« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

dimanche 7 novembre 2010

La Nouvelle Revue des Livres Anciens: quatrième numéro, le sommaire

Amis Bibliophiles bonjour,

Voici quelques nouvelles du quatrième numéro de la Nouvelle Revue des Livres Anciens, et en particulier quelques informations exclusives sur son sommaire. Comme d'habitude, ce numéro sera l'occasion de vous proposer des textes inédits sur des sujets que nous voulons les plus larges possibles.

Vous pourrez ainsi découvrir une synthèse sur les Derome, grande famille de relieurs français sous l'Ancien Régime (et même plus), une présentation de Jacques de Sève, qui travailla notamment sur le Buffon par Marie-Claire Planche, ou encore un long texte inédit sur la bibliothèque de Stanislas de Guaita par Frédérick Coxe. 

J'ai eu la chance d'être le premier lecteur de cet article et je remercie Frédérick d'avoir bien voulu nous le confier pour sa publication. A sa lecture, vous pourrez bien sûr découvrir les arcanes de cette bibliothèque mais aussi son histoire, qui résonnera dans le coeur de chaque bibliophile. C'est un texte captivant.

Plus loin, vous avez rendez-vous avec les éditions bouillonnaises du XVIIIème siècle, sur l'invitation de Guy Biart, la bibliothèque du chateau de Beloeil, par Pierre Mouriau de Meulenacker, puis avec des ouvrages qui figurent parmi les meilleures ventes de l'Ancien Régime et que les bibliophiles croisent très souvent, les coutumiers, que vous fera découvrir Gilles Bodin. 

Mais je ne dévoile pas tout, et ce quatrième numéro vous réservera encore bien des surprises agréables.

Il est tard... et au moment où j'écris ces lignes le fantôme d'Octave Uzanne se penche sur mon épaule et chuchote à mon oreille... "Hugues, les lecteurs du blog sont-ils tous abonnés à la Revue?"... Cher Octave, j'aurais aimé vous répondre positivement, mais ce n'est pas encore le cas, et le différentiel est même grand entre les 12 000 lecteurs mensuels du blog et les abonnés de la revue...

Et je vous vois lire ces lignes, certains d'entre vous pensent qu'il est trop tard. Et bien non! Vous pouvez encore vous abonner, et j'y vois au moins trois excellentes raisons:
1. Vous vous ferez plaisir
2. Vous y apprendrez et y découvrirez énormément de choses
3. Vous ferez plaisir à Octave, qui ne dort plus depuis la nouvelle
4. Vous me ferez plaisir (bon, ok celle-ci ne compte pas).
Soyez rassurés, la revue n'est pas élitiste (la preuve, j'y publie...), et elle aborde des sujets très variés. Si vous aimez les livres, si vous êtes bibliophile, elle est faite pour vous. Le prix, allons, ce n'est même pas le prix d'un Bourdaloue dépareillé dans un veau d'époque, fort peu en somme pour un passionné.

H
PS.:
Pour vous abonner 
France et Monaco : 1 an = 42 €
Étranger : 1 an = 50 €
Paiement par chèque : libellé au nom de La Nouvelle Revue des livres anciens
adressé au 3 B, rue des 16e et 22e Dragons 51100 Reims France

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...