« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mardi 19 juillet 2011

Ebayana: belles reliures, éditions 16ème, 17ème et 18ème, littérature, voyages et ouvrages sur la bibliophilie

Amis Bibliophiles bonjour,

Voici une sélection de quelques ouvrages intéressants en vente sur ebay.



























H

13 commentaires:

calamar a dit…

on retrouve la polémique sur l'appelation "édition originale"... qualifier l'édition Curmer de 1838 d'EO est tout de même un peu osé. Premier tirage de ces illustrations serait sans doute plus réaliste.
Avec toutes les réserves d'usage sur l'identification d'un exemplaire de premier tirage...

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Il n'y a plus de polémique sur l'appellation "édition originale" depuis l'entre-deux-guerres : première édition d'une oeuvre imprimée avec le consentement de l'auteur (ou de ses ayants droit).
L'édition originale de "Paul et Virginie" est de 1787 (si ma mémoire ne flanche pas).

Daniel a dit…

L'oeuvre imprimée importante dans le cas du Curmer c'est le texte ou ce sont les gravures ? Le vendeur peut dire alors E.O. (des gravures) en ayant raison. Pour les illustrés modernes par Dali et autres, il est bien dit dans les catalogues par les experts "édition originale" pour le premier tirage, alors que le texte peut avoir plusieurs siècles.Exemple le Dante illustré par Dali. Un texte+des illustrations spécifiques tirées pour la première fois est un nouvel ouvrage, il y a donc bien E.O. de ce nouveau livre. Ou sinon ce serait réduire les illustrateurs à bien peu de chose.

Daniel B.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Il s'agit alors de "première édition illustrée" ou "edition illustrée , avec des gravures originales par X", etc.
Il y a des règles, comme pour la conduite automobile.
ça chagrine, même quelques "experts", mais c'est comme ça.

Daniel a dit…

Vous avez raison, et vos termes sont bien plus précis, mais je veux bien me faire l'avocat du vendeur. Dans cette annonce, il ne parle d'E.O. que dans le titre et ce mot est placé après le mot gravure. Les titres d'annonces étant limité à 80 caractères par ebay, cela pousse souvent les vendeurs à quelques raccourcis. Compromis entre avoir le + de mots clés, rester français et informer correctement.Il peut difficilement utiliser "gravures en premier tirage" dans un titre.Il précise cela dans l'annonce où il n'utilise pas les mots "édition originale". Je crois que je pourrais commettre le même style de raccourcis, et bien pire ! Ebay nous pousse parfois vers la sortie de route! Attachons nos ceintures! :)

Daniel B

Jacques L. a dit…

Merci pour la mise au point utile M. Fontaine, le bibliophile qui a un peu de pratique comprend vite que cette notion d'EOs multiples n'est le plus souvent rien d'autre qu'un artifice destiné à augmenter sans raison la valeur d'un ouvrage mis en vente.
Jacques L.

Olivier a dit…

Sur l'histoire de Corneille la notice (fournie) précise "m. cit.". Bêtement j'ai pensé maroquin citron ce qui n'est pas le cas de cet exemplaire. Mais c'est une vente du 18ème...
Bonne soirée,
Olivier

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Intéressante remarque Olivier,qui n'est pas anodine ...

Pour les à peu près d'Ebay, je vous suis Daniel.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Olivier, Daniel,

Puisque personne ne réagit ...

Même si le cadre d'ebay ne permet pas toujours des descriptions bibliographiques aussi précises qu'on le souhaiterait,on n'a pas le droit de prendre tous les amateurs pour ce qu'ils ne sont pas,ou alors c'est le vendeur qui ne sait pas,ou ne veut pas,lire les sources qu'il a à sa disposition.

On annonce donc sur ebay :
"Provenance prestigieuse.Les deux volumes [reliés en basane] furent vendus,à la vente du duc de La Vallière,[...]en décembre 1783, sous le N° 5337 du Tome 3 page 296."
On se retrouve sur ledit catalogue,qui précise : "2 vol. in-12.fig.m.cit."

Dans le tome I du Catalogue de la vente de 1783,le libraire Guillaume De Bure donne,page lxj, une "Explication des abréviations" où on peut lire dès la première ligne : "m. cit. maroquin citron"

L'exemplaire en basane mis en vente sur ebay n'est donc pas celui du duc de La Vallière (dont tout le monde sait,j'ose l'espérer,que la bibliothèque était presque entièrement en maroquin).
La note manuscrite de l'exemplaire présenté traduit le contentement de son possesseur de savoir qu'un exemplaire de la même édition, mais relié en maroquin citron,avait été vendu par La Vallière en 1783.

Daniel a dit…

Je suis bien d'accord avec vous et avec votre analyse de la note manuscrite, j'en ai par ailleurs informé le vendeur via un message sur ebay. Il est fréquent, au XVIIIe ou XIXe comme de nos jours, que des bibliophiles écrivent en garde des références de ventes du même livre, quand plusieurs ventes sont cités ce n'est pas ambiguë, quand une seule vente est citée et suivant la tournure de la phrase cela peut prêter à confusion. J'espère que l’annonce sera modifiée ou que nous aurons plus d'info suite à la réception par le vendeur de mon(notre)message.

Daniel B.

Pierre a dit…

Excellents conseils de Jean-Paul qui nous fournit les mots qu'il faut. A nous de les utiliser ! Pierre

Daniel a dit…

Ci dessous réponse de Arciboldo qui a modifié l'annonce, je (nous) l'en remercie.(ons)

"merci pour l'information ,
le m.Cit je ne l'ai pas vu ! il faut que je prenne des vacances,mais la note ms était tellement péremptoire et ambigue
que je me suis pris au jeu et j'étais déja, un peu réveur dans la vente de 1783 ...
mais loin de moi l'idée vulgaire d'en faire une plus value
j'ai donc rectifié ...
Toutes mes excuses pour ceux qui auront un peu rêvé avec moi..

- artciboldo "

Olivier a dit…

Bah tout fini bien qui finit bien. J'avais ce livre dans mon ebayana perso et je m'étais fait la réflexion.
Reconnaissons le mérite (qui n'est pas mince) à Arciboldo de tendre les verges...

Bonne soirée à tous,
Olivier

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...