« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

samedi 5 décembre 2009

Membre du Club Grolier?

Amis Bibliophiles bonjour,

Ce message s'adresse au secrétaire du Club Grolier: voici mon ex-libris de Robert Hoe, merci de m'adresser ma carte de membre. :)

(l'ouvrage étant complet, faites diligence, merci). Sourire.

Ah bon, ça marche pas? :(

Blague à part, comment étaient/sont choisis les membres du Club Grolier?

H
P.S.: à noter que Robert Hoe avait visiblement deux ex-libris, un noir, un rouge.

14 commentaires:

Gonzalo a dit…

dans quel livre est-il apposé, cet ex-libris d'élite?

Hugues a dit…

Les métamorphoses d'Ovide en rondeaux, 1687, Bauzonnet-Trautz, et La Bédoyère, Hoe, Adam... mais voici:

http://bibliophilie.blogspot.com/2008/07/un-livre-du-comte-de-la-bdoyre.html

H

Fred a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Le Bibliophile Rhemus a dit…

Anyone can visit the Grolier Club's exhibitions, purchase its publications, attend its lectures and other public events, and apply to use its Library. Formal membership, however, is subject to certain rules and restrictions. The Grolier Club is a private bibliophile society, which means that candidates may not apply for membership, but must be nominated. Nominations are based on a candidate's personal and/or professional commitment to books, as demonstrated through outstanding activity as a collector, antiquarian bookdealer, rare book librarian, or some other bookish pursuit. Prospective candidates must be proposed in writing by a Club member, and supported by letters of recommendation from three additional members. Direct participation by candidates in this process is by tradition quite limited; however, those interested in membership are urged to inquire among fellow collectors, professional colleagues, and/or dealers with whom they regularly do business. Some of these may be Grolier members, and willing to sponsor membership in the Club.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Bonjour Fred,

Ce serait sympathique pour tout le monde, et pour pouvoir poursuivre des échanges fructueux, de savoir qui vous êtes, bibliophiliquement (le reste ne nous concerne pas et serait indiscret, quoique ..).

La plupart des commentateurs de ce blog sont connus bibliophiliquement, mais aussi civilement, voire postalement.Et ne parlons pas de ceux qui sont nommés sous leur véritable patronyme Hugues,Galantaris, Sourget, moi-même, etc).Il me paraît souhaitable que les échanges sur le blog restent courtois, en évitant les sous-entendus, voire les attaques personnelles, afin qu'ils soient vraiment productifs. Personne ne détient la vérité, encore moins en Bibliophilie qu'ailleurs. On peut répéter avec force un avis qu'on croit le meilleur, à condition de faire l'effort de comprendre les arguments de l'autre, et sans se cacher, non seulement derrière son écran, mais encore dans un anonymat qui empêche qu'on poursuive la conversation.

Tout cela, évidemment, avec la constante difficulté de rendre la bonne intonation dans ce qu'on écrit, en particulier quand on veut y faire entrer un peu d'humour pour détendre l'atmosphère (J'ai été de ceux qui n'ont pas toujours réussi à se faire comprendre, et je l'ai toujours regretté).

Cela dit, puis-je me permettre de rappeler que la bibliographie est une des sciences les plus difficiles et les plus ingrates, quoiqu'en pensent souvent les plus jeunes bibliophiles.Aucune fiche n'est parfaite : combien de fois j'ai été corrigé par les "collègues", et je le leur ai bien rendu ...

Je vous souhaite une bonne journée, en espérant reprendre de nombreux échanges avec vous, comme avec les autres : à 66 ans et après un demi-siècle de bibliophilie "active", j'ai encore tant à apprendre.

Fred a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Mike a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Le Bibliophile Rhemus a dit…

Cher Monsieur Fred,

"connus bibliophiliquement" voulait tout simplement dire que les commentateurs du blog connaissaient leurs goûts bibliophiliques : il n'y avait aucune malice dans l'expression.

L'information que vous donnez aujourd'hui est suffisamment intéressante pour être développée :pourquoi ne pas l'avoir fait plutôt que de critiquer des gens qui ignorent ce que vous savez et qui ne sont pour rien dans une affaire à laquelle ils sont étrangers.

Si vous êtes libraire,pourquoi ne pas vous nommer ? Si vous n'êtes pas libraire, de la même façon, pourquoi conserver une information, somme toute anodine mais intéressante pour les bibliophiles (et pour assainir un marché parfois corrompu), uniquement pour mieux leur asséner ? Ils ne sont en rien responsables !

Le commentateur qui disait les photos floues et ne rien y connaître a donc du flair : bravo !

Peut-on en savoir plus ?

H a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Le Bibliophile Rhemus a dit…

Robert Hoe, troisième du nom (New York, 1839-Londres, 1909).
Sa famille arriva d'Angleterre en Amérique en 1803. Il fit fortune dans l'industrie typographique et constitua une des plus extraordinaire bibliothèque d'Amérique.Il fonda avec huit autres bibliophiles le Grolier Club de New York en 1884.Il y ajouta, pour quelques années, un atelier de reliure, le Club Bindery, dirigé par un relieur parisien.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Robert Hoe, troisième du nom (New York, 1839-Londres, 1909) fit fortune dans l'industrie de l'imprimerie. Fonda le Grolier Club de New York en 1884, avec huit autres bibliophiles. Lui adjoignit un atelier de reliure dirigé par un relieur parisien, le Club Bindery.

Lauverjat a dit…

Mince alors! Moi qui croyais qu'il suffisait pour faire partie du Club de posséder quelques ouvrages du XVIe avec la marque dorée sur le premier plat "IO.GROLYERII ET AMICORUM". Tant Pis!

Lauverjat

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Grolier est probablement le quatrième parrain ?

demifond a dit…

J'ai aussi un livre avec un ex-libris de Robert Hoe. Il s'agit du livre: "Les Delices de la Mort" par Jean Puget de la Serre, 1631, édition originale. L'ex-libris est doré mais sur un fond marine.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...