« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mercredi 16 mai 2007

Incunable?

J'ai récemment vu sur ebay, un livre de 1505 qualifié d'incunable par le vendeur... c'est inexact en fait.


Pour mémoire, le mot incunable désigne tous les imprimés publiés avant le début de l'année 1501. En pratique il peut ainsi désigner tout ouvrage imprimé entre l'invention de l'imprimerie par Gutenberg (1440-1450) et la fin de l'année 1500, ce qui recouvre une grande diversité d'ouvrages au niveau de l'apparence. En effet, les incunables peuvent ainsi être des imprimés proches des manuscrits codex sur le plan de la mise en page, mais aussi des livres comparables à ceux que l'on trouvera au premier quart du 15ème siècle.

Les premiers incunables furent imprimés à Mayence mais leur tirage (entre 150 et 200 exemplaires) nécessita rapidement de les écouler en dehors de la ville et de sa région. Ceci, ajouté au fait que les imprimeurs expérimentés quiitent leur patron pour aller s'installer dans d'autres régions a permis un développement rapide.En Allemagne, en plus de Mayence, Cologne, Bâle, Augsbour, Nuremberg et Ulm sont les villes phares, alors que d'autres imprimeurs quittent le pays et s'installent en Italie entre 1465 et 1480, notamment à Venise, qui devient la capitale du livre imprimé.



L'un des personnages phares de l'histoire du livre s'y installera d'ailleurs en 1489. Il s'agît d'Alde Manuce, qui inventera le caractère italique mais révolutionnera aussi les formats, inventant l'in-8, la reliure, en préconisant le maroquin, les plats, en utilisant le carton.... mais aussi le mode de distribution puisqu'il a été l'auteur du premier catalogue de vente. C'est aussi lui qui publiera en 1500 le Songe du Poliphile... peut-être mon livre préféré.



En France, trois allemands, Freiburger, Gering et Krantz, répondirent à une offre émanant de l'Université de Paris. Ils s'établirent à l'Enseigne du Soleil d'or, dans la rue..... Saint-Jacques, qui devint vite le centre de la vie bibliophilique parisienne. A Lyon, le premier imprimé paru en 1743.


Voilà pour la datation, je rédigerai un autre message prochainement un autre message sur les incunables eux mêmes : format, papier, etc.Le chiffre qui compte : selon des recherches récentes, en 50 ans, entre 1450 et 1500, 35000 titres, soit environ.....15 à 20 millions de volumes sortirent ainsi des presses!

Où sont-ils passés?

Pas dans ma bibliothèque en tout cas. Et dans les votres?

H
Images : Alde Manuce, l'ancre Aldine sa marque, deux incunables.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...