« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mardi 19 mars 2013

Sublimes reliures des bibliothèques R. et B. L.: Meunier, Levitsky, Marius Michel, Maylander, Cretté, Mercier...

Amis Bibliophiles bonjour,

Il était difficile de laisser passer cette semaine sans vous présenter quelques unes des incroyables reliures qui seront mise en vente demain chez Binoche et Giquello, à Paris, Drouot, salle 2.


La vente réunit un exceptionnel ensemble de 127 livres illustrés entre 1883 et 1933, pour une estimation de 1 000 000 à 1 500 000 €. Elle présente un panorama de la création des deux époques Art Nouveau et Art déco, si distinctes l’une de l’autre, dans des reliures décorées d’époque, dues aux meilleurs ateliers.

La première partie de la vente, consacrée à l’Art Nouveau, est composée d’un ensemble de 53 ouvrages illustrés par BelleryDesfontaines, Caruchet, Courboin, Maurice Denis, de Feure, Grasset, Legrand, Leheutre, Lepère, Mucha, Lucien et Camille Pissaro, Raffaelli, Robaudi, Giraldon, Somm, Rippl-Ronaï, Rivière, Roche, Rops, Rudnicki, Schwabe, Steinlen dans de somptueuses reliures décorées, mosaïquées ou doublées de Charles Meunier, Levitzky, Noulhac, Ruban, Mercier, Marius-Michel, Kieffer, Chambolle-Duru. Ces livres sont souvent enrichis d’aquarelles ou dessins originaux par Bottini, Courboin, de Feure, Legrand, Lepère, Mucha, Rassenfosse, Schwabe, Steinlen, Valloton, qui en font parfois des exemplaires uniques.

La deuxième partie concerne la période Art Déco et l’on y retrouve les plus grands illustrateurs de cette période : George Barbier, Lepape, Iribe, Berque, Boussingault, Brunelleschi, Léon Carré, Cassandre, Paul Colin, Dinet, Domin, Foujita, Gontcharova, Haas-Heys, Jouve, Khnopff, Laboureur, Lalau, Marie Laurencin, Charles Martin, Marty, Orazi, Sylvain Sauvage, F.-L. Schmied, Tijtgat, Van Dongen, dans des reliures décorées, mosaïquées, laquées ou doublées de Canape, Schroeder, Maylander, Cretté, Jeanne Langrand, Paul Bonet, Levitzky, Marius-Michel, Duhayon, Gruel, Creuzevault, Semet et Plumelle, Leroux, Noulhac, Marot-Rodde, Sue et Mare, Pierre Legrain, Dunand, Mercher.




Reliure de Ch. Meunier pour A Rebours de HUYSMANS illustré par LEPERE. 1903  

SCHMIED (F.-L.). - NOAILLES (Comtesse de)
LES CLIMATS.
Reliure de Maylander

RASSENFOSSE (Armand). - BAUDELAIRE (Charles)
LES FLEURS DU MAL. 
Reliure de Marius Michel

LUNOIS (Alexandre) - BALADES DANS PARIS, reliure de Meunier

MUCHA (Alphonse). - FLERS (Robert de)
ILSEE PRINCESSE DE TRIPOLI.
Reliure de Meunier

BOUFFLERS (Stanislas de).
ALINE, REINE DE GOLCONDE, Reliure de Meunier

Feure - Schwob, La Porte des rêves, reliure de Meunier

UZANNE (Octave)
DICTIONNAIRE BIBLIOPHILOSOPHIQUE
Reliure de Weckesser

BARBIER (George). - LOUYS (Pierre)
LES CHANSONS DE BILITIS 

Reliure de Mercier 
DINET (Étienne). - SLIMAN-BEN-IBRAHIM
RABIA EL KOULOUB ou le Printemps des coeurs.
Reliure de Maylander

GRASSET (Eugène) - HISTOIRE DES QUATRE FILS AYMON, reliure de Meunier

JOUVE (Paul). - KIPLING (Rudyard)
LE LIVRE [et le Second Livre] DE LA JUNGLE.

Reliure de Cretté 
MUCHA (Alphonse). - FLERS (Robert de)
ILSEE PRINCESSE DE TRIPOLI.
Reliure de Meunier

SCHWABE (Carlos). - COURBOIN (Eugène). - LUNOIS (Alexandre). - SÉON (Alexandre). - HARAUCOURT (Edmon
L'EFFORT. La Madone. L'Antéchrist. L'Immortalité. La Fin du monde.
Reliure de Meunier

ROBAUDI (Albert). - SAND (George)
LA PETITE FADETTE.

Reliure de Levitsky 
SCHWABE (Carlos). - BAUDELAIRE (Charles)
LES FLEURS DU MAL
Reliure de Meunier
On est peu de chose, non?

H

13 commentaires:

Olivier a dit…

On a le droit de dire que l'on n'aime pas ces reliures ou l'on se fait attaquer à l'in-4?
Olivier

Hugues a dit…

On a bien sûr le droit, je partage d'ailleurs votre avis pour la plupart.
Après... on ne peut pas nier qu'elles sont spectaculaires, pour beaucoup.
Hugues

Olivier a dit…

En même temps je suis un grand amateur de Freaks de Browning.

Cette période (pourtant florissante) de la bibliophilie m'atterre.

On n'a pas à payer pour les péchés de nos aînés (Ce Mucha saumon, bigre! Déjà que Mucha...)...

Mais bon c'est un avis très personnel.
Olivier

Anonyme a dit…

Courage. Fuyons !

René

Daniel a dit…

Quand on sait que la reliure d'art est souvent une cooptation entre le bibliophile qui approuve la maquette et le relieur, ici deux possibilités, puisqu'ils sont de la même provenance. Soit le bibliophile laissait carte blanche à ses relieurs, ce qui prouverait leur manque de gout ou leur amour du Kitch. Soit a l'inverse il était très présent ce qui prouverait le manque de gout du bibliophile, car tous ces relieurs ont fait, à la même époque beaucoup plus esthétique et artistique, il reste ici la performance technique à saluer, pour le reste je suis dubitatif sur ces maquettes, qu'en pensez vous franchement ?

Daniel B.

Hugues a dit…

Franchement, je pense que le goût n'est pas très important ici. Ces reliures sont aussi symptomatiques de l'esprit de l'époque, et ne serait-ce que pour cela, méritent une certaine forme de respect.
Et puis c'est toujours mieux que les travaux affreux des relieurs amateurs que l'on croise parfois.
Personnellement, j'en aime certaines, que ce soit pour leur "look" que pour la prouesse technique. Les Fleurs du Mal par Meunier est assez dingue par exemple. Je m'en accommoderais aisément. D'ailleurs, à part sur les Ilsée, les Meunier sont intéressantes je trouve.
Belles? Est-ce que ce mot à un sens?
Hugues

Daniel a dit…

Une petite exception pour "Porte des rêves" relié par Meunier, celle ci me fait rêver, elle me semble plus désirable. Si un mécène voulait m'en faire cadeau je l'accepterai avec grand plaisir ;-))

Daniel B.

Daniel a dit…

Nos commentaires se sont croisés, j'étais juste en train de corriger un peu mes propos et d'écrire que porte des rêves par Meunier me semblait au dessus du lot

Daniel B.

C. LECLERCQ a dit…

Bonjour
Chaque époque a ses rèves...et son style...

Anonyme a dit…

Il est délicat de juger de la beauté d'une reliure, cependant, il y a quand même souvent un équilibre, qui peut faire consensus, qu'on aime ou pas tel ou tel style.

Majoritairement dans cette vente, cet équilibre est absent, et sauf quelques exemplaires je trouve les réalisations un peu boiteuses.

Dans ce style, on peut voir des choses nettement plus brillantes.

Concernant l'aspect technique, il est clairement intéressant au delà de tout critères subjectifs.

N.

Hugues a dit…

La question est: qu'est ce que l'équilibre, qui le définit, comment?

Et surtout, ne peut-on lui préférer une certaine forme de déséquilibre?

Ca fait 4 questions en fait :)

Hugues

Anonyme a dit…

Le déséquilibre maitrisé est un équilibre rare :)

Je trouve qu'il y a dans ce panel de reliures beaucoup de réalisations qui, pour ma part (prenons des gants) apparaissent "chargées pour chargées".

Sans que ne s'en dégage quelque chose de délicat.

Alors que certaines réalisations sont extrêmement chargées en décors, tout en conservant une indéniable délicatesse.

Mais il y a une part de subjectif et le bon goût n'est certes pas universel.

N.

Daniel a dit…

Je suis allé faire un tour sur le catalogue il se trouve vers la fin, quelques reliures certes plus moderne comme celle de Creuzevault qui en bleu rappelle les tableaux noirs de Soulages en jouant sur la lumière, ou celles de F.L.Schmied et de Legrain, ces reliures semblent plus répondre à des critères de création artistique très pensée, et avec bien sur toujours une technique irréprochable, c'est sans doute subjectif, mais elles me parlent plus, me semblent plus équilibrées .

Daniel B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...