« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

dimanche 1 septembre 2013

Miscellanées bibliophiles de Monsieur H. : le salon de Tarascon, Les Echos et les acquisitions non livresques de l'été...

Amis Bibliophiles bonsoir,

Un été, un déménagement, qui me voit quitter la capitale des Gaules pour celle de la France, largement de quoi m'occuper, ma bibliothèque n'a d'ailleurs pas encore intégré mon nouveau domicile... Sommeil agité.

Quid novi? Une connexion internet capricieuse, un salon à Tarascon, un article vide dans Les Echos Investir et un compte-rendu des acquisitions estivales: est-ce parce que je suis abibliothèque (comme on serait apatride), que je n'ai acquis aucun ouvrage cet été? Je ne sais pas. Je n'ai rien trouvé dans la vente de Montignac d'ailleurs.

A noter sur vos tablettes, le 15 septembre, le "Marché aux livres anciens et métiers du livre", à Tarascon, salle du Panoramique, le dimanche 15 septembre 2013 (9h - 19h). Ce salon est organisé par notre ami Pierre Brillard, dont je reprends l'argumentaire qui va finir de vous décider à profiter de l'arrière-saison.


Pierre rappelle en effet aux  visiteurs, aux curieux et aux bibliophiles qui auraient encore envie d'arpenter les travées du marché, les avantages qu'ils ont à préférer ces salons à la vente en ligne :

- Pas de frais de port
- On peut toucher la marchandise
- Un escompte sur la vente est négociable
- On peut boire un demi bien frais au café d'à côté
- On rencontre d'autres passionnés
- On apprend des choses en parlant avec le libraire
- On marche un peu, ce qui est bon pour la santé
- On peut y aller avec sa compagne
- Si on fait le salon à l'occasion des journées du patrimoine, on peut faire des visites gratuites 

Comment hésiter?

A noter également, l'article du site Les Echos, au sein du dossier "Comment marier ses investissements avec ses passions?", et titré "Manuscrits et livres anciens, un marché d’exception".

Un article étonnant, qui donne la parole à Mme Lamort, toujours très pertinente: "Anne Lamort, présidente du Syndicat national de la librairie ancienne et moderne (SLAM), « il est exclusivement constitué d’exceptions et il n’existe pas de “cours” permettant de mesurer une évolution quelconque»"...

... puis qui après un paragraphe "Spécualteurs s'abstenir", présente l'offre spéculative d'Aristophil, en rappelant que "Selon Aristophil, les prix ont augmenté de 8 % par an, en moyenne, ces dernières années, mais rien ne dit que ce mouvement se poursuivra, car la revente reste toujours ­aléatoire."

Vous retrouverez l'article ici:

Côté acquisitions, pas de livre, mais ces deux objets insolites. Le premier est un diable, en bois, du 17ème siècle, selon le vendeur (professionnel), que j'aime beaucoup. Il mesure environ 35 centimètres et s'il en est parmi vous qui peuvent m'en dire plus, j'apprécierais beaucoup.



Le second est un crâne qui figurait au pied du mât d'artimon d'un navire du 17 ou du 18ème siècle, au dessus des traditionnels os entrecroisés. 


Il ne s'agît pas de flibuste, mais d'un symbole religieux qui était destiné à protéger les marins  (environ 20 x 20 cm).

H

7 commentaires:

Pierre a dit…

Merci pour la publicité gracieuse pour le Salon de Tarascon, Hugues ; vous êtes un père pour moi ;-))

Je serai à Lourmarin jeudi soir pour distribuer des affichettes et mettre quelques affiches sur des stands amis. Je dois aussi récupérer quelques ouvrages réservés.

Bon déménagement. Pierre

Hugues a dit…

Merci Pierre... mais "votre père"... ça ne me rajeunit pas!
:)
Hugues
(Ma fille aînée a 9 ans!)

Pierre a dit…

Je rectifie : vous êtes un fils pour moi ;-)) Pierre

Anonyme a dit…

Et moi qui suis le Super-Papy de ces deux loupiots, je confirme qu'il ni a rien de plus urgent que d'aller à Tarascon le 15

Cartonnages Romantiques a dit…

Hughes.
Ce bois sculpté est le figuratif de l'un des démons du Pseudo monarchia. Objet qui pouvait figurer dans une messe noire ou autre cérémonie du m^me tonneau. Liste des démons possible et je te laisse chercher...Les 71 démons[modifier | modifier le wikicode]

1. Bael
2. Aguarès
3. Marbas
4. Pruflas
5. Amon
6. Barbatos
7. Buer
8. Gusoyn
9. Botis
10. Bathym
11. Pursan
12. Eligos
13. Loray
14. Valefor
15. Morax
16. Ipes
17. Naberius
18. Glasya-Labolas
19. Zepar
20. Byleth
21. Sytry
22. Paimon
23. Bélial
24. Bune
25. Forneus
26. Roneve
27. Berith
28. Astaroth
29. Foras
30. Furfur
31. Marchocias
32. Malphas
33. Vepar
34. Sabnac
35. Asmodée
36. Gaap
37. Chax
38. Pucel
39. Furcas
40. Murmur
41. Caym
42. Raum
43. Halphas
44. Focalor
45. Vine
46. Bifrons
47. Samigina
48. Zagan
49. Orias
50. Volac
51. Grémory
52. Decarabia
53. Amdusias
54. Andras
55. Andrealphus
56. Oze
57. Aym
58. Orobas
59. Vapula
60. Cimeries
61. Amy
62. Flauros
63. Balam
64. Alocer
65. Saleos
66. Vual
67. Haagenti
68. Phoenix
69. Stolas
70. Belzil
71. Stardakt

Amicalement.

Anonyme a dit…

Tarascon, bien évidemment, mais n'oubliez pas non plus le salon de Lourmarin le week-end prochain !

Philippem

Frédérick a dit…

Ma traduction de la totalité de la pseudomonrchia de Hans Wierus ne décrit aucun démon ressemblant à celui-ci. Ils sont le plus souvent mi- humanoïde, mi-animale; parfois ils "apparaissent" même sous forme d'ange. Pour ceux que cela amuse et qui n'ont pas le traité de Wier, allez jeter un oeil au travail de Colin de Plancy plus accessible. Quelques images sont également visibles dans "le musée des sorciers" de Grillot de Givry. L'édition de 1863 du dictionnaire infernal de Plancy est illustré de 72 portraits de démons, et bien que fragmentaire, il est assez fidèle au texte de Wier. J'ai répertorié deux ou trois statues de bois, mais là encore, rien de comparable : Un du 20e s., un autre du 19e,le plus ancien du 18e (65 cm)... Bel achat Hugues !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...