« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

samedi 9 avril 2011

Miscellanées de Monsieur H.: Drouot Live ou l'avenir des enchères, le salon de Lyon, le site e-bibliophilie

Amis Bibliophiles bonjour,

I. Ca y est, j'ai enfin testé les enchères par internet, les vraies. Et par la grande porte puisque j'ai participé à la vente Weiller par internet, en direct. Il faut bien avouer que si cela ne remplacera jamais l'atmosphère d'une salle, l'outil est simple d'utilisation, très ergonomique et fait déjà ses preuves: il suffit de s'enregistrer sur drouotlive (coordonnées, références bancaires), les données sont transmises à la SVV, qui pré-approuve ou non votre participation à la vente. Vous êtes alors prévenu par email et il ne reste plus qu'à vous connecter au moment de la vente.

Alors que je pensais me retrouver face à une interface austère, j'ai découvert un ensemble plutôt agréable sur mon écran: la partie inférieure est réservée au défilement des lots, la partie droite de l'écran permet de relire la description du catalogue, la partie haute de cliquer pour enchérir (le montant de l'enchère est prédéfini) mais la surprise réside dans la fenêtre vidéo qui permet de suivre en direct la vente. On voit -et on entend- le commissaire-priseur, le crieur, l'expert et le reste de l'équipe de la SVV. Pour l'observateur attentif, on voit même les acheteurs qui viennent régler leurs achats auprès du comptable.

Bref, on est au théâtre, et je dois avouer que c'est assez agréable. J'ai participé aux enchères sur trois lots, enchérissant et sur-enchérissant à quelques reprises. L'écran des enchères affiche alors "contre vous dans la salle", "contre vous au téléphone" ou "contre vous sur internet". C'est vraiment très fluide et très efficace. Mon banquier ayant donné aveuglément son accord (je doute que la SVV l'ait appelé... mais il est vrai que je suis "connu" de cette SVV, comme on dit), je m'en suis donné à coeur joie, mais il faut bien l'avouer, cette joie fut à chaque fois éphémère, puisque je n'ai rien emporté.

Il est vrai que vendredi comme il y a quelques semaines à Paris, les estimations du catalogue n'eurent rien à voir avec les prix finalement atteint: malignité ou subtilité marketing de la SVV, on n'ose prononcer incompétence (et d'ailleurs je ne le pense pas), ou calcul de l'expert, qui saura jamais. Je n'étais pas naïf au point de penser que je pourrais arracher l'un des lots convoités ne serait qu'au double des estimations, aussi avais-je prévu le triple, en me disant que je ne repartirai qu'avec l'un des trois lots. Hélas, trois fois hélas, je suis reparti bredouille, mon banquier dort toujours sur ses deux oreilles et les libraires pourront toujours m'accueillir avec le sourire au Grand Palais. Pour conclure, je suis convaincu par drouotlive, et je reviendrai.

II. En guise de tour de chauffe je me suis quand même offert une petite sortie au salon lyonnais des vieux papiers et du livre ancien: A ne pas rater si vous aimez les cartes postales. Peu de choses à en dire, si ce n'est la présence de trois libraires sérieux, dont l'ami Daniel, à l'impressionante cravate qui proposait une très jolie sélection: ouvrages anciens, dont une très belle Chronique, de très belles reliures signées, et de nombreux bons textes. Je suis reparti avec une jolie petite édition reliée par Pouillet, et dont je suis très content.

III. C’est fait, le site de Yohann est visible. Vous pouvez vous y connecter pour le tester, on y découvre des fonctionnalités un petit peu innovantes pour les ventes futures. Il est nécessaire de s'inscrire (gratuit) sans quoi la plupart des fonctionnalités seront désactivées. Vous ne recevrez ensuite que la newsletter (bi-annuelle à priori).

Pour la phase de test, les informations accessibles se "limitent" à 92000 fiches de ventes récentes et dans le mois à venir + de 100 000 autres fiches de ventes récentes seront chargés, en plus des 45000 fiches du Morgand Fatout... et de quelques catalogues de ventes futures.

Le site est articulé autour de 7 piliers:
- Les ventes futures : moteur de recherche par mot clef ou auteur / titre / édition + alertes
- Les ventes passées : idem
- Les archives <1950 : uniquement une recherche par mot clef
- Un outil d’estimation rapide des ouvrages, pour ne plus s’étonner de voir des estimations multipliées par 10 en SVV (cet outil est à prendre avec le sourire s’il vous plaît, nous allons essayer de l’améliorer en extrayant des corrélations de nos fichiers)
- Une page de définitions.
- Les liens vers Blogs, Libraires et SVV « partenaires » et restaurateurs validés par plusieurs pro ou bibliophiles.
- L’activisme bibliophilique -partie qui sera prochainement développée.

L'accès est libre jusqu’à l’été, il coûtera ensuite 50€ par an pour la base de données des ventes récentes.

Après cette longue digression, le lien est : www.ebibliophilie.com

J'ai testé rapidement, faute de temps, cela me semble bien, à part l'outil d'estimation qui je dois l'avouer est complètement fantaisiste et qui n'a donné aucun résultat probant ou réaliste en 5 essais, avec une énorme tendance à multiplier (par 5, par 10?) la valeur des livres.

H

10 commentaires:

calamar a dit…

je n'ai pas testé le site de Johann, mais j'ai testé le stand de Daniel. Je l'ai em... un gros moment, à lui faire sortir ses trésors. Très très belles choses, en effet. Mais aucunes dans mes prix... ce sera pour l'an prochain !
mais je ne suis pas rentré bredouille : un Louis Jou traînait par là... (mais en feuilles !)

Olivier a dit…

Je viens de tester... J'adore la rubrique activisme!
Il faut que j'essaie cet outil d'estimation au plus vite histoire de multiplier la valeur de ma bibliothèque par 10 ;-)
Olivier

PS : c'est quoi déjà l'adresse pour proposer des catalogues et participer au processus?

Pierre a dit…

Encore un Louis Jou, calamar ? Vous frisez l'addiction ;-)) Pierre, qui est un peu jaloux, quand même

Anonyme a dit…

Marrantes les pages de l'activisme.
J'ai testé le moteur de recherche, bigre, c'est pas mal.
je ne comprends pas comment ils ont fait pour les éditions, quand il y a une date dans une descriptif je veux bien, mais quand il y en a plusieurs je ne comprends pas que le système n'affiche que les bonnes éditions et pas toutes les fiches contenant la date, bon ca marche et je ne comprends pas comment.

C'est déjà une bonne base de données, j'ai retrouvé un livre que j'ai acheté chez Giquello que je ne trouvais nulle part.

En attendant l'été, bon developpement

JLP

calamar a dit…

Ces temps je ne vois que des Louis Jou partout... il y en avait même deux, en fait : les Sonnets de Louise Labé, et Abeille, de France. J'ai pris le plus rare (c'était aussi le moins cher ?)

Anonyme a dit…

Et une analyse statistique d'écart entre le prix réalise et les estimations selon les experts ou les salles des ventes?
Ce serait pas mal pour savoir a quels prix ont une chance réel d'être adjuges les livres qui nous intéresse.
Cela me semble plus intéressant que l'outil d'estimation fantaisiste actuel

PEL a dit…

Quelqu'un sait-il si l'expert a corrigé au moment de la vente Weiller la notice du lot 677. Ces oeuvres en 20 vol sont dues à Claude-Joseph Dorat (1734 - 1780), l'auteur des "Baisers", et non à Jean Dorat poëte de La Pléïade.

D'ailleurs, un lecteur connaîtrait-il une bibliographie fiable des oeuvres de Dorat ? Ce qui existe (Cohen, Quérard) reste imprécis ; par exemple il y a de multiples dates d'édition pour les oeuvres complètes, qui existent en 18, 20 ou 21 vol (1764-1777, 1764-1780, ou encore 1770-1782)

calamar a dit…

on ne va pas se mettre à pointer toutes les erreurs... dans la vente Le Mouel, on trouvait "Manon Lescaut", par Bernardin de Saint Pierre. Il a fait 500 euros. J'aurais attendu plus, pour un ouvrage unique !

martin a dit…

Si une bibliographie fiable des oeuvres de Dorat existerait, on devrait en trouver quelques traces dans les catalogues de vente, libraires, bibliothèques. Jamais vu.
En ce qui concerne les oeuvres complètes, j'ai ici une édition de 20 tomes en onze volumes, 1770-1792, mentionnée par Max Sander dans son Die illustrierten französischen Bücher des 18. Jahrhunderts, n°542.

A la fin des Baisers, on y trouve l'annonce suivante: "Delalain donne avis au Public qu'on trouvera chez lui toutes les Oeuvres de M. D.en onze petits volumes, d'un format portatif, avec le même nombre de planches que dans la grande Edition. (...)" Les Baisers sont datés 1770, mais dans le cataolgue qui suit, on trouve beaucoup de livres de 1772.

Au verso du faux-titre du tome XIX, on trouve une autre annonce: "Catalogue Des Pièces qui composent les Oeuvres de Dorat, en 20 vol. in-8°, avec le Prix de chaque Pièce en feuille." suivi de l'avis "Chaque Pièce ou chaque Volume se vend séparément, mais plus cher qu'en prenant la totalité de l'Ouvrage."

Pas facile.

Michel a dit…

Bonsoir,
J'attends beaucoup de ce nouveau site qui semble prometteur !
Quelques petites remarques ou suggestions :
1) pour les ventes futures, pourrait-on avoir l'accès aux autres pages en bas et en haut, car personnellement je lis de haut en bas et non pas le contraire ?
2) Il n'y a pas de case pour contacter les administrateurs du site ?
Raison pour laquelle je prends la parole ici.
3)comment utilise-t-on la recherche simple ?
Si je tape Zola, il me demande de taper au moins un champ ???
Merci de vos réponses
Michel37

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...