« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

vendredi 17 avril 2015

La baisse du prix du Livre Ancien selon la librairie Sourget

Amis Bibliophiles bonsoir,
 
Vous étiez nombreux à me les demander, voici l'étude de la Librairie Sourget sur les prix et leur baisse.
 
Voici le texte en question, qui était diffusé dans l'un des derniers catalogues de la belle librairie Amélie Sourget.




 
H

20 commentaires:

martin a dit…

quelle connerie

Anonyme a dit…

https://www.ilab.org/fre/ilab/code.html

Anonyme a dit…

Sourire, la Lila vient de découvrir la déontolongie.
Mais que s'est il passé?

Anonyme a dit…


et acheter google, apple et microscoft vous aurait aussi rendu milliardaire. Toujours aussi ridicule cette analyse, sincèrement celle de feu ebibliophilie était autrement plus pertinente et proche de mon propre sentiment de collectionneur.

je ne comprends pas que les clients instruits de Sourget ne lui rigolent pas à la figure.

jlp

Hugues a dit…

Cette étude a été faite par la Banque Lazard.
Hugues

Anonyme a dit…

Décidément, ils m'amuseront toujours les donneurs de leçons des SLAM, LILA et autres...
Ils disent : Lorsque aucun accord préalable n’a été effectué, l’intention de retour devrait être faite dans un délai de 10 jours au plus après réception des marchandises.
Ce texte écrit en français, s'adresse je suppose en priorité aux lecteurs français, or la loi précise que le délai de rétractation est de 14 jours à partir de la date de réception.
Alors, exemplaires, le sont-ils?
Ce que je récuse, c'est le ton péremptoire avec lequel ils revendiquent le monopole de l'exemplarité...
Michel.
Libraire de province.

calamar a dit…

c'est top, l'évolution des prix : si ça monte : vous voyez bien que c'est un bon placement ! si ça baisse : profitez de l'opportunité, ça ne va pas durer !
C'est donc toujours le moment d'acheter, et c'est effectivement ce que je dis tous les jours à mon épouse.

Anonyme a dit…

Enfin une bonne nouvelle, après les soucis dans les lettres et manuscrits, on va pouvoir se refaire la cerise dans les livres anciens tout va bien dans le monde du papier, il nous reste le dessin, l'affiche, le chromo.

Anonyme a dit…


Hugues,

Et vous pensez un instant que les banquiers de Lazard savaient quoi chercher, et qu'ils avaient des annuaires de résultats d'enchères au milieu de leur dossiers de M&A ;-)

Ce sont surtout les anciens collègues de Sourget qui lui on rendu un petit service en tenant le stylo.

jlp

Anonyme a dit…

Je suggère à la librairie Sourget de faire la même étude sur les livres à figures du XVIII (comparaison des prix entre 1900 et aujourd'hui), ce serait encore mieux avec les elzevier en latin ! Un investissement d'avenir, c'est certain...
C'est juste du boniment... Mais cela peut appâter quelques oligarques qui entasseront leurs livres à côté de leurs tableaux dans les ports francs.
De la haute librairie c'est certain !

Wolfi91 a dit…

Sans faire de commentaires sur cette étude, je ne pense pas que les prix des livres à figures du 18e se soient effondrés depuis 1900.
A part quelques titres comme "Les Baisers de Dorat"ou "les Chansons de Laborde"(qui sont avouons le d'un intérêt littéraire assez faible) qui ont vu leur côte baisser (et encore pas pour les exemplaires remarquables), la plupart des ouvrages sont comparativement beaucoup plus chers aujourd'hui.
Je parle des exemplaires en très bonnes condition en maroquin d'époque.. Les exemplaires lambda n'ont jamais eu une grosse côte de toute façon.
Je dirais même que les auteurs classiques comme Molière, Rabelais, Racine, La Fontaine, Homere,... en édition 18e illustrée sont beaucoup plus chers qu'en 1900. Nous sommes même sur des prix stratosphériques pour des certains exemplaires.
En revanche, pour les Elzévier, je n'en vois pas qui partent à plus de 1000 ou 2000 euros. Sans commune mesure avec certains prix du 19e.

Cordialement,

Wolfi

Anonyme a dit…

Comme par ex. :
http://www.ader-paris.com/html/fiche.jsp?id=4011864&np=1&lng=fr&npp=10000&ordre=&aff=5&sold=&r=
estimé 2000/3000 euros et visiblement ravalé en 2014.
à mettre en parallèle avec l'exemplaire en maroquin vendu chez Morgan et Fatout :
2958. OEuvres de Racine. Paris [la Société des libraires),
1760, 3 vol. gr. in-4, portr. et fig. mar. rouge, dos orné, fil.
tr. dorée. (Rel. anc.) 5oo »
Bel exemplaire. Première édition de Racine, publiée en France, avec
luxe. Jolies figures de de Sève, gravées par Le Mire. ?
Vendu pour 500 Francs or en 1876 soit 1740 euros en euros constant si l'on en croit cette étude.
Même les obligation à 10 ans Allemande sont plus rentables :)
Ces études bidons qui visent à faire croire qu'il existe un marché du livre au sens boursier du terme discréditent les professionnels qui s'en font l'écho.
Vive la petite bibliophilie.

Un petit libraire.

CéCédille a dit…

Chant des sirènes. Mieux vaut rester attaché au mat !

Anonyme a dit…

Ce Racine chez alder, avec un dos non passé, sans restaurations et avec des charnières solides, il partait sans aucun problème à l'estimation.

Mais avec ces défauts qui va l'acheter? Un lbraire ne fera pas sa marge, un collectionneur attendra mieux.

C'est l'exemple type du livre qui a une tête à se faire ravaler.

Wolfi91 a dit…

Je me rappelle bien de l'exemplaire cité, mais effectivement, il était complètement flingué!
Si on veut comparer un bel ex de chez Morgand, il faut voir par exemple :
- l'ex Labouret 27/05/2010 en mar vert : parti à 12.000 euros + frais
- l'ex Rahir en mar rouge (c'est peut-être l'ex Morgand vu qu'il a beaucoup acheté sur son propre stock) : 22.000 euros + frais
Je ne sais pas trop ce que ça fait comme rendement annuel, mais à la limite, je m'en fous un peu...Je constate juste que ça fait quand même une belle somme pour un bel exemplaire de Racine!
Je maintiens donc qu'on ne peut pas dire que les prix des 18e illustrés se sont effondrés. Pour les très beaux exemplaires, c'est même le contraire!

Je ne sais pas trop ce que vous voulez démontrer, mais si me dites que vous pouvez trouver de très beaux exemplaires 18e pas chers, je suis prêt à vous les acheter :)
Cordialement,

Wolfi

ivres de livres a dit…

https://ivresdelivres.wordpress.com/2015/04/19/tas-trop-de-pognon-achete-un-psautier-renaissance/

Lauverjat a dit…

Il faut lire les notices des libraires. Par exemple cette notice N° 94 du dernier catalogue Anne Lamort, un petit commentaire entre parenthèses : (vendu 14000fr . en 1961. Dans des temps où des bonimenteurs prétendent le contraire, on remarquera que le prix de certains livres peut aussi baisser, ce qui pour les authentiques bibliophiles n'est pas un inconvénient) sic!

Lauverjat

calamar a dit…

les derniers catalogues Sourget (filles) ont aussi pas mal de notices qui mettent en évidence des baisses de prix, sans trouver que ce soit une bonne chose, tout de même.

calamar a dit…

je ne m'étais pas aperçu qu'Ebibliophile avait disparu... c'est maintenant un site de recettes en japonais (? ou autre langue de cette région ?). Est-ce que je suis le seul dans ce cas ?

Anonyme a dit…

J'ai vu ça. J'ai jeté un coup d'oeil sur un whois et un petit malin a racheté rapidement le nom qu'apparemment ebibliophilie n'a pas actualisé.

dommage qu'ebibliophilie ait disparu car pour les vieilles notices c'était incontournable.

=> Hugues ,vous aviez fait la promo du site au départ, vous sauriez par hasard ce qui s'est passé, et surtout si l'on peut récupérer la base de données ;-) !!

jlp.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...