« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

jeudi 8 avril 2010

Ebayana

Amis Bibliophiles bonsoir,

La bible a disparu mais tout n'est pas perdu. Bonne chasse.

















H

14 commentaires:

martin a dit…

La reliure du Scarron me semble un peu problématique. Je vois une partie de la roulette (sur les coupes) sur le plat supérieur ou je rêve?

Olivier a dit…

Martin
Juste pour être sûr... que nous regardons la même chose: c'est la 8ème photo qui vous pose problème?

A moi aussi.
Mais ayant séché (presque) tous mes cours de physique je n'ai retenu de l'optique que : "je vois l'œil de qui me vois ;-)".
Olivier

Benoît a dit…

et moi, n'ayant pas loupé mes cours de grammaire, te suggère amicalement et avec clin d'oeil bien sûr (mais je ne peux jamais m'empêcher de corriger !) "je vois l'oeil de qui me voiT"

A force de faire le relecteur-correcteur pour des auteurs de tout poil, je suis irrésistiblement déformé, pardon.

martin a dit…

8ème et 9ème (et première). Sans doute mes vieux yeux.

Benoît a dit…

J'en profite pour informer la communauté que je suis, entre autres, relecteur-correcteur (c'est un de mes premiers métiers et raccord avec ma formation) ; et que donc, pour des choses concernant la bibliophilie ou la communauté regroupée autour de ce blog, je peux assurer la correction de textes gracieusement (dans la limite des stocks disponibles, of course). A toutes fins zutiles...

Bernard a dit…

Je ne félicite pas Benoît pour son manque d'assiduité aux cours de physique!!!!
PS "je vois l'œil de qui voit mon œil"
Bernard le physicien.

Bernard a dit…

Pardon Benoît!!! Je m'adressai à Olivier.
Bernard

Benoît a dit…

@Bernard : ayant fait la même très souvent, toujours lire les commentaires précédents avant de poster... !

Olivier a dit…

@ Benoit : Bah, il ne faut jamais laisser des commentaires après 23h... On y perd son orthographe, sa grammaire et sa syntaxe... *

@ Bernard : Pour la physique et mon assiduité, je pense que c'est un crime que des choses aussi intéressantes soient aussi mal enseignées (manque de matériel, destination des enseignements à des "prépa-prépa". etc...). J'ai au moins retenu (et une foultitude d'autres) des maximes de physique (certes déformée mais c'était il y a 20 ans... et je ne suis pas sniper ;-))
Mais c'est un autre débat et une expérience personnelle.

Bernard a dit…

Je suis d'accord avec toi, Olivier. La physique est la science la plus intéressante. Elle est beaucoup plus difficile à enseigner que les maths. Bien sur il faut du matériel et des enseignants qui aiment réellement cette discipline, en particulier son histoire, ces questionnements, ses doutes, etc.

Gonzalo a dit…

Bernard a écrit:
"La physique est la science la plus intéressante. Elle est beaucoup plus difficile à enseigner que les maths. "

Vas-y Bergamote! Te laisse pas faire!

Bergamote a dit…

Les mathématiques sont bien plus rigoureuses que la physique. "On estime que l'on est loin du dipôle donc on peut négliger (!?!) blablabla..." disaient régulièrement mes profs de physique. Argh ! En mathématiques, on ne néglige rien. Plus exactement, si quelque chose est infime, on le nomme "epsilon" et on se le coltine jusqu'à la fin des calculs. Et l'on voit si l'on obtient au final une approximation de l'ordre d'un epsilon, du carré d'un epsilon, de 1000 epsilons (terme bien moins négligeable, déjà...). Donc, physique plus intéressante que les maths, non. Pour moi, maths = rigueur, physique = on commence à faire un peu de tambouille, non ? Ceci dit, à un niveau plus élevé, j'ose espérer que les physiciens ne négligent plus les epsilons ? ;-)

"Elle est beaucoup plus difficile à enseigner que les maths." : J'ignore quelle est la discipline la plus difficile à enseigner (je répète que les mathématiques exigent davantage de rigueur), mais que ce soit au lycée ou en prépa, la piètre qualité des cours de mes profs de physique m'a donné l'impression qu'eux-mêmes n'y comprenaient pas grand-chose, ou, en tous cas, qu'ils ne savaient pas transmettre leur savoir à leurs élèves. ce qui est fort dommage pour un prof.

Bernard a dit…

Ne t'énerve pas Bergamote!!! Si tu n'as rencontré que de "piètres" profs de physique, cela prouve bien que la physique est plus difficile à enseigner que les maths. La rigueur pour moi n'est pas une qualité absolue. la difficulté de la physique est justement de savoir négliger certains paramètres devant d'autres; sans ce sens des valeurs,aucun progrès technique n'est possible. Avec tous ces epsilons négligés, les avions volent, les ordinateurs fonctionnent, les satellites tournent... Il faut savoir approximer pour progresser. Comme dans la vie courante, les compromis sont nécessaires.
Amitiés
Bernard

Bergamote a dit…

Ne t'inquiète pas, Bernard, je ne suis pas du tout énervée, je ne faisais que te taquiner : c'est le problème avec l'écrit, on réussit difficilement à retranscrire le ton que l'on souhaitait utiliser. Il en faudrait beauuuucoup plus pour m'énerver :)

Quant à la difficulté d'enseigner la physique, effectivement, c'est ce que je voulais dire dans mon précédent commentaire : ça ne doit pas être évident à expliquer, puisque mes différents profs n'ont pas bien réussi à me la faire comprendre.

Pour moi, les mathématiques sont aux sciences ce que la pâtisserie est à la cuisine : la meilleure partie, la plus minutieuse et la plus passionnante. La substantifique moelle, en somme *clin d'oeil*.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...