir... sauf ce celui-ci, puisque toute l'équipe de La Nouvelle Revue des Livres Anciens (c'est à dire trois personnes, les deux directeurs de la publication et la secrétaire de rédaction), sont actuellement en train de fêter dignement la livraison de la Revue au siège rémois.

Et oui, au moment où vous lisez ces lignes, nous avons la revue sous les yeux... ainsi que quelques mètres cubes d'enveloppes à remplir qui partiront bientôt vers vous (en réalité, dès que la fête sera finie).

Voici de quoi patienter (encore):
H, JP, B

lundi 8 juin 2009

Lauvertjatiana VII

Amis Bibliophiles Bonsoir,

Nous retrouvons ce soir la traditionnelle lecture sélective des catalogues de libraires de notre ami Gilles.

"C’est le printemps des catalogues et ma lecture prend du retard quand je ne sais plus où donner de la bourse. 
La librairie Picard (82, rue Bonaparte à Paris) livre son 590 ème catalogue de livres anciens et modernes, agrémenté de planches en noir et blanc. Les livres anciens comptent 230 numéros. J’ai retenu de Guillaume Paradin, “Mémoires de l’histoire de Lyon” suivi de Claude de Rubis “Les privilèges... de la ville de Lyon” imprimé à Lyon chez Antoine Gryphe en 1573 et 1574, complet de ses deux parties, in folio en demi-basane du XIXe. Le titre de la première partie est imprimé dans un somptueux encadrement gravé architectural de la seconde renaissance couronné du griffon. (1000 euros). Une reliure “de mariage” du XVIe siècle (1582?) sur un “Officium Beatae Mariae virginis...” format in-8, la page de titre manque ainsi que la fin. 
La reliure en maroquin rouge est frappée dans un ovale de rameaux dorés aux centres des plats du nom et du chiffre de l’épouse Gabriele de Croiset (plat supérieur) et de l’époux Jean de Gay (plat inférieur), le dos plat est entièrement orné aux petits fers de médaillons floraux juxtaposés, centrés de monogrammes et chiffres (780 euros). Les “Curiosités de Paris, de Versailles, Marly, Saint-Cloud et des environs...” de Le Rouge, une nouvelle édition de 1771 à Paris chez les libraires associés en deux volumes in-8 pleine basane de l’époque comportant 31 planches gravées dont 21 dépliantes (500 euros). Un “ana”: le “Mantasiana” de Hyacinthe Cordonnier, alias Saint-Hyacinthe imprimé à La Haye chez Charles Le Vier en deux tomes sous cartonnage moderne orné de deux frontispices, une planche et six figures géométriques in-texte (200 euros). 
La librairie “Bonnefoi Livres Anciens” (1-3, rue de Médicis à Paris) sort un catalogue orné de reproductions en couleur intitulé “Livres & manuscrits anciens”. J’ai retenu de Guillaume Budé , la première édition “de Transitu Hellenissi ad Christianismum” chez Robert Estienne à Paris, en vélin souple de l’époque (7 500 euros). 
Une “Anthologia graeca” in Bibliopolio Commeliniano de 1604 in-4 aux armes et au semé alterné de fleurs de lys et de monogrammes couronnés de la reine Anne d’Autriche veuve en plein maroquin brun, après 1643 (12 000 euros). Un exemplaire de dédicace en vélin doré aux armes du cardinal Giacomo Rospigliosi, neveu du pape Clément IX, dans un encadrement de roulettes et de fleurons dorés sur “le Prerogative del senator Bartolomeo Gherardini...” de Palmieri, in-12, imprimé à Sienne en 1682 (1500 euros). Un recueil de 28 pièces in-4 des procès de Beaumarchais avec Duverney et Goezmann, constitué à l’époque en veau havane, rassemblant des pièces de l’auteur dramatique et des divers protagonistes (3 000 euros). Et, pour les amoureux de typographie, “Les Aventures de Télémaque...” de Fénelon , imprimées à Parme par le célèbre Bodoni en 1812, sous les hospices du roi Murat à 150 exemplaires seulement, en deux volumes in folio demi-veau blond (3500 euros). 
La Librairie ancienne Bruno Sepulchre, (7, rue Cassette à Paris) présente un catalogue illustré à la couverture ornée d’un sabot ayant appartenu à Jean-Jacques Rousseau. Les sabots se retrouvent sous le dernier numéro de ce catalogue et figurent aussi chez le libraire précédent (35 000 euros, la paire!). Mais pour cette somme je préfère revenir à la bibliophilie avec la “Topographie Françoise ou représentations de plusieurs villes bourg, chasteaux, plans, forteresses, vestiges d’Antiquité, maisons modernes et autres du Royaume de France...” par Claude de Chastillon, chez Louis Boissevin à Paris en 1655. L’ouvrage in-folio en plein chagrin moderne compte 300 feuillets pour 591 gravures sur cuivre la plupart à mi-page. J’ajoute que ce monumental ouvrage est rare les gravures étant le plus souvent découpées et vendues à l’unité (30 000 euros). Un des attrait de ce catalogue repose sur sa variété, juste avant ce très coûteux livre on trouve “Eloge prononcé par la folie devant les Habitans des Petite Maisons” de Pierre Mathias Chardonnet, un plaquette in-12 brochée de 48 pages imprimée à Avignon en 1761 pour 90 euros. Sur la même page, un livre que tous les lecteurs du Blog connaissent: “le tableau des Riches Inventions couvertes du Voile des feintes amoureuses, qui sont représentées dans le Songe de Poliphile...exposées par “ Béroalde de Verville [et de Francisco Colonna bien sûr], l’édition de Mathieu Guillemot à Paris en 1600, in 4 en vélin moderne. Cette dernière édition ancienne est riche de 180 bois gravés qui constituent son intérêt, sur l’une d’elle Priape est en pleine forme et n’a pas subi les outrages des lecteurs pudibonds (4000 euros). 

Pour changer je signale de Bruant “dans la Rue, Chansons et Monologues, Dessins de Steilen” une édition définitive, 13 ème mille sans date à Paris en deux volumes in-12 en demi-percaline rouge, les couvertures de Steilen étant conservées. Cet exemplaire comporte un envoi de l’auteur “à l’ami Guillaume, Montmartre 1891" je me suis demandé si ce Guillaume aurait pu être le jeune dessinateur Albert Guillaume? (250 euros). 
La librairie de l’Avenue est une grande maison installée aux puces de Paris-Saint-Ouen. Elle publie un catalogue varié fortement illustré, tout en couleurs, de 400 titres. Parmi ceux-ci, d’Abel Hugo, la “France pittoresque...” de 1835 chez Delloye, en 3 volumes in-4 en demi-maroquin à petits coins. Cet ouvrage compte 470 planches gravées qu’on rencontre hélas plus fréquemment en feuilles (450 euros). Du recherché Athanasius Kircher, “...Magnes sive de Arte magnetica...” une seconde édition augmentée parue deux ans après l’originale, en 1643 pour J Kalcoven. Le livre in-4 en vélin ivoire compte un frontispice, 29 planches hors-texte et de nombreuses figures (3500 euros). De Jules Lemaitre, deux volumes in-8 en demi-maroquin à coins pour “En marge des vieux livres” illustré par Lalau et édité en 1921 chez Boivin (150 euros). L”Histoire de la ville de Rouen” de Servin, publiée à Rouen chez Le Boucher en 1775 en deux volumes en veau, est en édition originale et comporte un plan dépliant de la ville (250 euros). On ne peut qu’être surpris que l’édition originale française de l’oeuvre de Léonard de Vinci de son “traité de la peinture” ne soit pas antérieure à 1651. Le livre paru chez Langlois à Paris est illustré de 56 gravures sur cuivre d’après Poussin et d’un portrait du maître. Il est en plein veau accidenté (6000 euros). 

Bonne chasse et à bientôt..."

Merci Gilles

H

dimanche 7 juin 2009

Ebayana et promenade lyonnaise

Amis Bibliophiles Bonjour,

Je découvre petit à petit les hauts lieux de la librairie et de la bibliophilie lyonnaise: hier promenade quai de la Pêcherie. Si les bouquinistes ouverts hiers ont peu de choses à proposer aux bibliophiles (essentiellement des livres de poche d'occasion), il suffit de traverser la rue pour découvrir quelques librairies anciennes accueillantes, dont la librairie Philippe Lucas, où j'ai passé un agréable moment hier: vaste choix de livres illustrés modernes, notamment sur les beaux arts, et bon choix de livres anciens ("même si les livres les plus intéressants se laissent découvrir dans l'arrière boutique et ne sont pas exposés"). Les deux spécialités de l'adresse sont la chasse et la pêche. Libraire accueillant et sympathique. La librairie a un site (http://www.librairie-phlucas.com), que je vous laisse découvrir.

Côté ventes publiques, la saison arrive bientôt à son terme même s'il reste de grandes ventes à venir, notamment chez Bergé (http://www.pba-auctions.com/html/index.jsp?id=4110).

Côté librairie, je posterai ce soir ou demain une nouvelle sélection des lectures de catalogue de Gilles, Lauvertjatiana VII.

Enfin, ebay se transforme sous nos yeux en belle maroquinerie aux ambitions germanophiles (qui a dit que les libraires n'étaient pas réactifs? Sourire). Voici en tout cas:














Et pour finir deux lectures sur la bibliophilie:



Bonne chasse!

H

jeudi 4 juin 2009

Pierre le Libraire, Anatole France, Thaïs et le déjeuner des Bibliophiles

Amis Bibliophiles Bonsoir,

Pierre souhaitait compléter mon message sur Sylvestre Bonnard... Je lui cède la parole:

"Hugues nous conseillait dernièrement la recouverte d'Anatole France et en particulier de l'exercice de style qui lui a permis, à dessein, de conquérir le coeur des académiciens au moment de décerner leur prix annuel après un vote impartial. Il savait ces messieurs de l'Institut, bibliophiles, et ce Sylvestre Bonnard aurait pu être l'un deux…
Hugues nous indique qu'il est certain qu'Anatole France a donné à certains illustrateurs et éditeurs l'occasion de montrer toutes les facettes de leur talent.

Je vous propose à travers quelques photographies de constater qu'une belle reliure, une belle typographie et de belles gravures peuvent rajouter du talent à un beau texte, "Thaïs" pour le cas qui nous intéresse, et en faire un ouvrage exceptionnel. Les photographies ont été prises à toute vitesse et j'ai été gêné par l'extrême luminosité qui accompagne cette agréable saison en Provence. :-)

Je sais que apprécierez néanmoins la qualité de l'ouvrage."

Merci Pierre, ce qui est assez étonnant est que cet ouvrage semble avoir inspiré les éditeurs et les relieurs, j'en ai effet déjà eu entre les mains plusieurs très belles éditions.

Comme promis, je reviens vers vous concernant le déjà traditionnel déjeuner des Bibliophiles du Blog qui se tient pendant le salon du Grand Palais. Celui-ci se tiendra à Paris, le samedi 20 juin. Comme l'an passé, nous nous retrouverons devant les marches du Grand Palais vers 12h00 avant d'aller rejoindre un restaurant voisin. Le principe reste le même que les dernières fois: bonne humeur, simplicité et bibliophilie. Le prix du repas sera au maximum de 25 euros par personne (difficile de faire mieux dans le quartier).

Trois choses changeront cependant cette année:
1. Jean-Paul regrette terriblement mais il ne sera pas parmi nous, puisqu'il marie l'une de ses filles.
2. Comme nous irons au Salon avant ou après le déjeuner, il est préférable de ne pas amener de livres à montrer aux autres convives.
3. Je remettrai aux souscripteurs leur exemplaire de la Nouvelle Revue des Livres Anciens.

Je vais adresser une invitation en bonne et due forme à la quinzaine de convives habituels mais si vous voulez nous joindre à nous pour la première fois (franchissez le pas, vous ne le regretterez pas), vous pouvez me contacter à blog.bibliophile@gmail.com.

H

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...