« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

jeudi 4 février 2010

Ebayana

Amis Bibliophiles bonjour

C'est le week-end, la chine virtuelle et réelle peut reprendre, commençons par la baie. Bonne chasse et bonne chance.

Les commentaires de Matthiole, 1680, avec ses centaines de bois

Les Lettres de Saint-André sur la Magie, les sorciers, etc., 1725, dans une reliure moderne originale

Si vous ne devez avoir qu'un seul ouvrage sur la bibliophilie, c'est celui-ci: l'extraordinaire Manuel de Bibliophilie de C. Galantaris

La fable des abeilles, ou les fripons devenus honnêtes gens, 4 volumes, 1750

1587 Sacra Regum Historia, une belle reliure au semis de fleurs de lys

Le Voyage de la baie d'Hudson par Ellis, avec hélas une planche manquante....

Les Vies des hommes illustres par Plutarque, 1583

Histoire des Diables de Loudun par Urbain Grandier, 1716

Les lettres et poésies de Mme la Comtesse de B., très belle reliure aux armes, 1666

Bonifacius - Liber sextus - Un post incunable joliment colorié de 1511

La star du moment, La Fontaine par Oudry, 2 volumes in-folio, 1785. mais il y a du travail de restauration à effectuer...

Histoire physique, civile et morale de Paris, avec l'Atlas, 1837

L'Histoire des naufrages par Desperthes, 2 volumes, 1818

Les principes de la Philosophie de Descartes, 1698, TRES BEL EXEMPLAIRE

Et ce bel ouvrage sur Jeanne d'Arc, apparemment fort rare. Imprimé à Pont-à-mousson en 1612

Superbe, un autre monde de Grandville, 1844 bien complet des 36 planches

Les 92 tomes de l'édition de Kehl des Oeuvres complètes de Voltaire, 1785, en bel état.

Un Elzevir dépareillé, mais dans une intéressante reliure à la Duseuil, avec une page de manuscrit ancienne "à l'intérieur"...

H

5 commentaires:

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Le commentaire du vendeur du Manuel de Galantaris est à mourir de rire !

Gonzalo a dit…

Je ne comprends pas l'attitude des Editions des Cendres, qui s'obstinent à ne pas réimprimer ce manuel...

La clientèle est là, et s'impatiente. Ce serait pour la maison une occasion de profit financier, et pour les acheteur une occasion d'acquérir ce livre devenu très rare.

Je ne comprends vraiment pas.

Nicolas M. a dit…

Cher Gonzalo, moi et Jean-Paul connaissons bien les éditeurs des Cendres. Je ne sais si il partagera mon avis. Mais c'est une économie complexe, un très très gros investissement. Ce n'est pas valable en dessous d'un tirage de 800 ou 1000, et d'autant de ventes... Cela coûte plusieurs dizaines de milliers d'euros à faire imprimer. Il y a peut-être 50 ou 100 personnes qui rêvent de l'avoir et qui sont prêts à payer plus cher; mais 1000 ? Bien sûr, j'aimerais beaucoup qu'ils prennent le risque : facile à dire, mais plus dur à faire...

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Nicolas a tout dit.
On peut ajouter que les subventions éventuelles atteignent à peine 40% du coût de l'opération.

Anonyme a dit…

Pour les sectateurs de Bordelon ;-) encore que l'aspect soit bien moyen.

Les malades en belle humeur

Jean

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...