« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

samedi 8 septembre 2007

Un Livre à l'honneur : Le Costume Historique, de Racinet

Spontanément je dirais une quarantaine de kilos. Mon dos peut témoigner, il se souvient encore du jour où j'ai acquis le monumental Racinet et où j'ai rejoué la Traversée de Paris à ma façon, avec les 6 volumes in-folio dans ma valise, en guise de jambon... (Je ne suis pas passé rue Poliveau, mais le voyage fût épique). Le Costume Historique ou "Racinet" tire naturellement son surnom de son auteur, Auguste Racinet (1825-1893), dessinateur fort apprécié de son époque et qui fût également auteur de plusieurs autres ouvrages documentaires.
Le Costume Historique, fût publié par Firmin-Didot de 1876 à 1886 en 6 volumes in-folio (une édition in-quarto, plus commune parût en 1888). L'intérêt de l'ouvrage réside non seulement dans les 500 gravures aux couleurs éclatantes de Racinet, mais également dans le fait que l'auteur s'intéressait non seulement aux costumes, qu'ils soient civils, religieux ou militaires, mais également aux us et coutumes des peuples, à leurs modes de locomotion, à leur alimentation et à la confection des vêtements (ex. : l'alimentation chez les Grecs, les moyens de locomotion en Inde). Son souci extrême du détail se retrouve dans ses dessins qui font de l'ouvrage un document remarquable, unique en son genre, qui trouvera aussi bien sa place dans une bibliothèque consacrée aux voyages, à l'histoire ou à la mode. C'est dans tous les cas un véritable voyage à travers le temps, absolument fascinant.
Le Costume Historique est divisé en quatre parties :
Partie I - L'Antiquité classique (Egypte, Assyrie, Israël, Perse et Phrygie, Grèce Rome, Europe barbare, Gaule)
Partie II - Civilisations antiques du XIXè siècle (Océanie, Afrique, Amérique - Esquimaux - Chine, Japon, Inde, Ceylan, Perse, Moyen-Orient, Turquie, Afrique mauresque)
Partie III - L'Europe de l'Empire Byzantin aux années 1800 (Europe moyenâgeuse, costumes de guerre, bijoux, ornements, coiffures, Europe du XVè au XVIIè siècle, costumes militaires, costumes féminins et masculins, mobilier, Europe des XVIIIè et XIXè siècle, costumes féminins et coiffures)
Partie IV - Les costumes traditionnels du XIXè siècle (Scandinavie, Hollande, Ecosse, Angleterre, Allemagne, Suisse, Russie, Pologne, Hongrie, Grèce, Italie, Espagne, Portugal, France) Au delà des qualités intrinsèques du texte et des gravures, on ne peut présenter le Racinet sans évoquer le tour de force de Firmin-Didot qui proposa là un ouvrage d'une qualité absolument sublime, sur grand papier, qui reste absolument exempt de rousseurs malgré les années. Certains ouvrages eurent la chance de se voir doter de gravures supplémentaires or et argent. C'est d'ailleurs la beauté de ses gravures qui finira par rendre les exemplaires du Racinet assez rares, de nombreux marchands n'ayant aucun scrupule à le dépecer pour vendre les gravures une par une. Il y en a d'ailleurs de nombreux exemples sur ebay (il y a même un Racinet complet, mais en bien triste état).
L'excellent éditeur Taschen vient de rééditer le Costume Historique et vous pouvez désormais le trouver dans toutes les bonnes librairies pour un prix bien plus modique. Je vous le recommande, non seulement pour les gravures, mais également pour le texte et la vision de l'auteur sur les moeurs de chaque civilisation.
Les moeurs, la morale et la mode? Je laisse le mot de la fin à un grand philosophe allemand des temps modernes :

"La mode n'est ni morale, ni amorale, elle est faite pour remonter le moral". Karl Lagerfeld.

H

Images : le Racinet.

P.S. : vous ne le saviez peut-être pas, mais le couturier Karl Lagerfeld, "fou de livres", détient la plus grande bibliothèque privée de France, avec près de 300 000 volumes.

6 commentaires:

Scheharazade a dit…

Konnichiwa^-^

Wow, cet ouvrage est superbe.
Bon dimanche,

Hugues a dit…

Merci Scheherazade, bienvenue sur le blog. Je vais voir ce que je peux faire pour la reliure. Il me semble que des relieurs/restaurateurs lisent le blog.
Hugues

dede155 a dit…

« il se souvient encore du jour où j'ai acquis le monumental Racinet et où j'ai rejoué la Traversée de Paris à ma façon, avec les 6 volumes in-folio dans ma valise, en guise de jambon... »

Très bon exercice avant de porter les courses de Madame le Samedi en fin d’après midi ? ;-)

Amicalement

Isa a dit…

Bonsoir,
Effectivement, c'est un très beau livre.
Il est question de "couleurs éclatantes" mais qui pourrait m'expliquer par quel(s) procédé(s) on coloriait ainsi les images ? S'agit-il de gravures aquarellées à la main ? De procédés d'imprimerie ? En fait, à partir de quand a-t-il été possible d'imprimer directement les images en couleur sans ajouter à la main les couleurs ? (Et d'ailleurs, qui était chargé de ce type de travail?)
Bon, j'arrête ici mon flot de questions sans doute bien naïves pour les spécialistes du blog !
Mais je serais très intéressée par vos réponses.
Cordialement,
Isabelle

J-P Fontaine a dit…

Très bel ouvrage en effet ! Belle trouvaille !
Albert-Charles-Auguste Racinet est connu sous son premier ou sous son troisième prénom, ce qui peut prêter à confusion quand on l'ignore.
Le procédé employé est la lithographie en couleurs, ou chromolithographie,introduite en France vers 1866, qui nécessite autant de pierres que de couleurs dans le dessin : dix couleurs nécessitent dix passages successifs en presse de la même lithographie.

J-P Fontaine

Maud a dit…

Moi aussi j'ai particulièrement apprécié ce livre, il est complet et superbement illustré. Cependant, pour quelqu'un qui comme moi s'interresse plus particulièrement au Moyen-Age, les ouvrages d'Henri Viollet Le Duc (ed Heimdal) sont une incomparable source d'information et d'inspiration.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...