« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

dimanche 10 juillet 2011

Images autour du livre I: une reliure parlante, ou qui parle d'elle même

Amis Bibliophiles bonjour,

Voici un joli ensemble, acquis auprès d'un ami libraire. Je cherchais un bel exemplaire de ce grand classique, et c'est la reliure qui m'a décidé: un demi-maroquin à coin, dos mosaïqué figurant des livres.





H

14 commentaires:

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Bel exemplaire trahissant la bibliopégiomanie de son propriétaire ... (sourire, évidemment)

Hugues a dit…

C'est une remarque intéressantes Jean-Paul, je me demande si le fait de préférer les exemplaires bien reliés, et souvent en maroquin, fait de moi un bibliopégimane.
Sur cet exemplaire par exemple, n'est-il pas mieux ainsi?
Et d'ailleurs, le vrai bibliopégimane n'est-il pas celui qui confie des ouvrages à un relieur, ce que je ne fais jamais?
Hugues

Textor a dit…

Jolie reliure mais ce livre qui parle, parle de quoi au juste ?
T

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Hugues,je faisais de l'humour...ce type de reliure est pour moi le nec plus ultra pour un ouvrage de référence sur les rayons d'un bibliophile cultivé.

Textor,il s'agit d'un ouvrage fondamental de référence qui rappelle aux amateurs que la bibliophilie peut aussi s'apprendre, quand ils en ont envie...ou besoin : "Connaissances nécessaires", mais pas suffisantes.

Hugues a dit…

Pas de souci Jean-Paul, j'avais bien compris. Je m'interrogeais simplement sur la notion de bibliopegimanie. Est-ce vraiment un défaut? Peut-on être bibliopegimane si on est en même temps bibliophile? A partir de quand devient-on bibliopegimane? N'acquérir que des livres bien reliés fait-il du bibliophile un bibliopegimane, etc?

Il faudrait qu'un encyclopédiste du livre, ou un médecin tiens, m'écrive un petit texte sur le sujet! Sourire.

Textor: le Rouveyre est un bon ouvrage sur le livre, présentant en quelque sorte les basiques que doit maitriser chaque bibliophile, il est particulièrement connu pour ses pages présentant des échantillons des différents papiers, chose unique à ma connaissance.

Hugues

Pierre a dit…

Ce serait comme reprocher à une jolie femme d'être jolie. Belle reliure qui peut se marier à un excellent texte. Pierre

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Je n'ai pas vérifié, mais je crois que Christian Galantaris a mis lui aussi quelques échantillons de papiers dans son ouvrage de base : encore un à acheter Textor, ça changera des ouvrages en lain et grec du XVIe (sourire, évidemment).

calamar a dit…

il y en a aussi dans "La saga du papier", de de Biasi, chez Adam Biro, mais malheureusement pas de papiers rares dans les exemples donnés (pas de Japon ni de Chine).

Textor a dit…

Je survole vos blogs passionnants à une heure où je ferais mieux d'aller dormir, et je n'avais pas vu qu'en agrandissant la photo on lisait le titre !! Le Rouveyre, je connais. Evidemment dans une belle reliure, ce livre donne envie d'être bibliopégimane !
T

bertrand.bibliomane@gmail.com a dit…

moi j'attends de trouver l'édition de 1899 en 10 volumes du Rouveyre (la plus complète), reliée de la sorte, mais cela ne se trouve pas tous les matins...

B.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Tu ne l'as pas Bertrand ?!
J'ai revendu la mienne il n'y a pas bien longtemps ...je ne m'en servais plus.

Anonyme a dit…

ah mais si je l'ai celle de 1899.. mais brochée... et sur vélin teinté... j'attends de tomber sur L'exemplaire sur Japon et relié en maroquin ou demi-maroquin... je suis patient...

B.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

ah ! bon ! je me disais aussi ...
J'ai manqué l'exemplaire de Cim il y a quelques années...relié bien sûr, en 1/2 chagrin bleu à coins, tête dorée

Benoît a dit…

Je confirme pour les échantillons de papier dans le Galantaris...

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...