« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

dimanche 13 janvier 2013

Miscellanées du bibliophile: Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg et Andersen, un cauchemar et un conte de Noël... Arnaque sur le Bon Coin, quand le livre numérique surpasse le livre papier sur le plan pédagogique...

Amis Bibliophiles bonjour,

Tous mes voeux de bonheur à tous en cette nouvelle année, qu'elle soit douce pour vous, ceux et celles qui vous sont chers. 

Un poignet droit façon puzzle me rend chaque chose un peu plus difficile en ce début d'année... il n'est pas exemple pas simple, ni sans douleur de taper sur un clavier. J'avais prévu une refonte du blog début janvier, nouveau look, nouveaux liens et une petite surprise, mais cela devra attendre un peu désormais; au moins début mars.


J'avais évoqué les méfaits de l'Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg dans un message ici http://bibliophilie.blogspot.fr/2012/12/sichergestellt-durch-einsatzstab.html. 70 ans plus tard, le sujet est toujours d'actualité. Ainsi selon Reuters qui cite le journal autrichien Der Standard, des centaines de livres anciens et d'oeuvres volés par les Nazis feraient aujourd'hui partie des collections du musée juif de Vienne.

Longtemps après les autres grands musées autrichiens, le musée juif de Vienne a entamé en 2007 un inventaire systématique de ses collections pour en déterminer l'origine. Ce travail a permis de déterminer qu'un demi-millier d'oeuvres et environ 900 livres seraient d'origine douteuse.

"Tout ce qui a été acquis illégalement doit être restitué. Il n'y aura là-dessus pas l'ombre d'une hésitation", a déclaré au Standard la conservatrice du musée, Danielle Spera.

Mais la période de Noël est aussi propice aux contes, et après la bible de Gutenberg découverte dans un grenier parisien, c'est un conte inédit d'Andersen qui vient d'être retrouvé au fond d'un carton.

Ce conte de fées centré autour d'une bougie qui voudrait être allumée vient en effet d'être authentifié par des historiens à Odense, au Danemark. Exhumé des archives nationales en octobre, le manuscrit de six pages serait l'une des premières histoires écrites par Hans Christian Andersen.

Alors qu'il fouillait les archives de la famille Andersen dans sa ville natale, Esben Brage découvre La Bougie de suif, au fond d'un carton. "J'étais fou de joie, a déclaré M. Brage, cité par un blog du New York Times. J'ai immédiatement contacté le conservateur des archives pour lui faire part de ma découverte." Probablement écrit entre 1822 et 1826, le texte précède les débuts littéraires d'Andersen, datant de 1829, lors de la publication du poème L'Enfant mourant.

"C'est sensationnel, a répété en écho le directeur du musée d'Odense, Einar Stig Askgaard, au quotidien The Guardian. En partie parce que ce texte est vu comme le premier conte de fées d'Andersen, et aussi parce qu'il témoigne de son intérêt précoce pour ce genre littéraire." M. Askgaard a ajouté qu'il ne doutait pas que le texte ait été écrit par l'auteur de La Petite Sirène. "C'est une des premières fois où Andersen, qui à l'époque n'avait que 18 ans, s'essaie à la prose", a ajouté le directeur.

L'histoire est dédiée à la veuve du pasteur Bunkeflod, qu'Andersen a connue enfant. Selon M. Askgaard, Andersen se rendait régulièrement chez Mme Bunkelflod pour lui emprunter des livres. C'est la découverte la plus impressionnante depuis les années 1920, lorsque les mémoires d'Andersen avaient été retrouvés à la bibliothèque royale danoise. (Source M Blog).

Il est temps de fouiller dans vos cartons!

Cela sera toujours plus sûr que de fouiller sur le site Leboncoin.fr où les arnaques continuent de se multiplier. Ici c'est le cas de l'exemplaire des fermiers généraux qui fût vendu sur ebay en décembre pour 8000 euros environ. Et bien il est revendu (évidemment l'ouvrage n'existe pas) ici http://www.leboncoin.fr/livres/414253413.htm par un escroc. 


J'ai sollicité le vendeur qui si vous le contactez, vous proposera de le payer sur un compte bancaire à l'étranger, vous fournira un kbis falsifié et une carte d'identité usurpée. Moche. Je me demande si cela fonctionne.

De la supériorité des livres électroniques sur les livres papiers? Débat sans fin, mais qui semble à mes yeux tourner à l'avantage du livre électronique, en tout cas au niveau pédagogique. Ainsi la très belle initiative d'Orange, de la BNF et la Voltaire Foundation (aucun diable américain, les chagrins le constateront...) qui vous proposent de redécouvrir une œuvre majeure de notre patrimoine littéraire, Candide de Voltaire. 




Si vous avez un ipad, vous pouvez vous rendre ici https://itunes.apple.com/fr/app/candide-ledition-enrichie/id581935562?mt=8 et télécharger cette application qui vous invite, dans une approche à la fois ludique et scientifiquement rigoureuse, à découvrir ou redécouvrir cette œuvre de Voltaire, au gré de vos envies. Elle offre de nombreux enrichissements autour du texte ainsi que des éclairages qui contribuent à la compréhension de l’œuvre. 

L’application « Candide, l’édition enrichie » comprend trois parties :

- Le Livre : centré sur la lecture et la découverte du texte, il propose l’affichage synchronisé du texte et du manuscrit conservé à la BnF. La voix de Denis Podalydès vous permet d’écouter une interprétation vivante et personnelle de Candide. En un tap, vous accédez à un mode de lecture augmentée qui vient faciliter l’appropriation de l’œuvre : définitions, variantes de l’édition critique établie par René Pomeau et publiée par la Voltaire Foundation, fiches sur les personnages, les lieux, les concepts, illustrations du texte par des graveurs du XVIIIe siècle mais aussi par Paul Klee...

- Le Monde : la carte vous permet de suivre le voyage de Candide tout en proposant des approfondissements pédagogiques autour de l’œuvre, avec des interviews de personnalités, une anthologie et des contenus iconographiques. Michel Le Bris, Alain Finkielkraut, Martine Reid et Georges Vigarello apportent tour à tour leur éclairage sur des thèmes tels que les femmes au XVIIIe siècle, l’Eldorado, l’image de l’autre, cultiver son jardin, …

- Le Jardin : espace collaboratif, le jardin vous permet d’organiser, de commenter et de publier vos favoris sous forme d’un carnet. Ces carnets apparaissent dans le jardin comme autant d’arbres de la connaissance pointant sur les réinterprétations produites par les lecteurs-contributeurs depuis le web. Cette partie a notamment vocation à être un outil pédagogique : les professeurs peuvent créer leur propre présentation dans le jardin et inviter leurs élèves à y contribuer. La création des contenus des arbres se fait à partir du site web (fonctionnalité disponible début 2013).

Pas mal du tout!

Pour finir... entendu hier chez un bibliophile alors que sa fille de 16 ans s'apprêtait à ouvrir un volume "tu es folle, ne l'ouvre pas!".

Hugues


6 commentaires:

Anonyme a dit…

Cet exemplaire de La Fontaine est passé aux enchères à Drouot en novembre, vendu 3000 € sans les frais, je crois.
J'avais trouvé bien surprenant de le revoir à 3500 sur le Bon Coin.

Olivier a dit…

Sérieux, vous épluchez leboncoin?
Je veux dire... Mon temps libre ne me suffit pas à regarder ebay...?
A moins qu'existent des diableries informatiques qui permettent de ne pas user son index sur la roulette de sa souris?
Olivier

Daniel a dit…

Pour rebondir sur la dernière phrase "tu es folle ne l'ouvre pas", je suis allé présenter jeudi dernier à deux classes de Cm2 en introduction à leurs cours sur le siècle des lumières, l'encyclopédie. J'avais emmené de l'édition originale 4 volumes in folio, 2 volumes de planches et deux de texte le premier de 1751 Paris et un ou l'adresse était passée à Amsterdam pour bien leurs faire comprendre la censure et l'interdiction. Pour les planches histoire naturelle, volcans, marine etc... et une plaque de cuivre gravée pour la technique d'impression, ils étaient très intéressés, assez scotchés et avaient de nombreuses questions. Faisons voir et toucher les livres anciens que diable, ouvrons les, si nous voulons quelques bibliophiles dans les générations futures !

Daniel B.

Pierre a dit…

Belle initiative Daniel ! Il m'arrive de faire des petits exposés sur le livre ancien dans les clubs-services, les lycées et les associations culturelles. Effet identique. Beaucoup de personnes sont intimidées par le livre ancien. A nous de le désacraliser pour le faire connaître. Pierre

Anonyme a dit…

Attention à vous chers bibliophiles : le serial arnaqueur sévit maintenant sur ebay, selon le même modus operandi. Il siphonne des photos de (beaux)livres vendus par le respectable auteur1917, et prétexte systématiquement un long déplacement pour vous demander un paiement via transfert d'argent à l'étranger. Le fil est un peu gros, mais ne dit-on pas que l'amour (et plus encore peut-être cette étrange perversion bibliophile qui nous habite) rend aveugle ?
Voici donc l'annonce à fuir au plus vite : http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=140906411322&ssPageName=STRK:MEWAX:IT&_trksid=p3984.m1423.l2649#ht_522wt_1246


A bon entendeur...



Erwan

calamar a dit…

il s'agit d'une petite annonce, pas d'une vente ebay classique. Même Ebay conseille de se méfier de ces annonces avec lesquelles il n'y a absolument aucune garantie ni possibilité de recours, et conseille une remise en mains propres systématique !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...