« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mardi 27 décembre 2011

Un conte pour bibliophile ou le Béranger de Noël (aka, les libraires sont sympas)

Amis Bibliophiles bonjour, 


Les libraires sont sympa. On devrait éditer ce genre d'autocollant que l'on collait à l'arrière des voitures il n'y a pas si longtemps que cela.

C'est l'histoire d'un bibliophile et d'un libraire. L'un achète souvent chez lui et y passe avec une régularité de métronome. L'autre ne vous chasse pas à coups de balai et vous sort toujours toujours des livres de derrière les fagots.

Lors de la visite hebdomadaire du bibliophile, le libraire lui glisse que « lundi prochain à 14h » (jour habituellement de fermeture) il inaugurera sa vitrine de Noël et d'ajouter : « Je ne le dis pas à tout le monde » . Une vente privée, sur invitation en quelque sorte. Redoutable.  Et il paraît que le marketing s'enseigne à Bac+5...


Que croyez-vous qu'il se passât ? Le bibliophile (qui avait, justement, à faire à proximité) passa sur les coups de 15h. La vitrine était alléchante. C'était à coup sûr Noël.  

Pourtant c'est à l'intérieur que le bibliophile trouvât ce qui (comme on dit) « lui fît son Noël » car il cherchait depuis longtemps un beau Béranger. Et quand l'exemplaire est beau et qu'en plus il contient un billet où Béranger parle de livres...


« Vous me comblez, mon cher Fayot, et ma bibliothèque s'enrichit à vos dépens. Si c'est comme cela que vous croyez réparer vos affaires, je vous prédis une ruine complète (?). Je n'en suis pas moins très heureux d'avoir une part de vos dépouilles.
A vous de cœur, Béranger
6 Xre (1830) »


Quant à l'exemplaire qui contient cette lettre: 8 volumes in-12 relié en plein maroquin à longs grains par Thouvenin Jeune. A noter que cet ensemble comprend 2 tomes 3... ou du moins deux tomaisons identiques (la musique pour accompagner les chansons des 3 premiers volumes ?). Un fleuron légèrement différent au dos du tome 6 également.

1821, Chansons, Par M.J.P Béranger à Paris chez les marchands de nouveautés (Imprimerie Firmin Didot) (2 tomes)
1825, Chansons nouvelles par M.J.P »Béranger à Paris chez les marchands de nouveautés (Imrimerie Plassan)
S.D., Airs anciens et nouveaux des Chansons de Mr PJ de Béranger publiés par A. Guichard-Printemps, à Paris (Hentz Jouve, Ciorréard, Guichard)
Décembre 1821, Procés fait aux chansons  de P-J Béranger avec le réquisitoire de Me Marchandy ; Le plaidoyer de Me Dupin ; L'Arrêt de renvoi, et d'Autres pièces, Paris chez les marchands de nouveautés.
1828, Chansons inédites de M. P-J de Béranger, Paris Baudouin frères
1833, Chansons nouvelles et dernières de P.J. De Béranger dédiées à M. Lucien Bonaparte, Paris, Perrotin
1822, Procès fait à messieurs de Béranger et Baudouin, Paris, Baudouin frères.



Reste que Béranger réputé sans bibliothèque (je ne parle pas de bibliophilie... mais lui parle de sa bibliothèque) venait sans doute de recevoir un don (ou une vente à vil prix?) d'un certain nombre d'ouvrages. A la suite de quel événement ?

Amusant, non ?

Olivier.

5 commentaires:

Textor a dit…

Voilà qui n'est pas banal ! Une belle trouvaille.
Je regarde dans le mien ( de cadeau de Noel), au cas où le Père Noel ait ajouté une lettre de Polybe, mais non, rien ! :)
Textor

calamar a dit…

remarque prémonitoire : "Je suis comme Jean Marchand, contre le truffage, à de rares exceptions près: si l'ouvrage a été truffé dans le passé, et bien je le prends bien sûr comme il est".

Pierre a dit…

Belle acquisition. C'est la saison des belles truffes. Bravo !

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Le chasseur bibliophile est bien présent, derrière les Thouvenin...

Olivier a dit…

Pour la petite histoire le chasseur est un explorateur : Pierre Savorgnan de Brazza...
Joyeux Noël à tous!
Olivier

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...