« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

mardi 18 novembre 2014

Les différents types de reliure: la reliure dite "plein or"

Amis Bibliophiles bonjour,

Je vous invite aujourd'hui à découvrir un type de reliure très particulier, les reliures plein or. Très rares, caractéristiques des grands relieurs du 17ème siècle, elles furent parfois copiées par d'autres grands relieurs du 19ème pour réaliser des reliures pastiches.

Selon la terminologie de Pascal Ract-Madoux et Isabelle de Conihout (catalogue "Relieurs français du 17ème, chefs d'oeuvre du musée Condé") qui ont étudié les exemplaires du Duc d'Aumale, ces reliures sont dessinées aux petits fers, souvent filigranés. Une terminologie légèrement différente de celle que l'on peut trouver dans les "Connaissances nécessaires à un bibliophile" d'Edouard Rouveyre, pour lequel le terme de "plein or" désigne "les fers de grandes dimensions que l'on pousse par estampage d'un seul coup sur les plats des livres pour obtenir un dessin complet", les plaques donc, d'une certaine façon. Cette définition rejoint d'ailleurs celle de Bertrand (Descriptions des arts et métiers, 1776).

Le risque avec les définitions de Bertrand et Rouveyre est justement cette confusion possible avec les reliures ayant bénéficié d'une dorure à la plaque, et leur terminologie englobe à mon sens trop de possibilités, des plaques de Dubuisson à celles inombrables, utilisées par les relieurs du 19ème. Plus que dans la façon d'appliquer le fer (de façon globale ou séparée), il me semble que c'est l'emploi de petits fers qui donne tout son intérêt au terme « plein or ». La reliure plein or pouvant d'ailleurs dans certains cas être également une reliure à la fanfare.

Selon Pascal Ract-Madoux et Isabelle de Conihout ces reliures sont rares au 17ème et le plein or peut-être appliqué soit sur le plat, soit sur les doublures.

Pour mieux comprendre, voici quelques reliures plein-or, puisque des images valent toujours mieux qu'un long discours.

Ici une reliure de Luc Antoine Boyet, vendue lors de la vente Wittock (2ème partie, 8 novembre 2004):
TERENCE (Publius Terentius Afer, 185-159 av. J.-C.). Comoediae sex ex recensione Heinsiana.Leyde: Elzevier, 1635.
In-12 (120 x 65 mm). Texte imprimé en rouge et noir. Titre gravé sur cuivre Cornel. Cl. Dusend, portrait de l'auteur gravé sur bois dans le texte.
RELIURE doublée DE LUC-ANTOINE BOYET: maroquin olive janséniste, dos à nerfs orné à froid, doublure en maroquin rouge, richement ornée et dorée dite "plein or" de petits fers pointillés, couronne fermée et lion hissant, emblème au centre, tranches dorées sur marbrure, (coiffes restaurées). Musea Nostra, p. 42.

PROVENANCE: Eglise Saint-Julien à Paris (note manuscrite sur le titre) -- Françoise d'Aubigné, marquise de Maintenon (son emblème sur les doublures) -- F.Eug. du Camp (note du XVIIIe siècle sur la garde) -- Henri Beraldi (ex-libris), vente I à Paris, 29 mai-1er juin 1934, lot 75 -- John Roland Abbey (ex-libris), vente I à Londres, 21-23 juin 1965, lot 650 -- Raphaël Esmerian (ex-libris), vente II à Paris 8 décembre 1972, lot 51.
La tradition attribue les quelques volumes ornés d'un médaillon composé de fers, mêlant le "lion des Aubigné" au soleil couronné, à madame de Maintenon (voir Olivier 1837, fer 10): par exemple, le Strada de 1553 dans la vente De Bry 1996 (lot 196, pl. LII) et un recueil manuscrit de poésies dans la vente De Backer 1926 (première partie, lot 615), puis dans la vente Cortlandt Bishop 1948 (lot 128). Pascal Ract-Madoux nous a confirmé que l'on peut ranger ces reliures parmi les groupes de "reliures archaïsantes" exécutées entre 1690 et 1710 par le doreur de Boyet, identifiés par lui et Isabelle de Conihout dans le catalogue de l'exposition récente au musée Condé, Reliures françaises du XVIIe siècle (Chantilly, 2002). Cette reliure, bien que recouvrant un Térence en latin, peut donc se joindre au groupe 8 "plein or" (Conihout et Ract-Madoux, nos 42 et 43). 


Et un autre exemple, toujours de Boyet (source : http://cyclopaedia.org/1667/boyet.html) :

En passant et pour le plaisir des yeux, un sujet connexe: les gardes papier entièrement dorées: la reliure  n'est pas plein or, mais doublée de maroquin et la présence de gardes de papier entièrement dorées. L'ensemble est luxueux et l'effet doit être saisissant quand on ouvre l'ouvrage. Magnifique. Cela tombe bien, si cela vous tente, l'ouvrage sera mis aux enchères à Saint-Ouen sur Iton le 18 octobre:
n° 289 -  HORACE. Quinti Horatii Flacci Opera.. Londres, John Pine, 1... HORACE. Quinti Horatii Flacci Opera.. Londres, John Pine, 1733-1737, 2 tomes en un vol. in-8, maroquin olive, dos à nerfs ornés, pièces de titre fauves, large encadrement de double filet et guirlande dorés sur les plats avec pointes dhermine et demi- guirlandes en écoinçon, armes au centre, tranches dorées, contreplats doublés en maroquin rouge avec bordure de maroquin olive, dans les deux cas ornés de guirlandes dorées, gardes de papier doré (Padeloup le Jeune). Magnifique édition, entièrement g ravée sur cuivre, imprimée sur grand papier avec une abondante iconographie dont 8 planches. Exemplaire de premier tirage. Somptueux et précieux exemplaire en maroquin doublé, aux armes de Philippe-Laurent de Joubert, président de la Cour des Comptes.Est: 4000/4500€

H

Vous aimerez peut-être:

samedi 15 novembre 2014

Ebayana et Bibliophilie, livres anciens en vente sur ebay: belles reliures, EO, livres à planches, éditions du 16ème au 20ème siècle et curiosités

Amis Bibliophiles bonjour,

Voici une sélection de livres intéressants actuellement en vente sur eBay.

Vous pouvez en retrouver beaucoup plus sur http://encheresbibliophiles.fr/



En passant, j'ai ajouté de nouvelles catégories sur http://encheresbibliophiles.fr/, si vous aimez la philatélie, le militaria, la numismatique ou les antiquités en général, vous pourrez retrouver sur le site les objets de ces catégories toujours classés par critères: les plus suivis, les plus chers, les plus enchéris.


Sebastien Mercier L AN 2440 REVE S IL EN FUT JAMAIS gravures 3/3 reliures 1801


+++ SOMPTUEUX ! PLEIN MAROQUIN ROUGE à la FANFARE, Aux ARMES de LOUIS XV +++

SOMPTUEUX + LIVRE Prières AUTOGRAPHE + 1791 + 14 PEINTURES, Or + PLEIN MAROQUIN


ETIENNE DINET MIRAGES PIAZZA 1/40 EX N° SUR JAPON PLEIN MAROQUIN SIGNE NOULHAC



EDMOND ROSTAND CYRANO EXEMPLAIRE UNIQUE 50 DESSINS ORIGINAUX AQUARELLES 1899

RELIURE PASDELOUP AUX ARMES DUC D'AUMONT REVOLUTION DU PORTUGAL 1728 LOUIS XV

1741 - Cyrano de Bergerac - Voyage dans la Lune Etc. - COMPLET de ses 3 Volumes

‎MONTIFAUD, ‎Les Nouvelles Drolatiques, 1,2,3, reliure aux armes, CURIOSA

UNIQUE - HIST NATURELLE DE BUFFON - 1766 - IN QUARTO - 209 PLANCHES COULEURS


1659 - LES ESSAIS DE MONTAIGNE - 1 PORTRAIT - 3 VOL COMPLETS - MAROQUIN

1882 CURIOSA BREVIAIRE DE L'AMOUR EXPERIMENTAL 1/50 PAPIER CHINE BIBLIOPHILIE

1882 BIBLIOPHILIE MAROQUIN DOUBLE SIGNE GARIDEL HURTREL CAUMONT LA FORCE AMOURS



RARE ++++ 1545 BIBLIA Ex officina Roberti Stephani (Robert ESTIENNE) complet

De la Demonomanie des Sorciers par I. Bodin 1582 Sorcellerie Esotérisme


Très ancien Livre probablement XVIème curieuses illustrations Esotérisme Science

BIBLIOPHILIE - RELIURE MAROQUIN LORTIC - THEOPHILE GAUTHIER MLLE de MAUPIN 1883


BIBLIOTHEQUE HENRI BERALDI ++ 5 VOLUMES, dont les PLANCHES + 1934 + BIBLIOPHILIE

CURIOSA-Monuments de la vie privée des 12 Césars-Rome 1786-50 illustrations-

OEUVRES BADINES D'ALEXIS PIRON -1797- CURIOSA EROTICA GRAVURES EROTIQUES


L’Heptaméron de Marguerite de Navarre , 1615

Clément MAROT 1550 Beau maroquin du XVIIe

BIBLIOPHILIE ++ BIBLIOGRAPHIE de BURE ++ 1763-1768 ++ 7 VOLUMES in8 ++ SUPERBE

1893 O. UZANNE BIBLIOPHILIE BOUQUINISTE ET BOUQUINEURS QUAIS DE PARIS 1/25 CHINE



1898 BIBLIOPHILIE A. FRANCE LECON BIEN APPRISE LEBEGUE UZANNE MAROQUIN MEUNIER

REUSNER, Icones sive Imagines virorum literis illustrium. Edition originale 1587

H

vendredi 14 novembre 2014

Connaissance de la reliure: protection et enrichissement des livres brochés

Amis Bibliophiles bonsoir,
 
 
A notre époque où, devant l'invasion barbare des technologies, on est tenté de "cultiver l'authentique", deux positions se dégagent en bibliophilie :

- les livres en état "traditionnel", c'est à dire reliés, de préférence à l'époque de parution, ou revêtus des somptueux vêtements du XIXe  

- les livres tels que parus, dans leur couverture  imprimée d'édition ou dans un cartonnage d'attente pour les anciens.

Ces deux tendances sont, à mon sentiment, également louables, même si la seconde paraît d'un abord plus difficile. Il existe cependant des solutions susceptibles de rapprocher les deux.

Les belles et riches reliures sont souvent protégées dans de luxueux étuis ou coffrets : pourquoi ne pas se tourner vers le même type de protection pour les livres brochés.

C'est, à mon sens, la solution parfaite pour habiller ce genre d'exemplaires sans attenter à leur intégrité tout en se réservant la possibilité de changer à son gré, si le résultat n'est pas satisfaisant.

La réalisation d'une boîte est une opération digne d'un parfait relieur. Comme je pratique moi-même la reliure en modeste amateur, je peux témoigner qu'il s'agit bien d'un travail fort délicat que je ne réserve qu'à des cas particuliers.

Pour des volumes moins importants, pour lesquels je souhaite me faciliter la vie, j'opte depuis quelque temps pour une chemise en carton mince, à la fois décor et protection, que l'on peut considérer comme ce qu'on appelait autrefois une "liseuse" et qui confère d'ailleurs à l'ouvrage une "lisibilité" plus aisée. C'est beaucoup plus facile et plus rapide à réaliser qu'un coffret.

Il n'empêche que l'on peut bien sûr ajouter un coffret de protection richement décoré si l'ouvrage le mérite.

Quant à l'exécution, les photos qui suivent dispensent de toute explication.

Une remarque cependant : pour éviter que le livre ne tombe, je glisse le second plat derrière une "bretelle" en papier résistant : papier peau d'éléphant par exemple - de plus en plus difficile à trouver, mais que l'on pourrait remplacer avantageusement par du Tyvek.

 
 
 
Connaissance des Tems - 1827,  dans sa couverture d'attente de papier bleu.
Plats et dos recouverts de papier éléphant bleu, contre-plats de papier flammé bleu.
 
 
Traité de la Chaleur de Rumford - Firmin Didot 1804, dans sa couverture d'attente de papier bleu.
Dos et mors en papier éléphant, plats recouverts de papier Ingres bleu, contre-plats de papier flammé bleu.
 


Les atomes de Jean Perrin - Alcan 1913, dans sa couverture d'édition
Dos et plats recouverts de papier Ingres havane, contre-plats de papier flammé brun.


 


L'art d'assassiner les Rois (tout un programme) - Thomas Fullher 1696, dans son cartonnage d'époque recouvert de papier tiré à la colle, brun foncé.
Dos et plats recouverts de papier marbré multicolore.
 
Cinq prières dans la Cathédrale de Chartres par Charles Peguy
Images de Nathalie Parain
Gallimard NRF - 1950  dans sa couverture d'édition.
Dos de toile beige, plats recouverts de papier à la colle, étiquette en fac-similé.
 
Fables de La Fontaine - Publications des Laboratoires BOUILLET  1937
Dos en toile beige, plats en papier jaspé à la colle.
Le livre, composé de cahiers non reliés, est maintenu par un gousset en papier éléphant.
René de BLC

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...