« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

lundi 9 mai 2011

Ebayana: éditions anciennes, belles reliures, éditions originales, beaux ouvrages illustrés

Amis Bibliophiles bonsoir,

Ravi de vous retrouver après une très reposante semaine de vacances. Voici une sélection d'ouvrages en vente sur ebay.


























H

7 commentaires:

vincent a dit…

Bonjour,
L'exemplaire de Colbert ressemble fort à celui-ci : http://www.lafon-castandet.com/html/fiche.jsp?id=1824595&np=1&lng=fr&npp=20&ordre=1&aff=1&r=
mais il n'est pas question de sa provenance prestigieuse?
Qu'n pensez-vous?
Vincent R

Anonyme a dit…

Bonjour, connaissant le vendeur, il est absolument au dessus de tout soupçon... Donc soit l'expert de la vente que vous évoquez a mal fait son travail (ce qui arrive quand même assez souvent mais là ce serait "assez gros"!) soit c'est un autre exemplaire.

Librairie Malais a dit…

Bonjour,
pour éviter un débat :

Il s'agit juste d'une omission dans la fiche de la vente Lafon Castandet :
tout comme pour le n°13 (dont j'ai identifié les armes : http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=110682441347&ssPageName=STRK:MESOX:IT)

et tout comme le n°14 (dont j'ai corrigé la date : http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=110681963092&ssPageName=STRK:MESOX:IT)...
etc.


Bien cordialement

Librairie Malais a dit…

le catalogue complet ici pour voir les fiches 13 et 14 :

http://www.lafon-castandet.com/flash/index.jsp?id=9678&idCp=79&lng=fr

Anonyme a dit…

CQFD!
Comme quoi, les libraires ont encore de beaux jours devant eux... Petite remarque ironique mais gentille destinée à ceux qui pensent qu'avec internet et la numérisation des catalogues de ventes, la messe est dite...

Daniel a dit…

Bravo à Nicolas Malais qui fait honneur à la profession de libraire, et qui confirme ce que j'avais soutenu dans mes commentaires précédents : un libraire présent et les yeux bien ouverts à encore un travail à faire après la SVV, des opportunités à saisir, et une plus valus justifiée à apporter au bibliophile...En revanche ce qui devient pénible, et va dans le sens des pessimistes, c'est que, très souvent quand nous mettons un livre en vente , sa dernière provenance est immédiatement soulignée, dans ce blog au ailleurs, et il va nous falloir 10 ans de trésorerie pour laisser retomber les livres dans l'oubli avant de les vendre!:))


Daniel B.

Olivier a dit…

N'étant pas libraire, j'imagine très bien que ces ricanements sarcastiques (sur le mode du "Ah Ah, vous voilà pris") doivent être agaçants.
Après j'aimerais un jour un billet de libraire sur le thème de "comment naissent les livres". Comment travaillent les libraires? Où s'approvisionnent-ils, etc.
Je suis dans une (grande) ville de province et il y a des libraires dont je ne sais pas d'où viennent leurs livres. Et c'est tant mieux! Parce que ceux qui proposent les livres que je n'ai pas acheté en vente (locale), il est vrai que j'aurais du mal à payer le (très normal) surplus.
Bonne soirée,
Olivier

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...