« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

jeudi 30 décembre 2010

Ebayana: belles reliures, impressions anciennes, ouvrages de bibliophilie...


Amis Bibliophiles bonjour, 

Voici une sélection d'ouvrages en vente sur ebay.

En préambule, j'ajoute quelques lignes pour répondre aux messages anonymes qui me sont envoyés depuis l'étranger ou aux commentaires postés anonymement:

1. Je ne prends évidemment pas les libraires pour des "ânes", je leur achète des livres, beaucoup sont des amis, ce sont des partenaires essentiels du bibliophile que je suis, certains de ces libraires amis sont présents dans les liens du blog, certains interviennent amicalement sur le blog, etc. Maintenant, il est vrai que certains libraires me contactent pour me signaler des livres qu'ils ont mis sur ebay et dont ils pensent qu'ils peuvent intéresser les lecteurs. Quand c'est le cas, je les signale, sans jamais rien demander en échange, je pense qu'il pourront en témoigner. Je les y invite même.

Certains autres, me remercient a posteriori de signaler un ouvrage leur appartenant, cela ne va pas plus loin. Il n'y a évidemment aucun libraire ostracisé, je signale simplement ceux qui ont des livres répondant à mes goûts ou simplement ceux dont j'ai vu les livres, tant il est vrai que beaucoup m'échappent aussi.

2. L'impact du blog sur les ventes? Tant mieux s'il y en a un, tant mieux surtout pour les vendeurs. Mais restons lucides, je signale 25 livres par semaine, au milieu des milliers présents sur ebay. Je n'ai aucune prétention de "faire" ebay et l'idée elle-même me semble saugrenue, c'est pour cela que je n'interviens même pas sur ce sujet. Ceci étant dit, ces messages sont très lus des lecteurs du blog et les vendeurs qui se signalent en sont aussi très heureux. Tout est donc pour le mieux.

3. L'ebayana est inégal selon les semaines parce que l'offre est inégale selon les semaines. Parfois il intègre des incomplets simplement parce que je n'ai pas eu le temps ou que j'ai mal lu la description. Je ne prétends pas établir un canon, mais simplement signaler. Après il revient à chacun d'en faire son miel ou non, selon sa bibliophilie.

4. Encore une fois la liste est ouverte à tous les vendeurs, pro ou non, pour peu que leur livre retienne ma modeste attention (ou que je ne passe pas tout simplement à côté sans le voir). De même, aucun vendeur n'est privilégié, même si nous savons tous que les vendeurs qui vendent les livres les plus intéressants sur ebay sont bien souvent les mêmes. Il est donc logique que nous retrouvions régulièrement les mêmes noms. Pour être très clair, je ne regarde même pas les pseudos des vendeurs quand j'intègre un livre à la liste. Les seules conditions à remplir sont: que le livre ait retenu mon attention, qu'il ne soit pas en achat immédiat et que le prix de départ reste relativement faible. S'il est complet et en bon état, c'est mieux.

5. Le lecteur qui semble "en pincer" beaucoup pour moi et m'envoie ces messages anonymes souligne également le fait qu'un vendeur présent dans mes ebayana (santamariaccice ou Ugo pour ne pas le nommer) ait fait de la publicité dans un catalogue de ventes aux enchères dont il est le rédacteur en échange de sa présence dans les ebayana. C'est moi qui me pince cette fois-ci pour ne pas rire: Ugo est présent depuis longtemps dans les ebayana, bien avant que je ne le connaisse personnellement (et encore, je ne le connais que par email), et bien avant qu'il n'ait rédigé ce catalogue.

Il y a bien eu une publicité pour la NRLA dans son catalogue, simplement parce que Jean-Paul lui a rendu un service en partageant avec lui des informations sur les ouvrages de format Cazin présents au catalogue pour préciser les descriptions. Ugo, avec élégance, nous a renvoyé la balle et aide ainsi la NRLA, qui je le rappelle est une association loi 1901, à but non lucratif, et pour que vous soyez tous au courant qui nous coûte même de l'argent à Jean-Paul et moi, sans parler du temps. Plus curieux, cet email souligne (est-ce l'abus de Guiness? de whisky frelaté? ou comme moi de côte rotie?) que la SVV aurait acheté un espace dans la NRLA??? Jean-Paul cette nouvelle est douce à mes oreilles, mais je crois que notre interlocuteur divague, hélas... Si des SVV veulent nous aider à financer la NRLA en y achetant des espaces elles seront bien sûr les bienvenues.

6.La NRLA ne nous rapporte rien, et le blog est gratuit... Peu de chances que je fasse donc fortune avec ces deux supports. Ce qui est certain en revanche c'est qu'ils sont chronophages, et encore plus quand je dois me justifier face à des aigris.

7. Tout ceci est histoire de gamineries vous me direz, et vous aurez raison, c'est moi qui suis déçu en recevant ces emails qui sont toujours, bien évidemment, anonymes. Mais l'homme est homme...

Pardon pour cette digression nécessaire, à vous de cliquer, et de vous amuser :) et surtout je vous souhaite à tous un excellent réveillon en famille ou entre amis.






























Bonnes enchères.

H

Les Cris de Paris II: 10 autres petits métiers du 19ème siècle à découvrir

Amis Bibliophiles bonjour,

Avant de poster un ebayana ce soir, voici déjà 10 autres petits métiers parisiens à découvrir. J'aime particulièrement le marchand de parapluies qui propose un choix très coloré, ce qui a hélas aujourd'hui disparu... ainsi que la marchande de plaisir, qui répète "Régalez vous Mesdames, voilà le plaisir"... et le marchand de guêtres.










H

mercredi 29 décembre 2010

Les Cris de Paris par Adrien Joly, un petit bijou qui présente les petits métiers au début du 19ème

Amis Bibliophiles bonjour,

Je vous propose de découvrir aujourd'hui un ouvrage du début du 19ème assez rare et qui reste peu connu des bibliophiles. A tort sans aucun doute car la suite de gravures qu'il propose est non seulement superbe mais également très intéressante pour l'étude des petits métiers de Paris de l'époque.


Son titre: Les petits acteurs du grand théâtre ou recueil des divers cris de Paris, à Paris, chez Martinet. Les gravures sont pour quelques unes signées Adrien Joly et l'on trouve en général 60 ou 62 dans l'ouvrage (dans ce cas les planches 61 et 62 sont signées Maleuvre). Mon exemplaire en contient bizarrement 61... 



Au fil des planches, ici toutes coloriées, on découvre les petits métiers de Paris au début du 19ème siècle: escamoteur, vendeuse de bière, chiffonnière, tireuse de cartes, carreleur de souliers, marchand de chansons... que je me propose de vous faire découvrir dans les jours qui viennent.




L'ouvrage est de format in-8, dans un joli cartonnage doré assez caractéristique de l'époque. 

H

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...