« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mardi 26 juillet 2011

Images autour du livre XV: collaboration entres deux amis des bibliophiles, Louis Jou et Anatole France, l'île des Pingouins

Amis Bibliophiles bonjour,
Louis Jou est un ami des bibliophiles.  Né Luis Felipe-Vicente Jou i Senabre, (dit) Louis Jou est un peintre, graveur et typographe espagnol, né à Gracia (aujourd'hui intégré à Barcelone) le 29 mai 1881, émigré en France, mort le 2 janvier 1968.

En 1908, il rencontre François Bernouard, poète, imprimeur et éditeur avec qui il crée la Belle Édition où s'affirme son talent de typographe, de graveur et de compositeur de beaux textes. Il fréquente André Derain, Pablo Picasso et obtient des commandes dans la revue de luxe de Jean Cocteau «Schéhérazade». En 1939, il quitte Paris et se réfugie aux Baux de Provence. Il compose, seul dans son atelier, face à sa demeure, ses plus belles œuvres intitulées « Les livres de Louis Jou ».On ne présente plus Anatole France, autre  ami des bibliophiles et qui écrivit notamment "Le crime de Sylvestre Bonnard".
Leur collaboration s'exprime ici dans L'île des Pingouins, chez Lapina, 1926, 2 vol in4. Illustré par Louis Jou de 20 pointes-sèches originales hors texte et de 131 dessins en couleurs gravés sur bois par l'artiste.
Tirage numéroté limité à 535 exemplaires.
Page de titre et 2 pointes-sèches.

H

PS: paroles et musique de M. Calamar

2 commentaires:

Pierre a dit…

Je crois que j'ai avec calamar la passion commune d'Anatole France et de Louis Jou. En fait, nous maintenons la cote élevée ;-)) Pierre

calamar a dit…

serions-nous les seuls enchérisseurs de France (avec jeu de mots) ?

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...