« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mardi 25 octobre 2011

Héraldique et bibliophilie - Chapitre IV: figures et pièces

Amis Bibliophiles bonjour,

La composition des armoiries ne se limite pas à l’évidence au choix des émaux. Pour agrémenter et diversifier les possibilités on pose sur le blason des figures géométriques appelées partitions et pièces d'une part  et des figures symboliques appelées meubles. Un écu sans division géométrique et sans meuble est "plain".
Reliure maroquin aux armes marquise de Montespan
"fascé nébulé d'argent et de gueules de six pièces" qui est de Rochechouart. [catalogue Sourget N°17)
Comme il a été précisé, on ne peut pas poser une couleur sur une autre couleur ni un métal sur un autre, sauf rares exceptions. Cependant, les petits détails des armoiries comme bec, langues ou griffes d’animaux, ou brisures n’observent pas cette règle non plus.

Louis d'Ars, "d'azur à la bande de gueules" armes dites "à enquerre",
c'est à dire contraires aux règles héraldiques habituelles et
donc suceptibles de justifier d'un motif à cette dérogation.
Deux émaux peuvent être associés sur l’écu et se le partager. Soit en hauteur un à droite un à gauche (en héraldique on dit à dextre et à senestre mais on inverse comme si on portait soi-même l’écu), cette partition est justement appelée “parti” (d’or et d’azur par exemple). Soit en haut et en bas, l’écu est alors “coupé”. L’association de ces deux partitions (mi en haut mi en bas) donne un écu “écartelé” (un damier si on veut). Une partition de l’écu en diagonale de haut en bas et de gauche à droite (donc du chef à dextre au canton senestre de la pointe) est dite “tranchée”. Elle est “taillée” dans l’autre sens.  La combinaison  de ces deux partitions, c’est à dire, une répartition en croix de Saint-André est  dite écartelée en sautoir. L’association d’un écartelé et d’un écartelé en sautoir est un gironné.

Armes peintes des Bouteiller de Senlis,
"écartélé d'or et de gueules" et Moucy "gironné d'or et de gueules de dix pièces
Il existe des figures plus complexes comme l’échiqueté qui réalise un damier horizontal et vertical sur le champ de l’écu, ou le losangé qui réalise un damier fait de traits de tranchés et de taillés (damier vu depuis un angle).

Les pièces sont des figures géométriques simples posées sur le champ de l’écu. On distingue la fasce (une bande horizontale), le pal (une bande verticale), la barre (bande qui coupe l’écu en diagonale de bas en haut et de gauche à droite), la bande qui coupe l’écu de haut en bas de gauche à droite, le chevron qui associe une bande et une barre réunies au milieu de l’écu, la croix qui combine un pal et une fasce.....

Le chef qui est la région haute de l’écu est aussi une pièce.
Gravure sur cuivre;  famille d'Escoubleau  marquis de Sourdis,
"parti d'azur et de gueules, à la bande d'or brochant sur le tout"
La description des partitions ou des pièces ci-dessus n’utilise que des lignes droites. Celles-ci peuvent cependant être courbes c’est à dire ondées (en forme de vague) ou engrêlées (comme les bords d’un petit beurre LU). Les lignes fortement ondées sont dites "nébulées" ou "entées".

Reliure aux armes collège d'Harcourt "de gueules à deux fasces d'or"
Les lignes peuvent encore être brisées en forme de petites dents “dentelées” ou de grandes dents “denchées” ou en forme de créneaux (crénelées). Un créneau d’une ligne inférieure est dit “bastillé” et la figure à la fois crénelée et bastillée est dite bretessée. Si les lignes bretessées et crénelées ne se font pas symétrie la figure est dite contre bretessée. Ouvrons ici une parenthèse pour préciser que l’adjectif contre est couramment utilisé quand il s’agit de décrire un décalage de symétrie géométrique.

Lauverjat

6 commentaires:

Hugues a dit…

test

Pierre a dit…

Bon, là ça se corse Mr de Lauverjat... Je photocopie et je mets le document dans ma bibliothèque de travail.

Pas de contrôle surprise, j'espère ?

Merci encore de nous faire partager votre savoir. Pierre

Anonyme a dit…

Erreur sur le blason de louis d'Ars.

Ce n'est pas une bande ( qui elle est posée diagonalement) de gueule mais une fasce

Lauverjat a dit…

Tout à fait exact, merci, je suis contrit. Erreur de copier-coller car j'ai une autre représentation de l'écu de Louis d'Ars qui est bien "d'azur à la bande de gueules" et pour compliquer, les sceaux de Louis d'Ars représentent un écartelé tantôt à 3 chevrons et à une bande; tantôt à trois fasces et à une bande!

Lauverjat

Anonyme a dit…

Erreur bien volontiers pardonnée ;-)

Un post sur Menestrier et sa méthode du blason ? ( le plus connu des traités)

Au plaisir de vous lire.

J.

Textor a dit…

Laudo nostra Lauverjat magistra emeritus !
Textor

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...