« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mercredi 18 novembre 2015

Miscellanées bibliophiles: Baudelaire et le marquis de la Vieuville aux enchères

Amis Bibliophiles bonjour,

Vous aimez les beaux ouvrages, en voici deux:

Le premier, sera mis aux enchères le 24 Novembre à Londres, chez Sotheby's:

Un exemplaire de l'EO des Fleurs du Mal, portant un envoi et une correction de l'auteur.

Baudelaire, Charles
LES FLEURS DU MAL. PARIS: POULET-MALASSIS ET DE BROISE, 1857
12mo (178 x 110mm.), INSCRIBED BY BAUDELAIRE ("à Armand Dumesnil | témoinage d'amitié | Ch. Baudelaire") on half-title, title printed in red and black with red printer's device, contemporary half navy morocco, spine gilt in compartments, upper joint beginning to crack at head.

FIRST AND UNCENSORED EDITION OF BAUDELAIRE'S KEY SYMBOLIST VOLUME OF POEMS, A PRESENTATION COPY INSCRIBED TO HIS FREND ARMAND DUMESNIL. There is also a correction in Baudelaire's hand on page 110, where "au" has been corrected to "un".
Dumesnil (1819-1903) was a civil servant in the Ministère de l'instruction publique and was also a published playwright.
Both Baudelaire and the publisher were subsequently prosecuted for "outrage aux bonnes moeurs" and ordered to destroy the edition, though some copies had the offending pages excised instead. The six poems removed from the following 1861 edition are listed on the half-title in a contemporary manuscript note.
Pour l'ajouter dans votre bibliothèque, il vous faudra quand même écorner un peu votre Livret A, l'ouvrage étant attendu entre 67000 et 95000 euros.

Ceci étant dit, cela reste très beau à regarder!

Un second ouvrage a attiré mon attention, moins cher, mais encore assez onéreux. Il sera proposé le 18 novembre par Mathias - Baron Ribeyre & Associés, Farrando SVV

PARADIN Guillaume 
Histoire de notre temps. Faite en latin par M. Guillaume Paradin & par lui mise en françois. 
Lyon, Jean de Tournes et Guil. Gazeau, 1558; fort volume petit in-12 de [24] feuillets, 909 pages, reliure de la fin du XVIIe siècle maroquin rouge, large entre-deux doré en encadrement sur les plats, dos à nerfs orné de motifs dorés, dentelle intérieure et tranches dorées, inscription dorée sur le plat supérieur. Quatrième et dernière édition imprimée par J. de Tournes, la plus complète. Le titre est placé dans un encadrement gravé sur bois dit «aux enfants nus».— Exemplaire Lignerolles, III, 1894, n° 2568. L'histoire de Paradin commence avec le règne de François Ier (1514) et s'achève — avec la continuation — à la fin de celui d'Henri II (1557). Le premier plat de la jolie reliure en maroquin porte l'inscription dorée: «Livre de la // bibliothèque // de Mr le marquis // de la Vieuville». Une étude a été récemment publiée sur ce type de reliures exécutées à la fin du XVIIe siècle (à partir d'exemplaires de la collection du duc d'Aumale): Isabelle de Conihout et Pascal Ract-Madoux, Reliures françaises du XVIIe siècle. Chefs-d'oeuvre du Musée Condé. Paris, Chantilly, 2002.
Une reliure du Marquis de la Vieuville! Très rare!
Attendu entre 800 et 1000 euros, je parierais sur plus...
H

7 commentaires:

teddy avot a dit…

Ah! les Fleurs du Mal, il est magnifique, et quel texte..... pour ma part, j'ai une très jolie édition de la revue des deux mondes de 1855, dites édition pré-originale, une belle consolation :)

Anonyme a dit…

Une vente qui a dépassé toutes les attentes.
Assurément le (beau) livre se porte bien.

Anonyme a dit…

N'oubliez pas de nous indiquer les résultats !! Combien a fait le Vieuville?

Wolfi91 a dit…

Rien eu dans cette vente chez Mathias!
J'avais pris un jour de congés exprès et (ça me fait sourire après coup), j'avais amené mon sac à dos pour ramener le butin.
Je suis revenu avec le sac vide!
C'est assez pénible de voir pousser la même personne, et ce, pour tous les lots sympas...
En fait, avec cette technique, on achète les lots assez chers au début, mais à la fin, on les achète pour pas grand chose car les autres enchérisseurs abandonnent, lassés par le manège.
Personnellement, je suis parti avant la fin alors que j'avais théoriquement deux ou trois lots encore en vue.
Enfin, bon heureusement qu'il y a d'autres ventes...
Wolfi

calamar a dit…

choses vues chez un libraire : la couverture complète, détachée, couleur jaune, posée sur un bureau... n'attend qu'un exemplaire pour "l'enrichir".

Anonyme a dit…

Après avoir pointé le bout de mon nez sur deux lots de la vente Mathias, il a bien fallut se rendre à l'évidence: Mes ambitions/envies semblent dépasser de plus en plus mes moyens :)

Le (beau) livre se porte bien, ce n'est rien de le dire.

Nicolas

Anonyme a dit…

Rien eu non plus pour ma part (j'ambitionnais deux livres mais pfui).

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...