« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

dimanche 1 juillet 2012

Des ventes aux enchères aux livres et de l'augmentation des frais...


Amis Bibliophiles bonjour,

Souvenez-vous...

Il y a quelques années, nous vivions sous un régime particulier, hérité du lointain passé...
En France les ventes aux enchères étaient soumises à un monopole ancestral, avec ses règles bien particulières.

Ce régime hors d’âge (comme le Cognac) a subi vaillamment de nombreux assauts, mais a finalement capitulé en juillet 2000, il y a donc déjà douze années.

Je ne vais pas revenir sur les aspects juridiques de ce changement. Personnellement, je ne peux pas dire qu’ils aient bouleversé ma pratique. Avant, je participais à des ventes organisées officieusement par des experts (souvent libraires),  avec un Commissaire-Priseur qui tient le marteau. Maintenant c’est complètement différent : je participe à des ventes organisées par des Sociétés de Ventes aux Enchères, avec un expert (souvent libraire) comme organisateur officieux, et toujours un Commissaire-Priseur qui tient le marteau.

Non, je voudrais revenir sur un aspect qui, à l’époque, m’avait un peu échappé. Au moment de la réforme, les journaux (enfin, certains journaux...) ont beaucoup parlé des bouleversements à venir, et un (tout petit) peu d’un aspect plus sordide.

Voici ce que disait le Parisien le 15 juillet 2001 :

Avec la réforme, les frais seront fixés librement par les ex-commissaires-priseurs. Il est probable que ces prix vont progressivement s'aligner sur les tarifs pratiqués à l'étranger : c'est-à-dire entre 10 % et 15 %

Souvenez-vous...
A l’époque, voici quels étaient les frais pratiqués par la profession :


Quel était le Commissaire-Priseur fou qui pratiquait de tels frais???? Eh bien, tout simplement... tous les Commissaires-Priseurs, le taux étant légal.

Que s’est-il passé depuis cette réforme? Concrètement, pour l’organisation des ventes, pas grand-chose. Au lieu d’enchérir à la vente de Maître Tartempion, on enchérit à la vente de la SVV Tartempion. Mais ensuite, cette SVV nous fait payer des frais fixés librement.

Voici quelques exemples chronologiques des frais d’une même SVV Tartempion :


1. Avril 2002 :
On est passé de 9% HT à 15% HT ! C’est bien pour les marges de la Société. On est content pour elle.

2. : Juin 2006 :

Les frais ont un petit peu augmenté...

3. : Avril 2007 :
 
Ah, là, c’est plus sérieux : on passe à 19,5% HT. La SVV a dû avoir des gros investissements à amortir.

4. : Avril 2008 :
Il faut bien arrondir ! 20 % HT, c’est mieux.

5. Aujourd’hui :

23% HT...


Est-ce un cas particulier? Ce n’est sans doute pas le moins cher qu’on puisse trouver, mais cette grande SVV pratique des prix assez couramment rencontrés, comme le montre cet autre exemple :


Certaines SVV pratiquent des prix plus doux, comme par exemple 20% TTC, soit environ 18,95% (avec une TVA à 5,5%.

Mais dans tous les cas l’augmentation est conséquente.

L’inflation, me direz-vous... et vous aurez tort : il s’agit de frais en pourcentage. L’inflation devant logiquement se faire sentir sur les prix de vente hors frais, rien ne justifie que ces pourcentages de frais augmentent.

La concurrence, les catalogues, les garanties supplémentaires... hum. Je n’ai pas eu l’impression que les SVV aient beaucoup plus d’obligations que les anciens Commissaires-Priseurs. La garantie trentenaire est passée à dix ans. En cas de contestation, ou de différence avec le catalogue, si vous n’êtes pas dans la Salle, bonne chance. Alors? à part l’alignement sur des sociétés anciennement établies, je ne vois pas.

Calamar

16 commentaires:

Textor a dit…

Bien vu Calamar ! Ce billet nous ferait presque rire s'il n'était pas dramatiquement réaliste. On payait 9 à 11% il y a 10 ans ce qui faisait, mettons, 700 euros sur un incunable, là où il faut laisser maintenant 1400 euros !

Je sors mon porte-plume et j'écris derechef à Hollande pour qu'il nationalise ces SVV dans l'intérêt du peuple !

Citoyen Textor

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Bien vu, bien sûr, mais surtout bien dit sur ce qui est peu dit.
Les mêmes types (id est sans raison honnêtement explicable) d'augmentations du côté des huissiers : coïncidence ?

Anonyme a dit…

Bonsoir,

Vu à Drouot cette année une maison de vente dont les frais se montaient à 29% TTC. On croit rêver, à quand 50% ?

Laurent

Lauverjat a dit…

Probablement les frais vendeurs sont ils diminués en conséquence? Non ? :)

Lauverjat

Daniel a dit…

Pour la SVV la plus gourmande de Lyon frais acheteur 25 % TTC et vendeur 9 a 10 % pour un pro, mais compter 15 % pour un particulier si il ne négocie pas fermement.

Daniel B.

Anonyme a dit…

Sothebys prend jusqu'à 0% pour les beaux lots.
Christies sur de grandes collections peux rendre une part des frais acheteurs.

Il faut regarder la rentabilité globale des SVV pour se faire une vraie opinion.
Celle ci est en moyenne de 10% de CA (idem gros libraires - voir societe.com ) ( et le CA d'environ 25 à 30% du montant des adjuducations ) donc si 30% des adjudications font le CA de la SVV, et qu'elle prend 25% aux acheteurs, c'est qu'elle prend en moyenne 5% au vendeurs.

Par ailleurs 20% des Lots font 80% du CA ; sur ces lots presqu'aucun frais vendeurs. Sur le reste qui ennuie la SVV : charge MAX.
On doit alors retrouver en moyenne ces 5% aux vendeurs.

Les catalogues sont plus onnéreux aujorud'hui ( photo etc..)

Pierre a dit…

Bien vu, Calamar. Le genre d'information qui vous ferait presque retourner chez votre libraire ;-)) Pierre

Anonyme a dit…

Je pense que vous ne vous rendez pas trop compte des couts d'une vente aux encheres.

Certes les études se goinfrent sur les frais (fallait-il être stupide en 2000 pour penser que les svv n'allaient pas augmenter les frais déraisonnablement).

Entre la location de la salle à drouot, + celle des commissionnaires, le cout de bambou pour le transport, le catalogue (fabrication + envoi), les pubs gazettes et autres supports, les pastilles au black pour que la vente se passe bien, etc...

On considère (à Drouot) qu'une vente courante pour ne pas perdre d'argent doit faire 60000 €, qu'une vente cataloguée avec un cata broché belle qualité (48 pages couleur) dans les 250 et qd le catalogue est cartonné et pèse le poids d'un âne mort (type Artcurial pour la BD) dans les 500000 €

La moyenne des frais est souvent entre 8 et 10 HT pour les marchands et pour les lots conséquents, et entre 12 et 15 pour les particuliers, voir même 18 ou 20 dans les successions. Tout est négociable, mais être ami avec le cp ou l'expert est un gros plus dans la négociation des frais (ainsi que la qualité du lot)

Korantin a dit…

Mon libraire me fait 0% de frais supplémentaires sur le prix marqué sur ses livres. Il ne bourre pas ses prix quand je passe en caisse parce qu'un homme invisible lève la main dans mon dos et si je constate une page qui manque (ce qui n'est jamais arrivé car mon libraire collationne ses livres) il me reprendra le livre sans contester au prétexte que j'aurai du voir cette page qui manque lors de ma visite dans sa librairie. Malheureusement mon libraire est sur le point de fermer boutique. Le XXIe siècle aura été un siècle d'injustices.

Luc a dit…

C'est normal Korantin, votre libraire achetait ses livres en salle des ventes, avec les frais qui augmentent, il ne peut plus s'en sortir.
Luc

Anonyme a dit…

Pour confirmer cette avancée sans fin des frais, voir Ozoir-la-Ferrière vente à venir le 11 juillet : 27,777%, où on va ? Eh bien bientôt 50% !!! sans complexe...

Textor a dit…

Il ffaut leur dire à Ozoir la Ferrière que la TVA sur les livres est à 7%; y peuvent pas l'savoir. Y captent pas internet ...

calamar a dit…

l'annonce d'interencheres pour cette svv et cette vente en particulier vaut le détour... du coup il n'est pas certain que ce taux affiché de 27,777 soit bien réel.
voir :
http://www.interencheres.com/ventes_aux_encheres/description_vente_aux_encheres_1clic.php?clef_etude=11111&clef_vente=201207030073

Tabarnak a dit…

23% récemment sur une vente à Drouot.

Je ne savais pas que les frais n'étaient pas les mêmes pour les particuliers et les "professionnels". Comment est-ce justifié ? Est-ce pour permettre aux vendeurs soi-disant professionnels, qui déstockent du bouquin comme d'autres vendent des pendulettes en plastique (voyez Monsieur 8,75 euros) de gagner un peu plus ?

Vos propos ne me laissent qu'une seule conclusion :

Ce qui justifie le parasitisme des uns, c'est le parasitisme des autres. Personnellement, je fuis désormais les salles des vente : entre les marchands de reliures et les frais prohibitifs (vous me faites rire, Anonyme) on n'y retrouve plus ses petits.

On ne dira jamais à quel point EBAY de particuliers et particuliers nous rend des services.

Wall a dit…

@Tabarnak

Vous faites erreur : les frais acheteur sont les même pour tout le monde. Vous participez à la vente, ce qui veut dire acceptation des conditions.
Ce sont les frais vendeurs qui diffèrent et sont négociables.

milan69 a dit…

Cher Calamar et chers contributeurs suivants,
Bien documenté ce tableau et bonne analyse du contexte. Sans aucune vanité,j'avais,dans mes com.des 27-28 synthétisé l'évolution des frais (en signalant que la vente Binoche du 23/02 était passée à 27%) depuis la période des C.P.(inf.à 10%) et que les garanties acheteur avaient nettement régressé.Pour que ce constat soit complet,je signalais que les SVV captaient,(pour une vente équivalent à la valeur d'un appartement,disons 150.à 300.000€)42 à 45%. Je détaille et prouve,car j'ai lu ensuite des com. énonçant des impressions fautives.Au vu de la vente Binoche affichant ses 27%,j'appelle l'Etude(dont je suis client) en proposant une bibliothèque à vendre; 1 h. après l'expert (D. Courvoisier que je connais depuis 35 ans)m'appelle.Pour une vente du calibre sus-cité, mais constituée de nombreux livres peu chers (disons des doubles,de la biblio..)mais rapides à cataloguer et comme je suis client ,tarif :12 à 15%,prix d'ami:on pourrait vous prendre en charge le transport! Au niveau du constat,on est OK: total frais:42%;des études peuvent approcher 45%,de toute façon "on"y court en meute!
Quant à ceux qui trouvent cela abusif,rien ne sert de se lamenter; agissez(relisez mes com.)déjà pour faire respecter la loi:je signalais 2 ventes en une seule semaine qui n'appliquaient pas la TVA livres(5,5% et non 7% comme j'ai lu;quand on ne sait pas il est préférable de ne pas entacher d'erreur une analyse) et ceci est fréquent.
Je gage que les Français se lèveraient en masse,piques à la main, pour faire rendre gorge à des intermédiaires qui leur prendraient près de la moitié sur la vente de leur appart.ou de leur maison.Je m'étonne qu'en matière de vente publique cela ne suscite que vagues ronchonnements. Ouvrez les yeux:de grandes études (époque C.P.,comme Tajan,Binoche , Buffetaud,Rheims..) ont prospéré avec - de 10% frais acheteurs....
J'affirmais qu'un tel niveau de frais ne permettait pas de revendre (en vente publique) sans essuyer de sérieuses pertes,sauf à soutenir une garde d'au - 20 ans;mais cela n'est pas tjrs possible! Un tel marché est malsain. Si vous admettez la justesse de mon analyse,ne perdez pas votre tps (ni le mien)à râler. AGISSEZ.
Lisez mes com.[milan69],j'y propose des pistes basées sur la vertu de la transparence,du contrôle et de la concurrence fondée sur des bases identiques et claires,offrant une lisibilité au niveau du marché international (cette course haussière prospère sur l'opacité,en atteste les erreurs ou supputations de plusieurs com.sur l'ensemble des frais vendeur+acheteur;mais n'y voyez de ma part aucun mépris -vous avez tous mon estime amicale);rien de féroce,ni de révolutionnaire! J'ai porté ces propositions au CVV. Isolé,je n'ai que peu de force;relayé,cela pourrait provoquer une réflexion positive au niveau du CVV,organisme,à mon sens,le mieux concerné.
Voila,chers amis bibliophiles:réfléchissez,proposez,mais ,de grâce,ne râlez pas en dissertant sans fin sur un constat qui est clairement objectivé!J'en suis d'autant+surpris que mes com. n'ont suscité aucune réponse.....
Si vous souhaitez communiquer directement avec moi,je vous propose une adresse mail :Sarendip69@gmx.fr ,j'aurais plaisir à vous lire;je n'ai que 2 exigences:cordialité et discrétion! A Vous......

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...