« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mercredi 14 octobre 2015

Dans l'agenda du bibliophile: le siècle de François 1er à Chantilly

Amis Bibliophiles bonjour,

Le cabinet des livres du duc d’Aumale conserve la deuxième collection, après celle de la BnF, de livres provenant du roi François 1er. La préoccupation artistique nationale du duc, rejoint ici la politique artistique du roi. Celui-ci, après le désastre de Pavie qui occulte la victoire de Marignan, sauve son règne en devenant l’ami des arts et le protecteur des lettres.



Les commissaires de l’exposition se sont attachés à ouvrir au-delà du livre. Dès l’entrée, on ne se plaindra pas de trouver, réunis côte à côte, le dessin du portrait du roi de Clouet conservé à Chantilly et son tableau venu du Musée du Louvre. 

Un peu plus loin nous entrons dans le vif du sujet avec les livres de François 1er. Le portrait enluminé de Noël Bellemare voisine avec l’édition imprimée de 1535 par Olivier Mallard et illustre l’affiche de l’exposition. Un ensemble de reliures impeccablement présentées au mur à hauteur des yeux illustre l’emblématique de François 1er


Des exemplaires des reliures des ateliers d’Etienne Roffet, du relieur de Salel, du relieur de Simon Vostre sont présentés. Il faut par exemple s’attarder sur un livre d’Antoine Mizauld prêté par le Petit Palais de la collection Dutuit (injustement oubliée) et sa reliure de présent à décor d’entrelacs dorés aux petits fers. On ne manquera pas de contempler une œuvre restituée de Théodore Hagué qui voisine avec ses authentiques rivales.

Homère, 1540-1542, reliure de l'atelier du Relieur de Salel, n°71 du catalogue.

Les livres des membres de l’entourage du roi ne sont pas oubliés, sa sœur, Marguerite de Navarre, avec son propre ouvrage, La Coche, sa mère, ses enfants, ainsi que le connétable. 

Deux livres du connétable Anne de Montmorency se signalent particulièrement: l’exemplaire imprimé et enluminé sur peau de vélin des coutumes de Senlis de 1540, reliure à décor d’entrelacs arborant la devise du connétable ainsi que la reliure aux armes de l’atelier du relieur du roi sur Diodore de Sicile.

Du côté des livres des enfants du roi, attardez-vous sur les reliures de l’atelier de l’oiseau qui becquète.

La dernière partie de l’exposition est consacrée aux livres imprimés de l’époque qui des étals des libraires furent trois siècles et demi plus tard choisis par Aumale pour figurer dans son cabinet. 
Antoine Mizauld, 1546,reliure de l'atelier d'Etienne Roffet, n°96 du catalogue.

Diodore de Sicile, 1554, atelier du relieur du roi, aux armes d'Anne de Montmorency, n°67 du catalogue.
Les manuscrits grecs réfugiés dans la bibliothèque du roi trouvèrent un public savant grâce à l’imprimeur du roi pour le grec Robert Estienne et au graveur Claude Garamond dont les poinçons sont exposés. Pour autant les chroniques et les vieux romans de chevalerie du moyen-âge connaissaient encore un large succès, comme l’attestent les superbes exemplaires présentés de Perceforest, d’Amadis de Gaule ou de la mer des Hystoires. La littérature du début du siècle cohabite avec les œuvres de circonstance consacrées ou dédicacées au roi par Pasquier Le Moyne, Jean Bouchet, Estienne Dolet ou Luigi Alamani.

Les œuvres littéraires en français, premiers manifestes de défense de la langue, éclairent la fin du règne, présentées ici dans de rares éditions de Pernette du Guillet, Maurice Scève, ou François Rabelais. 

Marguerite de Navarre, La Coche,Paris, 1542, n°30 du catalogue
L’exposition dure jusqu’au 7 décembre 2015, dans la salle du jeu de Paume du château de Chantilly, ensuite il faudra vous contenter de l’agréable et précieux catalogue dont quelques photos présentées ici sont issues ; mais il vous sera indispensable. 


Lauverjat

5 commentaires:

Philippem a dit…

Merci beaucoup Lauverjat pour ce compte-rendu. Je suis cependant un peu déçu : j'ai cru en voyant vos photos de reliures que c'était le nouvel ebayana ...

Philippem a dit…

Pour prolonger ces belles expositions consacrées à François Ier et à ses livres, et enrichir votre bibliothèque, voici une petite sélection d'ouvrages à vendre :

- Un manuscrit de poésies de François Ier :
http://fr.zone-secure.net/16250/129821/#page=48

-Une magnifique reliure sortie de l'atelier du relieur de Salel :
http://www.alde.fr/lot/5353991

Ou encore cette reliure de la bibliothèque du roi :
http://www.alde.fr/lot/5353992

Bonnes enchères !

Wolfi91 a dit…

Ca donne envie d'y aller!
Superbe collection quand même à Chantilly!

cordialement

Wolfi

calamar a dit…

Merci Lauverjat pour cet article, et celui sur Blois !

Anonyme a dit…

Merci Lauverjat !
J'étais passé par Blois cet été mais cette expo là m'aurait échappée sans votre article.
Textor

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...