« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mercredi 10 mars 2010

La Bibliographie.... quel bel échange.

Amis Bibliophiles bonsoir,

Je rentre à l'instant d'un déplacement professionnel (si les tournures de ce message sont étranges, c'est que je n'ai pas encore totalement effectué le switch Shakespeare/Molière) et si j'ai pu suivre à distance les divers commentaires, je ne pouvais hélas que dificilement intervenir. Merci beaucoup pour la qualité de vos échanges, et merci aussi d'avoir su rester (ou redevenir) cordiaux au fil des échanges. Merci enfin en particulier à Ugo, pour son arrivée remarquée sur le blog et à Martin pour sa toujours très grande maîtrise bibliographique.

Pour les amateurs qui ont lu le compte-rendu des recherches bibliographiques de nos deux contradicteurs, le spectacle est épatant tout autant que la leçon est cuisante. Au final, cela démontre que les bons professionnels ont et auront toujours une maîtrise bibliographique infiniment supérieure aux amateurs (sauf dans quelques cas bien sûr, ou dans des domaines très spécialisés). Cela démontre aussi que le rêve d'amateur de s'improviser libraire, même s'il n'est pas dans la pratique impossible à réaliser, devient subitement quasi inatteignable lorsque l'on évoque de tels niveaux bibliographiques, qui ne s'acquièrent qu'avec le temps et la pratique.

Mais, à brûle-pourpoint, cela pose également quelques questions: par exemple faut-il forcément, pour être libraire, avoir ces compétences? Je ne pense pas, c'est indéniablement un plus, mais on peut également trouver d'autres qualités à son libraire favori (la qualité des ouvrages, la qualité de l'accueil, l'amitié, le petit verre offert au voyageur de passage, etc.). Et a contrario, que penser de libraires qui possèdent ces qualités bibliographiques mais les exploitent peu?

Une description bibliographiquement parfaite est-elle ainsi nécessaire? De mon point de vue, pas forcément, notamment parce qu'elle me prive du plaisir de la recherche, par exemple. Je me souviens d'une anecdote qui évoquait un libraire enlevant les fiches des ouvrages vendus à des bibliophiles qu'il n'estimait pas dignes de les recevoir. 

Pour l'amateur en tout cas, les obstacles sont nombreux: réunir la documentation nécessaire, même internet permet aujourd'hui d'accéder à un nombre immense de sources, mais surtout à mes yeux trouver le temps nécessaire pour approfondir ces recherches qui ne souffrent pas d'être superficielles. Et puis, encore faut-il que l'ouvrage en vaille la peine, même s'il m'est toujours un peu difficile d'écrire de telles phrases. En ce qui me concerne, peut-être par parresse, certainement par manque de temps mais aussi par manque d'intérêt, je n'estime pas toujours nécessaire d'effectuer des recherches sur des ouvrages bien connus ou sans particularisme. D'ailleurs, on peut imaginer que la nécessité bibliographique est proportionnelle au caractère exceptionnel d'un ouvrage (au sens de différent, originale), par exemple sa provenance, une reliure particulière, des gravures ou même des clous comme Jean-Paul l'expliquait dans la Nouvelle Revue des Livres Anciens.


Dans tous les cas, merci beaucoup à tous les intervenants, c'est bien belle leçon pour l'amateur que je suis et qui se sent ce soir un nain bibliographique. Mais peu importe au fond, puisque la maîtrise bibliographique si elle est un atout immense dans la manche d'un bon libraire, n'est pas   forcément synonyme de "bonne bibliophilie" à mes yeux. Mais là encore, je suis effrayé d'avoir écrit "bonne bibliophilie"... Sourire.


Merci à vous tous, c'est revigorant et cela montre que le blog offre encore de bien belles surprises, même après 3 ans et un bloggeur au bord du nervous breakdown. :)


H
P.S.: Ugo, je renouvelle ma proposition d'un portrait, qui je pense intéresserait les lecteurs. 

1 commentaire:

Benoît a dit…

Belle synthèse ; revigorant aussi pour un lecteur de constater qu'il a beaucoup de points communs avec cette façon de voir notre passion.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...