« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

lundi 25 juillet 2011

Images autour du livre XIV: quand ceux qui brûlent des livres brûlent les gens...

Amis Bibliophiles bonsoir,

Une image du Vestergan qui démontre que ceux qui brûlent les livres ne s'arrêtent hélas généralement pas à ça et continuent avec ceux qui les ont écrits ou lus.
H

1 commentaire:

syllabe a dit…

C'est un peu étrange, mais les deux vont de pair, s'envoient des signes, et font que la formule s'accomplit. Le livre s'approche de ce quelquechose qui est l'essence de la vie. Le livre est un démarqueur de l'humain. Après de cette représentation il y a les brouillages et les troubles de raison qui témoignent de cette idée, et conduisent à accomplir cette réalité effrayante.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...