« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

lundi 10 septembre 2007

L'Enigme devient le Grand Quiz de la Bibliophilie...

ATTENTION, QUELQUES REPONSES FIGURENTE DEJA DANS LES COMMENTAIRES.... NE LES REGARDEZ PAS SI VOUS VOULEZ CONTINUER A CHERCHER.
Googlers, bibliophiles, amateurs, nous sommes lundi, c'est donc le jour de l'énigme bibliophilique...

Cette semaine, surprise, c'est à un quiz de 10 questions que vous allez devoir répondre... Il est proposé par Bertrand.

Pour que chacun est sa chance, vous avez 5 jours, soit jusqu'à samedi soir, pour répondre aux 10 questions... Ce n'est pas une épreuve de vitesse. 10 questions, vous aurez donc une note sur 10! Dès que vous le voulez, envoyez moi les réponses à blog.bibliophile@gmail.com

Attention, je publierai les notes sur le blog (j'entends déjà tous les professeurs lecteurs du blog frémir....)

A gagner? La gloire!

Bonne chance, bonne quête, bons moments... A toi Bertrand.

"Je vous propose cette semaine un petit quiz tiré d’un ouvrage de bibliographie instructive écrit par un savant homme au tout début du XIXè siècle. Je ne vous en dévoile pas le titre tout de suite pour laisser la chance à tout le monde, même à ceux qui ne possèdent pas cet ouvrage ou qui sauraient où le chercher, de devenir… le champion du blog !

Ce quiz se divise en 10 questions simples à la la manière d’un célèbre jeu télévisé… chaque bonne réponse vaut donc 1 point et la note globale est donc, comme à l’école… /10

QUESTION 1 : Ouvrage composé de soixante-douze hâs ou chapîtres, dont Zoroastre est l’auteur. Le nom de cet ouvrage signifie une prière dans laquelle on relève la grandeur de celui à qui l’on s’adresse.

QUESTION 2 : C’est un signe en usage dans les anciens manuscrits pour marquer la différence des interprètes, quant aux termes seulement. Il consiste en une petite ligne horizontale entre deux points, l’un dessus et l’autre dessous.

QUESTION 3 : Bibliothécaire de la maison de l’Oratoire à Paris, mort en 1721. Ce savant bibliographe savait le grec, l’hébreu, le chaldéen, l’italien, l’espagnol, le portugais et l’anglais. Tous ses ouvrages sont estimés. Il a publié une Bibliothèque sacrée, qui a été réimprimée en 1723, 2 vol. in-fol., par les soins de Desmolets, son confrère et son successeur dans la place de bibliothécaire.

QUESTION 4 : Ce libraire de Paris était vraiment bibliographe. Il connaissait parfaitement l’art de classer une bibliothèque et de disposer un catalogue. Il avait formé la plupart des plus célèbres bibliothèques particulières de l’Europe. On conserve précieusement ses catalogues, qu’on peut mettre au rang des bons ouvrages de bibliographie, et qu’on peut souvent consulter avec avantage. On distingue surtout les catalogues des bibliothèques Colbert, de Bulteau, Boissier, Dufay, Hoym, Rothelin, de la Comtesse de Verue, etc. Il est mort en février 1761.

QUESTION 5 : Cet imprimeur du XVIIè siècle était très savant, il possédait le grec, le latin, l’espagnol, l’italien et le flamand. Il était presque aussi érudit que les Estienne. Son commerce de librairie s’étendait dans les pays étrangers, où il avait de grands magasins. On lui doit le Glossaire de Ducange, les familles bizantines de Ducange, la Diplomatique de Mabillon, etc. Il est mort à Paris en 1681 laissant un des plus riches fonds de librairie que l’on ait encore vu.

QUESTION 6 : C’est ainsi que s’appelaient les écrivains en lettres d’or. Il parait que cette sorte d’écriture tient à des temps très reculés, ainsi qu’on le voit par les plus anciens manuscrits.

QUESTION 7 : Imprimeur français du XVIè siècle qui succéda à Henri Estienne, dont il épousa la veuve : il est un des plus habiles imprimeurs anciens dont la France s’honore. Il mourut en 1547. Les derniers ouvrages sortis de ses presses portent la date de 1546.

QUESTION 8 : C’était autrefois des morceaux de parchemin bien choisis sur lesquels les juifs écrivaient en lettres carrées, avec soin, et avec de l’encre préparée exprès, des passages de la loi. On les roulait ensuite, et on les attachait dans une peau de veau noire, qu’on portait, soit au bras, soit au front. Il y a apparence que quelques juifs conservent encore cette habitude, car dernièrement on m’en a apporté un trouvé sur la grand route.

QUESTION 9 : C’est un écrit qui sert d’introduction à un ouvrage, et qui renferme tout ce qui est nécessaire pour mettre le lecteur plus à portée d’entendre cet ouvrage, et de le lire avec profit. Ce sont des observations préparatoires, des instructions préliminaires qu’exige l’étude de presque tous les arts et de toutes les sciences. Ce mot vient du grec devant, je parle.

QUESTION 10 : Littérateur. Il exerçait l’art typographique à Orange en 1651. Il était versé dans l’histoire et dans les antiquités.

A vous jouer!

Bertrand et Hugues

5 commentaires:

J-P Fontaine a dit…

-question 3 : Jacques Lelong
-question 4 : GabrielMartin
-question 5 : Louis Billaine
-question 6 : chrysographes
-question 7 : Simon de Colines (qui est décédé en réalité avant juin 1546)
-question 9 : prolégomènes

La suite plus tard...IL EST 23 h 22 !

J-P Fontaine

Hugues a dit…

Pas mal, pas mal Jean-Paul.... Euh.. Pour l'instant, j'en suis à peu près au même point (sauf que j'ai 4 réponses en plus!)

Sourire.

Visons tous le 10/10, Bertrand va se faire hara-kiri avec un in-folio...

JP Fontaine a dit…

Quelle bourde j'ai commise hier soir en répondant au quiz par les commentaires !...La vieillesse est un naufrage...
JP Fontaine

orwell a dit…

Savez-vous que certains d'entre nous ont un métier et que ce genre de torture nuit à la compétitivité du pays? Heureusement que JPF a (partiellement)permis à la croissance de repartir!! ;-))

Hugues a dit…

Orwell, rejoignez la République du Blog du Bibliophile... vous verrez, la vie y est douce!

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...