« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

dimanche 15 mai 2011

Le tome III (N à Z) du Dictionnaire encyclopédique du livre vient de paraître

Amis Bibliophiles bonjour,

Enfin ! Le tome I (A-D) était paru en 2002, le tome II (E-M) en 2005.

In-folio (21,5 x 30 cm) relié toile sous jaquette, 1104 pages, 385 auteurs, 635 illustrations... 5 kg de savoir sur le livre, son histoire et ceux qui l'ont faite ... pour 195 €. Avec un Index indépendant qui reprend les noms et les titres cités dans les trois volumes.


Un travail de titan mené de main de maître par Jean-Dominique Mellot (Conservateur en chef à la BnF), Martine Poulain (Conservateur général des bibliothèques), Alain Nave (Enseignant et éditeur), Pascal Fouché Historien et éditeur) et Philippe Schuwer (Auteur et éditeur).

Un outil de référence qui ne sera pas remplacé avant longtemps, résultat de la collaboration de nombreux et éminents spécialistes, proposant une iconographie abondante, en noir ou en couleur, souvent inédite; avec la traduction anglaise des entrées pour satisfaire les anglophones, nombreux dans les rangs des historiens du livre.

Source inépuisable de connaissances, l'objet est en outre agréable à regarder. Comme les deux tomes précédents, le tome III se présente à la fois comme un dictionnaire, qui définit les entrées, et comme une encyclopédie, qui analyse et explique tout ce qui est lié à la fabrication et au commerce du livre (personnes, institutions, matériaux, machines, savoir-faire, etc.).

Un monument fascinant.

Oserais-je quelques regrets, en ayant bien conscience que la critique est facile: j'aurais préféré le papier qui avait été utilisé pour l' Histoire de l'édition française (plus léger, plus agréable à l'oeil et au toucher,mais peut-être moins compatible avec la couleur) ; autant les arts et industries graphiques, ainsi que la bibliothéconomie, la lecture et l'édition contemporaine semblent sans grand manque, autant l'histoire du livre et de l'édition, domaine certainement plus vaste, pèche par l'absence de nombreuses personnalités, en particulier bibliophiles. 

Le regard du bibliophile a manqué ...

Jean-Paul Fontaine

10 commentaires:

Léo Mabmacien a dit…

Indispensable mais cher cher !

J'attends l'édition de poche ;-)

Léo

Le Bibliophile Rhemus a dit…

C'est vrai : les 3 tomes (index offert) = 499 €
Mais c'est une bibliothèque entière sous la main, 24 heures sur 24.
Le seul ouvrage de référence à avoir et à conserver : on peut vendre tous les autres pour acheter celui-là...

Hugues a dit…

J'aime beaucoup le DEL mais je n'irais pas jusque là Jean-Paul. Le DEL est hélas fort incomplet comme tu le soulignais et du reste, il dépasse le simple cadre de la bibliophilie, ce qui n'en fait pas un outil irremplaçable pour le bibliophile. Ainsi les articles sur la biblio-économie sont-ils à mes yeux d'un intérêt modéré, tout en étant ceux qui vont vieillir le plus rapidement. Trop rapidement. Comme si l'on réouvrait aujourd'hui une encyclopedia universalis...
Hugues

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Tu as raison Hugues pour tous les domaines très évolutifs, comme l'économie, mais je pense très sincèrement que le bibliophile d'aujourd'hui peut être très bien "armé" avec le DEL + son PC.
Et rien de tel, tu le sais bien, que le terrain pour compenser les "manques" bibliophiliques du DEL qui étaient probablement difficiles à rédiger, hormis des entrées purement historiques comme la famille Saugrain ou Tchémerzine.Un exemple vient d'être donné sur le blog : seul le DEL permet de savoir ce qu'est un "mordant" (faut-il encore connaître le mot pour le chercher dans le dictionnaire !)

Anonyme a dit…

en fait c'est comme facebook
conversation a deux partagée avec le monde entier
del ?

Anonyme a dit…

En fait si vous lisez les messages, vous comprendrez mieux les commentaires.
Le DEL est en effet le sujet du message.
Matthieu

Gonzalo a dit…

Hugues, le DEL est n'est pas un dictionnaire d'histoire du livre, ni de la bibliophilie ! Il est bien normal que la bilbliothéconomie y trouve sa place.

Ceci dit, c'est un vrai monument; A mon sens, il complète plus qu'il ne la dépasse l'histoire de l'édition française.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

La dénomination du DEL est erronée : il est en réalité un Dictionnaire "raisonné" et non "encyclopédique".

Léo Mabmacien a dit…

Pour info : interview de Jean-Dominique Mellot à propose de la parution du tome 3 dans l'excellent magazine "le matricule des anges", dernier numéro paru.

http://www.lmda.net/

Léo

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Merci Léo, mais ce magazine n'est pas distribué à Reims : j'ai crié au scandale, mais cela n'a pas suffit...j'espère que la rédaction nous lit.
Un scan de l'interview (qui ne doit pas être très longue)peut-être ?

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...