« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

jeudi 11 septembre 2008

Patrick, jeune bibliophile de 55 ans, et qui suit des cours chaque jour!

Amis Bibliophiles Bonsoir,

Je vous propose ce soir le portrait de Patrick, qui se définit lui-même comme "un amoureux du livre, qui n’ose pas se manifester par timidité mais aussi par manque de culture comparée aux habitués du blog". Nous avions en tout cas passé un très bon moment ensemble lors du déjeuner de bibliophile qui avait eu lieu en marge du Salon du Grand Palais. Patrick est un "jeune bibliophile", puisqu'il n'est entré en bibliophilie il y a deux ans seulement.

Bonjour, Je m’appelle Patrick j’ai 55 ans, je suis ni universitaire ni libraire, je débute en bibliophilie.

Depuis mon enfance j’ai toujours ressenti une émotion esthétique pour le livre et tout particulièrement pour ceux du XVIII ème avec dos à nerfs. J’ai découvert il y a peu de temps ( deux ans environ ) que l’on pouvait acheter à des livres anciens à prix modique et c’est à cette même époque qu’Hugues proposait son blog sur ebay .

L’intégrale de l’histoire ancienne de Rollin 1769


Comme je n’ai aucune connaissance en bibliophilie, je suis des cours particuliers à l’université "Blog du bibliophile" agrémentés de travaux pratiques en participant aux dîners des bibliophiles.

De quoi est composée ma bibliothèque ?

Et bien, uniquement de livres du XVIIIème. Pour Bernard c’est la physique, Frédéric l’ésotérisme, moi se sont les dictionnaires et les voyages. J’ai aussi quelques livres de littérature. Au total,une bonne cinquantaine d’ouvrages auxquels il faut ajouter quelques dépareillés.

Je n’ai pas de budget livres, je fais selon mes moyens du moment. Je me suis fixé une règle: le livre doit être complet avec un bon texte. Si la reliure est en bon état, c’est la cerise sur le gâteau. Sans moyen on est forcément moins exigeant. (Au passage je suis admiratif du travail de restauration que fait Eric) .

Où est-ce que j'achète mes livres?

Le seul endroit que je n’ai pas encore fréquenté pour l’achat de livres est la salle des ventes. Ce lieu me semble « professionnel » et je ne me sens pas encore les épaules (je compte sur vous pour me décomplexer) pour affronter la salle. Sinon, je fréquente le marché Georges Brassens, les quais de Seine, les brocantes et autres vide-greniers, et bien sûr les libraires… enfin partout où il y a la possibilité de trouver des livres (pour moi, lau quête fait partie intégrante des plaisirs de la bibliophilie).

En revanche, j'ai été déçu par les villages du livre, où je n'ai jamais trouvé les gisements de livres pouvant me mettre dans un état second. Dommage.

Les livres qui me font rêver ?

Ce ne sont plus ceux que je possède même dans un état exceptionnel. D'ailleurs tous mee plaisent tels qu’ils sont, avec leurs histoires, c’est ce qui fait leur valeur. En ce moment, je recherche les 3 derniers volumes l’Architecture hydraulique de Bélidor, dont je n'ai aujourd'hui qu'un volume...
Et pourquoi pas l’Histoire comique des Etat et Empire de la Lune de Cyrano de Bergerac, ou bien Voyage au levant de Le Bruyn etc…Tout ces ouvrages ne sont pas introuvables et comme je suis encore jeune l’espoir et permis.

Mais, je sais que vous attendez tous la croustillance, l’anecdote "bibliophilique"... Voici donc la mienne.

Il y a plus d’une trentaine d’années la bibliothèque de mon village avait décidé de faire peau neuve. Je m’y suis trouvé tout à fait par hasard, les livres jonchaient le sol après avoir été vidés de leurs étagères. Tout le monde se servait. J’en ai fait autant et je suis rentré chez mes parents, tout heureux d'avoir les bras chargés de ces quelques livres "A MOI". J’ai toujours jalousement protégé cette « récolte » comme un bien précieux. Ce n'est qu'il y a deux ans que je me suis tourné vers les livres anciens, qui sont finalement moins onéreux que ce que je pensais auparavant...

Ce que je pense du blog ?

Je vais être sincère à défaut d’être original. Que tout bonnement ce blog continue à exister à ce niveau de qualité et de pertinence. Chaque jour m’apporte ma ration de connaissance et de bibliophilie. Les sujets sont riches et variés, inépuisables, les intervenants forcent mon admiration et respect. Bravo à tous et merci

Merci Patrick et merci pour le grand service au Grand Palais!

H

5 commentaires:

Vincent P. a dit…

Bonjour Patrick,

Merci d’avoir dressé si simplement et de façon attachante votre portrait (et Dieu sait que ce n’est pas facile !).
Vous démontrez tout simplement que l’on peut commencer une collection de livres anciens à tout âge, sans beaucoup de moyens et au fil des découvertes.
A ce propos je vous rejoins sur le plaisir de la « chine » et le plaisir de la quête des livres, partir sans savoir avec quoi l’on va revenir…
Un conseil si je peux me permettre : éviter les quêtes sur les dépareillés. Achetez complet car au final si on prend l’exemple de votre Bélidor quand un volume passe sur Ebay il fait 300€, voire plus (900/1000 pour la série donc). Alors qu’un bon exemplaire complet peut se trouver pour 1200/1500€ avec de la patience et un peu de chance bien sûr !

Cordialement,
Vincent P.

bertrand a dit…

Merci Patrick de ce joli portrait,
je garde un excellent souvenir de notre discussion tout en cheminant du Grand Palais vers la brasserie. Je sens ce petit côté fébrile en toi (on se tutoye ?) qui fait de toi un bibliophile passionné et passionnant.

Amitiés, Bertrand

Eric a dit…

Merci pour ce portrait qui nous montre une fois de plus la diversité des parcours des bibliophiles.
Eric

Anonyme a dit…

Bonsoir Patrick,

Bienvenue dans le club très fermé des 55ans (les autres sont si jeunes...) qui apprennent tous les jours grace à ce blog.

Les incomplets (et Dieu sait si j'en ai) ont cet avantage que quand on les possède, on appréhende mieux l'utilité et l'interêt qu'il y a à investir dans une édition complète... Maigre consolation, me direz-vous mais qui permet de notables économies aux bibliomanes...
Cordialement. Pierre

Olivier a dit…

Bonsoir Patrick,
Moi néo-bibliophile, je suis très sensible à la plupart des choses que vous décrivez.
Je propose d'ailleurs à Hugues d'ouvrir une rubrique "que sont-ils devenus?".
Après un an à suivre attentivement ce blog, j'ai beaucoup appris, mon "oeil" et mon "jugement" ce sont faits et... ce n'est pas rien...
Amicalement,
Olivier

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...