« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

lundi 30 mai 2016

Une rare édition originale du Moyen de parvenir en vente sur ebay

Amis Bibliophiles bonjour,


La librairie Dartigue a proposé sur ebay un très bel exemplaire il y a quelques jours: une des premières éditions du Moyen de Parvenir de Béroalde de Verville (1556-1626). 

La description du livre est pour l’instant encore visible ici (http://www.ebay.fr/itm/351731933568?_trksid=p2060353.m1438.l2649&ssPageName=STRK%3AMEBIDX%3AIT).


L’ouvrage est connu et a fait l’objet de nombreuses ré-éditions. Il traite sur le mode humoristique (grivois, scatologique, satirique, obscène…), de multiples questions sur la religion, la place des femmes, le rôle du langage et de la philosophie… Elles sont présentées sous forme d’anecdotes qui se succèdent sans logique apparente exposées par des convives célèbres (pour l’époque !) devisant à une sorte de banquet. Certaines histoires racontées pour la première fois dans cet ouvrage seront ensuite reprises et enjolivées par toute une série d’auteurs ultérieurs (cf Contes en vers imités du Moyen de Parvenir Paris, Willem 1874)

La date de parution de la « première édition » n’est pas simple à déterminer. En effet la page de titre ne comporte ni nom d’auteur, ni date (« imprimé cette année »). La question a été résolue par Neil Kenny dans un article intitulé : « Le Moyen de Parvenir : The Earliest Known edition, Its Date, and the Woman Who Printed it ». Il a été publié dans la Revue Biblio 17, p. 21-41, Paris-Seattle-Tübingen, 1992. Il s’appuie sur une édition découverte à la BNF (cote Res-Y2-2065) considérée comme la toute première impression. 

L’ouvrage est numéroté jusqu’à la page 617 et comporte 3 ornements typographiques : un bandeau en tête du premier chapitre, une lettre armoriée (C) qui le commence et un cul-de-lampe qui termine le livre à la page 617. Neil Kenny montre que ces ornements ont été utilisés dans l’atelier d’Anne Sauvage, veuve de Matthieu Guillemot, entre 1614 et 1617, et que l’ouvrage peut être daté de l’année 1616. 

Ces arguments ont été repris dans l’édition critique du Moyen de Parvenir par André Tournon et Hélène Moreau, Paris, Champion 2004. Les auteurs reproduisent en fac similé un autre exemplaire de la première édition conservé à la bibliothèque municipale de Marseille (Res. 80665). Cet exemplaire est identique (en tout cas pour la page de titre, la première page, la dernière et le nombre de pages) avec l’exemplaire de la BNF et l’exemplaire Dartigue (cf photos)

Page de titre respective des exemplaires Dartigue et Marseille :


Première page respective des exemplaires Dartigue, Marseille et BNF



Dernière page respective des exemplaires Dartigue, Marseille et BNF


 

On ne retrouve par contre aucun de ces exemplaires numérisés sur le net. 
Les exemplaires les plus anciens existant, l’un sur Gallica, l’autre sur Google Books, sont identiques entre eux et sont numérotés jusqu’à la page 617. Ils sont par contre très différents typographiquement (ornements de la première page, pas de cul-de-lampe, caractères et orthographe) des exemplaires BNF, Marseille et Dartigue, cf l’exemple de la p 105, respectivement exemplaire Dartigue et Google Books.


 

La librairie Dartigue a donc proposé ce qui semble être la toute première impression de cet ouvrage magnifique. 

Bon pour la petite histoire, j’ai enchéri sans succès, mais j’ai bien aimé voir passer cet exemplaire qui m’a fait travailler ! 

PEL

Sources :
- exemplaire Dartigue : http://www.ebay.fr/itm/351731933568?_trksid=p2060353.m1438.l2649&ssPageName=STRK%3AMEBIDX%3AIT

- exemplaire Marseille : fac-similé reproduit dans l’édiion de 2004

- exemplaire BNF : première et dernière pages reproduites dans l’article de Neil Kenny

- exemplaire Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111529b/f3.item.r=RES-Y2-2789

- exemplaire Google Books : https://books.google.fr/books?id=1JXseWdOnEUC 

5 commentaires:

calamar a dit…

la description eBay indique que la page de titre est différente ; mais je ne vois aucune différence ?

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je remercie PEL pour ces informations. Toutefois, dans le lien que j'indique dans l'annonce (et qui semble être l'exemplaire de Marseille numérisé, la p. de titre me semble être différente) mais n'étant pas spécialiste de la question, je suis preneur d'autres explications. En tout cas, ce travail collaboratif est fort intéressant !
S.D.

Anonyme a dit…

Si l'exemplaire indiqué par lien dans l'annonce Ebay n'est pas celui de Marseille (ce que semble indiquer le cachet de p. de titre quand on compare avec celui de l'article), alors, il faut corriger la fiche Ebay qui est fautive...
S.D.

PEL a dit…

Effectivement, la page de titre exposée sur le site des Bibliothèques Virtuelles Humanistes (quand on suit le lien ebay), est celle de l'exemplaire Gallica et non celle de l'exemplaire de la bibliothèque municipale de Marseille

PEL

Anonyme a dit…

Merci !
S.D.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...