« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mardi 27 avril 2010

Miscellanées de Monsieur H.: catastrophes, compensation et revue de blogs

Amis Bibliophiles bonsoir,

Quelques miscellanées et une revue de blogs....

1. Le fait est que je ne parviens plus à acquérir de livres: je rentre bredouille de ma visite chez les libraires, mes ordres laissés dans les salles des ventes sont inefficaces, je ne remporte pas non plus d'enchères sur ebay lorsque je m'y essaie, ce qui est de plus en plus rare... et même quand la promesse de beaux achats se présente à l'horizon, grève des cheminots et volcan islandais réduisent mes espoirs en cendres... 
Que faire alors? Se réfugier dans la lecture vaine de catalogues nouvellement reçus? C'est fait. Ranger sa bibliothèque? C'est fait. Il fallait trouver autre chose... Finalement, je me suis offert une bibliothèque, triste sort il est vrai, puisque cela ne remplace pas les livres mais au moins ai-je le plaisir de constater que je peux encore agir sur le marché!

Ce qui me console à peine, il est vrai, quand je constate que des amis font de belles emplettes à Brassens, au Grand Palais et sur ebay... Mais je reviendrai!

2. L'un des plus fidèles lecteurs du blog qui travaille aux Archives Départementales des Yvelines, prépare l'organisation d'une journée d'étude sur les Archives et les Risques naturels et humains. Le sujet est basé sur les archives, mais je pense qu'un certain nombre de questionnements se rapportent également à des problématiques de bibliothécaires, et donc de bibliophiles. Si vous souhaitez en savoir plus et éventuellement participer à cette journée, voici plus d'informations:

Voici le "programme" de cette JOURNEE D’ETUDE INTERNATIONALE - « HISTORIENS ET ARCHIVISTES FACE AUX CATASTROPHES »

L’effondrement subit des Archives municipales de Cologne en Allemagne le 3 mars 2009, dû à de graves erreurs humaines commises sur le chantier de construction d’une nouvelle ligne de métro ou le tremblement de terre qui a dévasté un mois plus tard le centre-ville de l’Aquila dans les Abruzzes, ont non seulement fait de nombreuses victimes, mais ont également rappelé aux archivistes et aux historiens combien les centres d’archives demeurent fragiles. Le récent tremblement de terre d’Haïti en est malheureusement un nouvel exemple avec l’effondrement de plusieurs bibliothèques ou archives aux documents souvent uniques.

En signe de solidarité avec leurs collègues allemands, italiens et haïtiens, les Archives départementales des Yvelines, le Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines, le laboratoire Etat, société, religion Moyen Age -Temps modernes et le Master Pro Archives de l’Université de Versailles Saint-Quentin, avec le soutien de l’ADEDA, organisent une jorunée d'étude internationale, le 20 mai 2010 sur le thème: « HISTORIENS ET ARCHIVISTES FACE AUX CATASTROPHES »

- Quelles leçons tirer des catastrophes passées pour mieux anticiper l’avenir ?
- Comment répondre au mieux aux situations d’urgence en mobilisant les acteurs nationaux et internationaux tout en initiant de nouvelles méthodes de sauvegarde ?
- Telles seront les questions auxquelles les débats tenteront de répondre.
Organisée avec le soutien actif du Conseil international des archives, la matinée sera consacrée aux témoignages des archivistes de Cologne et l’Aquila, à ceux du Bouclier bleu engagé sur ces deux sites ainsi qu’à Haïti dans un contexte que nous permettra de mieux cerner l’ancien Ambassadeur de France dans ce pays. L’après-midi sera l’occasion de revenir sur deux études de cas exposées à double voix d’archivistes et d’historiens : la destruction des archives de Naples et de celles de la Manche au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Entrée libre dans la limite des places disponibles moyennant inscription avant le 10 mai.

I : Les Catastrophes de Cologne, de l’Aquila et d’Haïti : récits croisés
Présidence : Elisabeth GAUTIER-DESVAUX, Directrice des Archives départementales des Yvelines
10h 00 : Bettina SCMIDT- CZAIA, Directrice, Historisches Archiv, Cologne
10h 40 : Paolo MUZI, Archivio di Stato, L’Aquila
11h 20 : Pause
11h 00 : Christophe JACOBS, Président du Comité français du « Bouclier bleu »
12h 00 : discussion animée par Christine MARTINEZ, Secrétaire générale adjointe de l’ICA, et introduite par le témoignage d’Yves GAUDEUL, Ancien ambassadeur de France en Haïti.

II : Reconstitution et usages des archives sinistrées : Naples et la Manche
Présidence : Grégory QUENET, Université de Saint-Quentin-en-Yvelines / ESR
14h 30 : Gian Luca BORGHESE, Archiviste d’Etat, Ministère des Affaires Etrangères, Rome
Etienne ANHEIM, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines / ESR
15h 30 : Pause
15h 45 : Gilles DESIRE DIT GOSSET, Directeur des Archives départementales de la Manche
Véronique GAZEAU, Université de Caen / CRAHM
16h 45 : Discussion
17h 15 : Conclusions par Stephen KAPLAN, Cornell University, Ithaca

Vous pouvez vous inscrire ici si vous le souhaitez: http://www.yvelines.fr/archives/actu/2010/JE_archives-catastrophes/index.html

3. Revue de blogs: le web bibliophile est en pleine santé et propose chaque jour plus de lectures qu'un honnête bibliophile qui doit nourrir sa famille et donc travailler -même avec passions-, ne peut en absorber. Voici une petite sélection::

- Vous trouvezez ici l'habituelle chronique du mythique Philippe Gandillet, qui traite aujourd'hui de Trébutien et Barbey d'Aurevilly:
 http://livresanciens-tarascon.blogspot.com/2010/04/causerie-du-lundi-de-philippe-gandillet_26.html

- Un texte intéressant de Bibliomab sur les hommages et les dédicaces dans les ouvrages anciens:
http://bibliomab.wordpress.com/2010/04/08/une-petite-dedicace-hommages-dans-le-livre-ancien/

- Sur le site de l'Ilab, un autre texte intéressant, qui résume pour nous ce qu'est une Edition Originale, à lire: http://www.ilab.org/eng/documentation/215-quest-ce_quune_edition_originale_.html

- Jean-Marc, bibliophile dauphinois et grand zizimophile devant l'éternel nous fait le bilan de sa visite au Grand Palais et accueille lui aussi une nouvelle bibliothèque:
http://bibliotheque-dauphinoise.blogspot.com/2010/04/le-salon-du-livre-ancien-du-grand.html

- Enfin, Bertrand nous propose un joli texte sur d'autres métamoprhoses, celles de Goltzius:
http://le-bibliomane.blogspot.com/2010/04/autres-metamorphoses-hendrik-goltzius.html

4. Un lecteur du blog me demande mon avis sur cet ouvrage que j'avais signalé dans un précédent billet: "bon", "pas bon", bref mon avis. J'en suis incapable, cet ouvrage étant fort loin de mes périodes habituelles. Mais vous, qu'en pensez-vous?


Bonne lecture,
H

7 commentaires:

Jean-Marc a dit…

Courage, la bibliophilie est pleine de ressource. Il y a sûrement LE livre qui t'attend, qui viendra compléter ta bibliothèque.

Dommage de ne pas t'avoir vu au Grand-Palais.

Jean-Marc

calamar a dit…

acheter une bibliothèque (vide, je suppose, pas à la mode de certaines ventes allemandes) ! avoir la place de l'installer ! tout retrier en fonction de cet espace inespéré ! le rêve...

Michka a dit…

Bonjour,
Je me demandais comment se portait actuellement le marché du livre dans les ventes aux enchères et sur eBay ? Je me souviens que vous espériez qu'il baisse avec la crise : est-ce le cas ? Peut-être seuls les livres de moindre qualité sont-ils touchés ? Merci d'avance.

Wall a dit…

Personnellement, avec ce que j'ai vu dans les salles où je vais, la tendance n'a pas bougé depuis l'année dernière. Après, ce ne sont pas des ventes de grande bibliophilie non plus.

Sur ebay, je ne sais pas. Je sais que j'ai pu acheter plus de très bons livres à des prix étonnamment bas récemment mais en même temps, pas mal de livres s'envolent. Je crois que les marchands qui lisent ce blog nous renseigneront mieux.

Pierre a dit…

Il est évident qu'en acquérant des connaissances bibliophiliques, on devient plus exigeant et si l'on est cohérent, on achète forcement beaucoup moins.

Puisque les ouvrages parfaits vous seront interdits en raison de leur prix et les ouvrages imparfaits interdits en raison de leur imperfection, il vous restera, Hugues, à acheter des bibliothèques vides en attendant, soit de faire fortune soit de transiger avec vos exigences ;-))

Je ne vous envie pas... Je vais néanmoins essayer de trouver un mouton à cinq pattes dans ma boutique qui puisse faire l'objet d'un article et vous plaire... Amicalement. Pierre

Anonyme a dit…

Et pourquoi vouloir à tout prix agir sur le marché??

Repliez-vous intellectuellement, spirituellement : vous irez beaucoup mieux.

François.

Hugues a dit…

Soyons sérieux :), j'irai mieux quand j'aurai acheté d'autres livres.
:)
H

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...