« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

samedi 29 octobre 2011

Bibliophilie et Sciences: la vie et l'oeuvre du chimiste Chaptal

Amis Bibliophiles bonjour, 

Jean-Antoine Chaptal, comte de Chanteloup (1756-1832), fait des études de médecine à Montpellier jusqu'en 1777 avant de monter à Paris pour étudier la chimie. Il revient à Montpellier en 1780 pour y occuper la chaire de chimie universitaire. Il donne son nom à la chaptalisation, méthode intervenant dans la production des vins et ayant pour but d'en augmenter la teneur en alcool. En 1796, Chaptal est chargé de diriger les ateliers de Grenelle en vue de la fabrication de la poudre. Élu en 1796 associé, puis en 1798, membre de l’Institut, il est désigné pour remplacer Berthollet comme professeur de chimie à l’École Polytechnique. Nommé ministre de l'Intérieur le 21 janvier 1801 par Bonaparte, il est à l'origine d'une réorganisation complète de l'instruction publique. Il démissionne en 1804, lorsque Bonaparte se fait proclamer empereur, afin de se consacrer à ses travaux scientifiques. Sénateur et Comte d’Empire, il ne fut pas chassé par la Restauration, qui le fit pair de France en 1819. Ruiné par les dettes de son fils, il dut vendre son domaine en 1823 et meurt dans la pauvreté en 1832.
Je vous présente les deux ouvrages les plus importants de Chaptal.



D'abord ses éléments  de chimie rédigés pour le cours donné à Montpellier à partir de 1780.


ÉLÉMENS DE CHIMIE...
Paris, Deterville. An IV-An V. 3ème édition.
3 volumes in-8 ; (1), (4), XCII, 362 pp. - (4), 458 (mal chiffrée 448) pp. - (4), 496 pp.

La troisième édition, revue et augmentée de faits nouveaux en particulier des informations sur le nitrate de potassium (salpètre), la fabrication du savon et le tannage du cuir, a été publiée à la demande du gouvernement révolutionnaire.
Cet exemplaire, Prix de l'École Vétérinaire donné le 10 germinal An 10, possède un feuillet comportant la signature de Chaptal, alors ministre de l’intérieur. Le prix est attribué à Henry Bouley qui deviendra, à son tour, professeur à l'École Vétérinaire.



La première édition date de 1790, [Montpellier, Picot, CX, (2), 259, (1) - 443, (1) - 460 pp]. La seconde édition date de l’an III –1794, [ Paris, Deterville, (4), CIV, 270pp - (4), 445pp - (4), 436pp]. Une quatrième édition a paru en 1803.

Le second ouvrage est un cours de chimie appliquée.


CHIMIE APPLIQUÉE AUX ARTS...
Paris, Imprimerie Crapelet. 1807. EO.
4 volumes in-8 ; LXXIX, (1 bl.), 302 pp, 10 pl. - VIII, 542, (2) pp, 1 pl. - (4), VIII, 534 pp, 1 pl. –
(4), VIII, 554 pp.


Édition originale de cet ouvrage majeur dont l'ambition fut de concourir au développement des fabriques et de nouvelles branches de l’industrie. Jean-Antoine Chaptal est un novateur, le premier à avoir associé chimie et industrie, théorie et pratique. C'est le dernier ouvrage publié par ce grand chimiste, ouvrage dans lequel il conseille aux industriels de ne pas négliger les résultats de la recherche scientifique. Dans ce traité qui sera réimprimé et deviendra un des classiques de l'agronomie, il applique pour la première fois les nombreuses découvertes chimiques à l'agriculture scientifique et technique, mais aussi pratique. Importantes considérations sur la composition des sols, de l'air, de la chaleur, le rôle de l'eau, l'influence de l'électricité sur la végétation, le rôle de la lumière et de la température, etc.

Bernard

4 commentaires:

Pierre a dit…

C'est avec une certaine nostalgie que je découvre que des livres de prix étaient encore distribués, à cette époque, aux lauréats des écoles vétérinaires.

Si ce n'était la soutenance de thèse qui avait encore un peu de "pompe" à mon époque, je déplore que le départ dans la vie active (faut pas exagérer, quand même, le service militaire faisait tampon !) n'ait pas donné lieu à une remise de diplôme et de prix...

Comme toujours, exposé clair et étayé. Bravo, Bernard. Pierre

Bernard a dit…

Il est plus tendance d'encourager un "cancre" que de récompenser un "travailleur" . Changement d'époque.

Bertrand a dit…

Oui Bernard, et ce même jusqu'aux plus hauts sommets de l'Etat... Où va-t-on je vous le demande ! (sourire)

B.

Textor a dit…

Augmentation de l’alcool dans le vin, … Grenelle … ministre … ce Chaptal me rappelle quelqu’un ! Plutarque aurait pu écrire une Vie Parallèle !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...