« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

mardi 29 novembre 2011

Ebayana: belles reliures, impressions anciennes, ouvrages de bibliophilie...

Amis Bibliophiles bonjour,

Bloggeur débordé - stop - vous propose retrouver sélection livres en vente sur ebay - stop.

Bonne chasse:

























H

lundi 28 novembre 2011

Echange avec un commissaire-priseur et considérations sur les ventes aux enchères de livres anciens


Amis Bibliophiles bonjour,

Rassurez, je ne vais pas revenir une nouvelle fois sur l'écart entre les estimations et les prix réalisés, sujet déjà maintes fois traité, mais il se trouve que j'ai eu récemment une assez longue discussion avec un commissaire-priseur.


Celui-ci, presque spécialisé dans les livres, a fini de me dégriser lorsque nous avons abordé le sujet de l'organisation d'une vente et de la rédaction du catalogue puisque bien sûr le sujet des estimations est arrivé sur le tapis; j'étais en effet à la recherche d'une maison de vente pour mettre aux enchères un ouvrage et je m'étonnais de la faible estimation qu'il faisait de mon livre (dont des exemplaires moins jolis s'étaient vendus 3 ou 4 fois plus cher chez ses confrères).

La réponse fût rapide et limpide: "je me considère comme un organisateur de spectacle, la vente est un spectacle... Mais puisque le catalogue ne me permet guère de créer la surprise avec le contenu, j'interviens à la marge en appâtant le chaland avec des estimations volontairement très basses. L'amateur sait bien qu'elles sont fantaisistes, même s'il garde toujours un espoir, le client moins connaisseur est attiré, et finira par craquer, si ce n'est pour un lot, ce sera pour l'autre".

Rien de nouveau sous le soleil donc, mais c'était la première fois que j'entendais un commissaire-priseur exprimer aussi clairement sa position.

Dans le même temps, nous avons évoqué l'affaire des commissionnaires. Le commissaire-priseur était plus ennuyé, notamment parce que quelques uns de ses confrères ont également été mis en examen, mais il m'a informé qu'un site (http://www.avisderecherches.interieur.gouv.fr/rovspecial.asp) rassemblait 6000 objets dérobés par les incriminés, et qui sont en attente d'identification puis de restitution. A priori pas ou peu de livres, mais je n'ai pas eu le courage de tout parcourir. Le texte qui accompagne les images est en tout cas assez édifiant et direct de la part d'un site du ministère de l'intérieur:

"En décembre 2009, un trafic d'objets d'art perpétré par des manutentionnaires de l'Union des Commissionnaires de l'Hôtel des Ventes (UCHV) était mis au jour. Ces derniers également appelés «Cols Rouges» ou «Savoyards» étaient chargés de la manutention des objets vendus lors des ventes aux enchères publiques ou judiciaires à l'Hôtel des Ventes de Drouot à PARIS, lequel s'est constitué partie civile dans le cadre de l'instruction pénale. Ces commissionnaires avaient aussi en charge le transport des objets du lieu d'enlèvement jusqu'au lieu de stockage, première occasion de dérober certains objets.

De nombreux objets d'origine indéterminée ont été retrouvés en perquisitions et photographiés. Ainsi, si vous avez été concerné par une succession à PARIS, ou en Province, dont la manutention a été confiée à l'UCHV soit directement par vous, soit par votre notaire ou votre commissaire-priseur, vous pouvez ci-après et jusqu'au 28 février 2012 consulter les photographies des objets retrouvés. Si vous pensez reconnaître un objet volé à votre préjudice, vous pouvez nous le faire savoir immédiatement par mail en cliquant sur le lien "Contacter le service compétent au sujet de cet objet" présent sur chaque fiche. Toute pièce ou renseignement permettant d'authentifier l'origine du bien vous sera ensuite demandé.

NB: Les photographies d'objets et de documents de faible valeur ont été volontairement insérées, et présentées avec les objets d'art retrouvés simultanément, afin de faciliter l'identification des objets et du lieu de succession où l'ensemble a été dérobé."

Dans tous les cas, on reste quand même un peu stupéfait devant l'ampleur de l'arnaque. Et pendant ce temps, il semble que Drouot continue de fonctionner sans ses Savoyards.

H

samedi 26 novembre 2011

Héraldique et bibliophilie - Chapitre V: les meubles

Amis Bibliophiles bonjour,


Les meubles sont des représentations schématiques déterminées d’objets figurés, d’animaux, de parties d’animaux, de plantes.
Reliure aux armes  d'Henri Des Nos, évêque de Rennes,
"d'argent au lion de sable armé lampassé et couronné de gueules".
De tous les animaux, le lion est un des meubles le plus fréquent. Les animaux quadrupèdes observent des conventions de posture. Un lion est représenté normalement levé sur ses pattes de derrière (il serait dit rampant, mais dans son cas il n’est pas besoin de le préciser). Le mouton dans la même position est simplement saillant. S’il marche il est dit passant. Il va sans dire que l’animal regarde à dextre. Dans le cas contraire il est contourné. Si seule la partie supérieure de l’animal apparaît il est dit naissant, et si cette partie semble sortir d’une pièce (une fasce le plus souvent) il est dit issant. Si l’animal baisse la tête il est paissant (ce qui est exclu pour un lion bien sûr). Le lion est représenté tête de profil, le léopard vous regarde.

Bien souvent le meuble représente une partie seulement de l’animal, une tête qui peut être arrachée à l’occasion, une hure de sanglier, un massacre, ou une rencontre c’est à dire une tête de bête à cornes de face avec sa ramure.

Armes peintes sur parchemin de Josias de Montmorency seigneur de Bours, "d'or à la croix de gueules cantonnée de 16 alérions d'azur et chargée d'un croisant d'argent en abîme" 
L’aigle est féminin, elle est représentée les ailes étendues (on dit éployées), tête de profil à dextre, pattes et serres écartées. Les alérions sont de petites aigles schématisées sans bec et sans pattes. Les merlettes sont des moineaux de profil sans bec.

Les poissons sont droits posés en fasce, à ne pas confondre avec les bars qui dessinent un arc ni avec les dauphins dressés sur leur nageoire caudale. Les animaux fantastiques sont moins présents en fréquence que ne le voudrait notre imaginaire médiéval, mais on rencontre basilics, licornes, salamandres, sirènes, griffons, etc.
d'argent à 3 anilles de sable
Les animaux peuvent se voir dotés de  langue, (lampassé), bec (bequé), ongles, crêtes ou griffes (armés), ou couronne ou collier d’un émail distinct du meuble.

Parmi les meubles représentant des objets signalons les étoiles, les croissants, les besants (petits disques de métal), les tourteaux (petits disques de couleur),  les tours qui peuvent être posées sur un sol , on dira terrassées, les maillets, les billettes, les épées, les fusils (instruments servant à faire du feu), les anilles (soit les fers de moulin qui soutiennent les meules en forme de ceux qu’on utilise encore pour tirer les vieux murs),  les forces (ciseaux), la nef (navire à voiles)... Il faut garder à l’esprit l’ancienneté des armoiries et se replonger dans un vocabulaire quotidien de l’époque, où de nombreux objets autrefois usuels ont aujourd’hui disparu ou changé de nom.

Le règne végétal a fourni les fleurs de lys, la rose, les gerbes de blé... les arbres. Des variantes de ces derniers peuvent être terrassées ou arrachées si leurs racines sont particulièrement visibles. L’espèce de l’arbre peut être précisée par le dessin grossi de sa feuille ou de son fruit.

Les meubles sont utilisés grandement dans les armes parlantes, c’est à dire celles dont le dessin inspire quasi sous forme de rébus le nom du propriétaire. Il est fréquent de considérer ces armes parlantes comme des armes récentes. En effet beaucoup d’armes attribuées “d’office” par le cabinet d’Hozier répondent à cette définition. Ce n’est cependant pas un critère fiable. La famille de Bar très ancienne porte “deux bars adossés”, Sartine plus récente  porte 3 sardines, Chabot 3 chabots, Gardereau un brochet...

Reliure aux armes des Gardereau "d'azur au brochet mis en fasce,
surmonté en chef d'une étoile et en pied d'un croissant le tout d'argent"
Certains meubles sont quasi spécifiques d’une famille.  La création de meubles est au contraire des pièces, ouverte et infinie. 

Ex-libris moderne sur papier
Rien n’interdit de créer des armes avec des meubles ignorés aux siècles passés tels qu’un avion, un téléphone ou un composant électrique.

Lauverjat

jeudi 24 novembre 2011

Ebayana: belles reliures, impressions anciennes, 16ème, 17ème et 18ème, EOs, ouvrages de bibliophilie...

Amis Bibliophiles bonjour,

Voici une sélection de 30 ouvrages intéressants actuellement en vente sur ebay:































H

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...