« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

dimanche 8 mars 2009

Les Tablettes Chronologiques... ouvrage curieux

Amis bibliophiles Bonjour,

Je suis amateur de curiosités, vous le savez. Je partage avec vous l'une d'entre elles, les "Tablettes chronologiques, contenant la suite des Papes, Empereurs et Roys qui ont regné depuis la naiss. de J. Chr. jusqu'à présent, Pour servir de plan à Ceux qui lisent l'histoire profane, présentées au Roy" par G. Marcel; chez Pierre Mortier, 1710.
J'ai chiné ce petit ouvrage (45 euros) que j'ai trouvé amusant non seulement pour son format, mais aussi parce qu'il est entièrement gravé et qu'il se lit d'une bien curieuse façon, que j'ai pour l'instant eu la paresse de chercher à comprendre...
En fait, la pièce de titre est d'un côté de l'ouvrage, et le frontispice de l'autre, et c'est ainsi pour chacune des pages, disposées tête-bêche. Il y a 24 feuillets au total dans ce petit in-24 en plein veau. La Biographie Universelle en dit “non moins ingénieux pour la forme que le précédent, et bien plus portatif encore, n’ayant que la dimension d’un jeu de cartes. Ce petit chef-d’œuvre n’a point encore été dépassé”. 
Guillaume Marcel (1647 - 1708) a imaginé un système à clef avec rabat dépliant permettant de situer rapidement personnages et évènements historiques. Ca c'est pour la méthode, mais je vous avoue que lorsque vous vous trouvez réellement face au livre, c'est beaucoup moins évident. L'un d'entre vous l'a-t-il déjà eu entre les mains?

H

4 commentaires:

Bergamote a dit…

Quoi ? Aucun commentaire sur un si joli petit livre ! Voilà qui est réparé :)

Je craque généralement sur les livres de petit format, mais en plus celui-ci est oblong, il est superbe !

PEL a dit…

Je suis fasciné par le motif décoratif de la pièce de titre, celui qu'il y a entre "G Marcel avocat au parlement" et "Suivant la copie imprimée...". Je trouve remarquable la qualité de ce trait, je pense dessiné à la main, et quasi symétrique. Avez-vous remarqué qu'on commence à un bout et on finit à l'autre sans avoir besoin de lever le crayon ?? Cela fait 30 minutes que j'essaye de le reproduire avec un résultat pitoyable. Quelqu'un sait-il si ce type de motif a un nom, qui le dessinait, à quel type d'ornement était-il destiné : pièce de titre comme ici, dos de reliure comme j'ai pu le voir sur une reliure vénitienne ? Existe t-il un ouvrage qui les rassemble ?
Cordialement
PEL
PS : il vaut mieux tourner la photo de 90° pour éviter les cervicalgies

Gonzalo a dit…

Ce type de motif décoratif est très courant en calligraphie et en calligraphie gravée en taille douce.

Je pense que c'est un ornement dérivé du "cadeau" (ou cadel) gothique, entrelacs ornant les manuscrits. Cela mériterait une enquête approfondie, mais j'imagine que ce type d'entrelacs très angulaire s'adaptait mal aux écritures "italianisantes" (batardes et financières), et on a mis des courbes au lieu des entrelacs.

Je tâcherai, dans la semaine, d'envoyer à Hugues un florilège de quelques unes de ces belles courbes que j'affectionne particulièrement: vous verrez, il y en a des corsées. Je n'aurai pas le temps de faire un vrai article, mais si ça vous intéresse, quelques photos et des légendes.

Anonyme a dit…

D'accord avec Gonzalo pour la filiation avec la lettre "cadeau"; à noter qu'au XVIIe beaucoup de signatures sont ornées d'entrelacs cursifs semblables.
Lauverjat

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...